Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Marcus Miller raconte Miles Davis…

© DR

Il y a 20 ans, le 28 septembre 1991, le trompettiste américain Miles Davis disparaissait à l’âge de 65 ans. Son aura dépasse aujourd’hui largement le cadre strict des amateurs de Jazz. Par son inventivité, son ouverture d’esprit, ses choix musicaux, et sa vision aventureuse de la musique, cet incroyable virtuose continue de susciter l’admiration de ses anciens partenaires et le respect de nombreux instrumentistes à travers la planète.

 

Marcus Miller fut le bassiste et producteur de Miles Davis dans les années 80. Conscient du poids patrimonial que le maestro lui a légué, il ne cesse de célébrer sur scène son parrain et mentor. A travers « Tutu Revisited », il actualise le répertoire de Miles Davis en faisant appel à de jeunes jazzmen en devenir.

Mais, Marcus Miller ne se contente d’honorer le maître, il se nourrit de ses œuvres pour dessiner les contours d’un répertoire personnel et singulier. Difficile cependant d’échapper à l’influence de Miles Davis, tant son impact sur le paysage jazz actuel est toujours aussi vivace.

 

De « Birth of the Cool » à « Doo Bop », de 1949 à 1991, Miles Davis a écrit de nombreux chapitres de « L’épopée des Musiques Noires », il est l’une des légendes du XXème siècle au même titre que Louis Armstrong ou Dizzy Gillespie. Son audace musicale a inspiré ses contemporains et ses héritiers.

Nul doute que les commémorations, hommages et révérences, vont se multiplier ces prochains jours, comme ce fut le cas, cet été 2011, lors de la tournée européenne de Messieurs Wayne Shorter, Herbie Hancock et Marcus Miller, improvisateurs dévoués et amis fidèles du flamboyant Miles Davis.

 

 

 

http://www.milesdavis.com/us/home

http://www.marcusmiller.com/