Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte

Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Janis Joplin

Janis Joplin. © DR

Artiste sensible, chanteuse prodigieuse, Janis Joplin fut une jeune femme bouillonnante qui brillait dans la lumière mais cherchait l'équilibre et la sérénité dans les coulisses d'une vie tumultueuse. Perdue dans une société trop conservatrice, elle trouva sa voie dans le Blues et la Soul-Music dont elle exprimait les tourments et les blessures. Profondément sincère et honnête, elle parvînt à imposer sa personnalité fantasque et enthousiaste à une époque où l'originalité irritait encore une partie non négligeable de la population américaine.

© Domenico Stinellis
Amy J. Berg.

C'est ce portrait délicat que dresse la réalisatrice Amy J. Berg dans un long métrage qui revitalise avec force l'épopée fulgurante d'une étoile filante dont l'éclat continue de faire scintiller la culture populaire à l'échelle planétaire. Le talent de Janis Joplin et ses frasques au cœur des années 60 ont accompagné la naissance d'une génération intrépide qui se détournait progressivement du regard parental pour apprendre à vivre l'instant présent avec témérité.

© DR

Comme nombre de ses contemporains, Janis Joplin a dû batailler ferme pour faire entendre sa voix et façonner son propre univers. A ce titre, elle est une pionnière... Elle devînt une icône du rock en se reposant sur un patrimoine noir, alors, toujours vilipendé et décrié. En adaptant les œuvres de ses aînées, Bessie Smith, Odetta et Big Mama Thornton, en s'inspirant des compositions de Leadbelly, en imitant le phrasé d'Otis Redding, elle démontrait son ouverture d'esprit et partageait son amour du répertoire afro-américain.

 

 

 

© David Gahr

Parfois crédule, Janis Joplin a pourtant symbolisé l'éveil social d'une jeunesse hippie qu'on disait naïve et déboussolée. Les volutes de fumée psychédélique n'étaient-elles pas finalement un rempart efficace aux assauts de l'intolérance et de la haine ? Le 04 octobre 1970, Janis Joplin laissa cette interrogation en suspend en nous quittant prématurément à l'âge de 27 ans...

 

 

 

 

 

Le 06 janvier prochain, « Janis » réapparaitra dans le feu des projecteurs, ceux des cinémas français, qui donneront un nouvel éclairage à une destinée peu commune mais tellement attachante !

© Elliott Landy