Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

La Nouvelle-Orléans à Coutances

The Roots of Music, le 1er juin 2019, dans les rues de Coutances en Normandie (nord-ouest de la France). © Alice Leclercq

Le 1er juin 2019, à quelques jours des célébrations du 75e anniversaire du débarquement des forces alliées en Normandie, le festival "Jazz sous les Pommiers" avait symboliquement convié une fanfare américaine à venir parader dans les rues de Coutances. Il se trouve que cette petite délégation néo-orléanaise n’était composée que de jeunes instrumentistes réunis sous la bannière du swing. "The Roots of Music" enthousiasma le public normand qui accueillit avec bienveillance et moult clameurs ces enfants musiciens fort disciplinés.

Créée après l’effroyable ouragan Katrina qui ravagea New Orleans en 2005, "The Roots of Music" est bien plus qu’une formation jazz afro-américaine, c’est l’engagement d’une équipe dynamique au service de gamins défavorisés. La musique est une forme d’expression salvatrice. En donnant à de jeunes adolescents en souffrance un but à atteindre, l’espoir renaît et un avenir devient possible. Ce vœu généreux est celui de Morgan Stewart, éducatrice et clarinettiste, qui veille au bien-être de ses petits protégés. Elle accompagnait d’ailleurs  "The Roots of Music" lors de ce voyage pédagogique et musical sur le vieux continent.

© RFI/Joe Farmer
McKenzie Bourgeois (flûte), Morgan Stewart (éducatrice), Kelsi McGinnis (clarinette), membres de "The Roots of Music" à Coutances, le 1er juin 2019.

L’idée des organisateurs du festival hôte fut aussi d’encourager les échanges interculturels entre des musiciens français et américains dans l’esprit de la concorde transatlantique du 6 juin 1944. La fanfare "Cap to Nola", emmenée par le saxophoniste Bruno Wilhelm, fit le lien entre deux lectures d’un même vocabulaire sonore. Assister à cette déambulation jubilatoire franco-américaine de deux orchestres cousins au cœur d’une petite ville de Normandie avait une saveur historique indéniable.

© RFI/Joe Farmer
Bruno Wilhelm (saxophoniste et leader de "Cap to Nola") à Coutances.

"Cap to Nola" partage, de surcroît, l’élan social de "The Roots of Music". Comme Morgan Stewart, son homologue américain, Bruno Wilhelm a cherché à ouvrir l’esprit de jeunes jazzmen débutants en les plongeant dans l’univers louisianais lors d’un voyage épique en avril 2018. Il se souviendra longtemps de ces collégiens découvrant Nola (New Orleans Louisiana) et devenant subitement des acteurs du bouillonnement multi-ethnique sur les rives du Mississippi.

Ainsi, en l’espace de quelques heures, à Coutances en Normandie, deux fanfares rebâtissaient le pont entre deux nations unies par une histoire, parfois douloureuse, mais pétries d’intentions artistiques louables et utiles. Les applaudissements et les sourires des festivaliers en furent la plus belle récompense.

© RFI/Joe Farmer
La fanfare "Cap to Nola" au Square de l’évêché à Coutances, lors du 38e festival "Jazz sous les Pommiers".

- Le festival Jazz sous les pommiers

- The Roots of Music

- Facebook Fanfare Cap to Nola