Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Le Blues de Blick...

Blick Bassy. © www.blickbassy.com

C'est en regardant la photo jaunie d'un artisan historique de la culture populaire américaine que le guitariste et chanteur camerounais Blick Bassy trouva l'inspiration pour son nouvel album. Skip James, pionnier du blues ancestral, guida donc, à travers les âges, les pas et la plume d'un probable héritier de la tradition. Ce lien invisible, mais tenace qui unit les gardiens du patrimoine noir apparaît furtivement dans les compositions cristallines de l'album «Akö». Blick Bassy est désormais un messager dont la seule responsabilité est de revitaliser l'esprit de ses aïeux.

© Library of Congress
Skip James.

Qu'il se trouve en Afrique, dans les Caraïbes, sur le continent américain ou dans l'océan Indien, l'écho de la diaspora noire résonne dans les arts, et notamment la musique, l'une des formes d'expression immédiates et instinctives perçues universellement. Blick Bassy l'a ressenti très tôt en humant les effluves sonores de sa terre natale. Mais, la sève originelle de ses créations ne suffisait plus. Il lui fallait découvrir le monde, écouter, observer, goûter les rythmes et mélodies de ses frères d'Afrique dans d'autres contrées. Au Brésil ou dans le Mississippi, Blick Bassy retrouve une part de lui-même... Cet écho lointain d'un peuple opprimé, mais combatif.

 

Ses voyages spirituels dans «L'épopée des Musiques Noires» ne nourrissent pas seulement une quête existentielle, ils traduisent une volonté féroce de préserver des mots, des notes, une culture, un vocabulaire. Blick Bassy veut faire entendre la musicalité du «Bassa», l'une des 260 langues du Cameroun. Pour cela, il pense, écrit, s'exprime en Bassa aux 4 coins de la planète. Veiller sur un héritage millénaire est un devoir, mais ne doit pas être un écueil. En partageant ce savoir inné, Blick Bassy s'ouvre au monde et affirme son identité.
 

© www.blickbassy.com
Blick Bassy.

De Yaoundé (Cameroun) à Cantin (France), Blick Bassy a semé au fil des années les graines de la tolérance et du respect mutuel. Simplement, humblement, affublé de son seul banjo (comme ce fut le cas le 16 janvier 2016, à l'Alhambra de Paris en 1ère partie de Baaba Maal), il en appelle à la générosité et à la bienveillance de ses contemporains. Des valeurs humaines que son cœur pur fera palpiter à nouveau le 6 février 2016 à La Maroquinerie à Paris, puis ce printemps sur l'île de La Réunion, et à Marseille, Coutances, Bruxelles, Hanovre, Kinshasa, Rotterdam, Londres, etc.
 
http://www.blickbassy.com/
 

© Pascal Bonnière

 

Facebook/Twitter édition