Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Commémoration 2019: Le centenaire de Nat King Cole

Nat King Cole à Londres, le 12 mai 1960. © Terry Fincher/Mirrorpix/Getty Images

Du 11 août au 1er septembre, L'épopée des musiques noires propose une série d'émissions consacrée aux grandes commémorations de 2019.

Né le 17 mars 1919 à Montgomery (Alabama), le chanteur et pianiste Nat King Cole aurait eu 100 ans cette année. Sa prestance, sa voix, son jeu, son engagement citoyen dans une Amérique raciste, ont façonné sa légende. L’industrie du disque salue la mémoire de cette figure éminente de "L’épopée des Musiques Noires" en éditant coffrets, anthologies, compilations de ses plus grands succès. Il faut dire que certaines compositions immortalisées par cet artiste valeureux sont devenus des classiques, Quizas, Quizas, Quizas, UnforgettableThe Christmas Song, etc. De plus, sa témérité face à la ségrégation, au cœur des années 1950 et 1960, a renforcé son image de gentleman frondeur. Portrait d’un crooner beaucoup moins lisse qu’il n’y paraît…

Bien qu’il fut célébré comme l’un des maestros de l’art vocal au XXe siècle, n’oublions jamais que Nat King Cole fut d’abord un pianiste émérite que de nombreux instrumentistes ont cité en référence au fil des décennies. Ahmad Jamal, Kirk Lightsey et Ray Charles ont souvent loué les talents de leur illustre homologue. Cependant, la notoriété de Nat King Cole explosa lors de ses premiers enregistrements en qualité de chanteur. The Christmas Song fut notamment la composition qui révéla la voix ronde et chaleureuse de cet interprète de grande classe. Son image irréprochable, sa délicatesse musicale, ses mots choisis, ont rassuré le grand public américain et, même si son émission de télévision fut interrompue après seulement un an d’existence, son audace, son talent de maître de cérémonie, ses choix de programmation, ont attisé la curiosité des téléspectateurs de l’époque et, peut-être, modifié leur regard sur la valeur de la communauté noire.

© Jules Azélie
Gregory Porter, le 12 juillet 2018, au Théâtre antique de Vienne (France).

Aujourd’hui encore, son aura suscite l’engouement de ses plus fervents admirateurs. Le chanteur Gregory Porter n’hésite pas à rendre hommage sur scène et hors de scène à son aîné, dont il se plaît à revitaliser les œuvres. Il faut dire que sa propre tessiture l’autorise à s’approprier sans rougir le répertoire de son héros. Au-delà de la performance, c’est l’enjeu social qui motive les héritiers de Nat King Cole à ressusciter inlassablement ce patrimoine. Alors que l’Amérique de Donald Trump s’embourbe dans un ostracisme inquiétant, certains échos du passé résonnent encore plus fort. Comment ne pas se souvenir de l’interruption violente d’un concert de Nat King Cole à Birmingham en Alabama en 1956 par des partisans du Ku Klux Klan ? Et comment ne pas s’interroger, en 2019, sur l’évolution des consciences outre-Atlantique ? Chanter Nat King Cole est peut-être devenu un acte militant. C’est saluer l’épopée d’un homme noir dont le succès bouscula les certitudes d’un pouvoir blanc autoritaire.

© NBC/NBCU Photo Bank via Getty Images
Nat King Cole, lors de la 2e édition des Grammy Awards en 1959.

Alors que l’on célèbre son centenaire, prenons le temps de réécouter Nat King Cole. Le message d’amour et d’unité qu’il délivra tout au long de sa vie n’a jamais eu autant de force expressive, n’a jamais été aussi utile, n’a jamais apporté autant de réconfort dans un monde aussi agité. Certes, certaines mélopées peuvent paraître inoffensives, mais ces bluettes rééquilibrent nos émotions et donnent une chance aux bons sentiments. Ne minimisons pas l’impact de ces mélodies soyeuses sur notre quotidien.

Le site de Nat King Cole