Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Ahmad Jamal, en quête de sérénité

Ahmad Jamal à Paris, le 5 juillet 2019. © Christian Rose

À 89 ans, le pianiste Ahmad Jamal continue de surprendre. Sa virtuosité et sa vivacité épatent ses nombreux admirateurs. Si le maestro laisse désormais entendre que son grand âge lui impose un rythme de vie plus paisible, il n’en demeure pas moins un formidable instrumentiste dont l’inspiration féconde l’encourage à poursuivre inlassablement son épopée. Son nouvel album, Ballades, vient de paraître et enthousiasme une fois de plus les mélomanes.

Né à Pittsburgh, le 2 juillet 1930, Ahmad Jamal est aujourd’hui célébré dans le monde entier. Il est un exemple pour nombre de jeunes talents qui s’extasient devant le jeu fluide, inventif et totalement maîtrisé de leur mentor. Miles Davis, lui-même, conseillait à son propre pianiste, Red Garland, d’écouter attentivement les œuvres d’Ahmad Jamal. Après des décennies de pratique intense, ses doigts virevoltent et poétisent sur le clavier. Tel un Vladimir Horowitz ou un Erroll Garner, Ahmad Jamal nous emporte à chacune de ses prestations. Au début du mois juillet 2019, à la Fondation Louis Vuitton à Paris, puis en août au festival Jazz in Marciac, dans le sud-ouest de la France, le Maître a peut-être donné ses ultimes récitals. Conscient de la fragilité de son être, Ahmad Jamal se préserve et ne se produira que très rarement dans l’avenir. Il cherche désormais la sérénité et la paix intérieure. Il se plaît d’ailleurs à préciser que l’équilibre spirituel est un premier pas vers une quiétude universelle. La méditation peut nourrir la paix dans le monde, semble-t-il espérer.

Cette pensée philosophique est une source d’inspiration pour ses disciples. Au-delà des notes, les mots d’Ahmad Jamal sont souvent des leçons de vie. Le pianiste Shahin Novrasli, originaire de Bakou en Azerbaïdjan, n’écoute pas seulement la musique de son chaperon, il boit ses paroles et suit ses conseils. Il comprend en conversant avec son aîné combien la constance est un atout artistique majeur. Ahmad Jamal tente de lui éviter l’écueil de l’égarement. Il sait mieux que personne que mener de front plusieurs carrières est fort périlleux. Il en fit l’amère expérience en devenant producteur et en créant son propre club au cœur des années 1960. Ce rythme de vie fastidieux lui imposera d’ailleurs de reconsidérer l’enjeu de son engagement artistique.

 

© Christian Rose
Shahin Novrasli à Paris, le 5 juillet 2019.

 

En 2019, Ahmad Jamal est un homme sage dont l’expérience impose le respect. Il a appris des tribulations de son existence et entend transmettre son savoir à sa descendance. Il veut que tous ceux qui lui survivront élèvent la "musique classique américaine". Que l’on s’appelle Duke Ellington ou Frantz Liszt, la rigueur dépasse les codes culturels. La couleur de peau n’importe plus. L’ancrage communautaire doit être transcendé pour que seule la maestria du soliste soit considérée. Ce vœu tenace d’Ahmad Jamal est une priorité pour que chaque pianiste, chaque concertiste, soit reconnu à sa juste valeur. Au crépuscule de sa vie, Ahmad Jamal y est parvenu. Ses héritiers devront désormais chérir cette vision éclairée de l’interprétation.

Site internet d'Ahmad Jamal
Site internet de Shahin Novrasli

© Jazz Village
Sortie simultanée des albums de Shahin Novrasli et d’Ahmad Jamal.