Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Les vœux de la vielle

Le groupe Hypnotic Wheels. © Christian Rose

Emporter une vielle à roue, instrument moyenâgeux français, au cœur du Mississippi est une idée qui peut paraître saugrenue… Ce fut pourtant le vœu de trois musiciens français bien décidés à retrouver, dans le blues rural américain, la qualité ancestrale d’une expressivité commune. C’est ainsi qu’est né Muddy Gurdy ! Ce projet, imaginé par Marc Glomeau, Gilles Chabenat et Tia Gouttebel, tente un dialogue musical avec la culture sudiste et ses meilleurs représentants actuels.

C’est à Como, petite bourgade au sud de Memphis, que l’aventure débute. Là, au milieu de nulle part, notre trio français, nommé Hypnotic Wheels, fait la connaissance de Cedric Burnside, chanteur et multi-instrumentiste de talent, petit-fils du regretté R.L Burnside, figure majeure de cette région plutôt rude où jouer le blues a toujours été une tradition salvatrice. Marc, Gilles et Tia décident donc de se confronter au langage sonore de leur hôte qui connaît évidemment sur le bout des doigts ce vocabulaire mélodique hérité de ses aînés. Ils enregistrent ensemble plusieurs titres sur place en prenant soin de capter l’humeur du lieu et l’esprit d’un patrimoine immatériel inestimable.

Une autre rencontre scellera cet échange transatlantique passionnant. La jeune Shardé Thomas leur donnera l’occasion de marier les couleurs sonores de son fifre (petite flûte médiévale européenne utilisée par les premiers esclaves africains sur le territoire américain) avec la rugosité de la vielle à roue ou "Hurdy Gurdy" (instrument à cordes populaire dans le centre de la France, depuis le XIXème siècle, que maîtrise parfaitement Gilles Chabenat). De génération en génération, le fifre a nourri la musicalité afro-américaine dans le sud des Etats-Unis. Le grand-père de Shardé Thomas, Otha Turner, fut d’ailleurs l’un des gardiens de cet héritage séculaire aujourd’hui en désuétude. Associer le fifre et la vielle fut donc une heureuse révélation. Le lien existait, il fallait seulement le raviver. Plus tard, ce sont les guitaristes Cameron Kimbrough et Pat Thomas, eux aussi, descendants directs de l’arbre généalogique blues américain, qui insuffleront une tonalité authentique aux rythmes et harmonies de leurs invités français.

 

© Christian Rose
Tia Gouttebel.

 

Se rendre dans le Mississippi n’est pas un voyage anodin. C’est goûter et sentir les vibrations d’une population que l’histoire a meurtrie. C’est aussi la raison pour laquelle l’album Muddy Gurdy du trio Hypnotic Wheels semble si sincère. En se rendant, par exemple, sur les plantations Dockery à Ruleville où, dit-on, le blues vit le jour à la fin du XIXème siècle, Marc Glomeau, Gilles Chabenat et Tia Gouttebel ont voulu entendre l’écho d’une forme d’expression née de la rencontre violente et fortuite entre esclaves africains et colons européens.

Jouer dans le club Ebony que le roi du blues, B.B King, réhabilita en 2008, fut une autre expérience que nos trois baroudeurs voulaient vivre intensément. Ce lieu légendaire, à mi-chemin entre Memphis et Jackson, a accueilli les plus grands artistes du XXème siècle, Count Basie, Ray Charles, Albert King, etc. Entrer dans ce modeste établissement, fierté de la ville d’Indianola, vous plonge immédiatement dans le quotidien de la communauté noire d’alors. Savoir retranscrire cette émotion est un défi que trois téméraires virtuoses français ont su relever avec pertinence et sensibilité.

Le site d'Hypnotic Wheels

 

© Christian Rose
Marc Glomeau et Gilles Chabenat.

Facebook/Twitter édition