Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

L’âme pure de Michelle David

Michelle David en concert aux 46èmes Nancy Jazz Pulsations. © Lucie WDL Photographie/NJP 2019

Le 31 janvier 2019, elle électrisait le Café de la Danse à Paris. Depuis cette date, la chanteuse afro-américaine Michelle David n’en finit plus de tourner à travers la France, portée par une incontestable foi en son art. À Vienne, à Sète, et récemment à Nancy, où nous l’avons rencontrée, c’est toute la tradition des spirituals qui rejaillissait dans sa voix. Rencontre avec une artiste habitée par la Soul et le Gospel des origines.

Née en Caroline du Nord, il y a 66 ans, Michelle David a grandi à New York où l’agitation de la ville l’a conduite vers les lumières de Broadway. Là, elle s’est révélée. Elle est devenue une artiste de haute tenue en participant à plusieurs comédies musicales en vogue à "Big Apple". C’est pourtant en Europe que son épopée s’accélèrera. Après des années à arpenter les scènes américaines, elle découvre le vieux continent et un public attentif. Sa voix puissante et mélodieuse, enracinée dans la tradition des chants d’église afro-américains, fait mouche et les sollicitations ne manquent pas. Elle participe au spectacle "The Sound of Motown", puis "The Glory of Gospel" ou encore "Mahalia" en hommage à la prêtresse, Mahalia Jackson.

© RFI/Joe Farmer
Michelle David s’en remet aux forces de la nature.

Installée aux Pays-Bas, elle fait la connaissance de deux férus de Soul-Music, Onno Smit et Paul Willemsen. Aux côtés de ces fervents défenseurs de la culture noire, elle enregistre un premier disque en 2015 qu’elle voit comme une expérience entre musiciens partageant les mêmes passions. Cette première séance de studio s’avère très encourageante. L’aventure des "Gospel Sessions" vient de débuter et Michelle David n’imagine pas une seconde qu’elle va la propulser dans le feu des projecteurs. Et pourtant, trois albums ont paru depuis les premiers pas de la bouillonnante chanteuse américaine en terre néerlandaise. Le succès est tel que les concerts se multiplient. Au cœur de cette frénésie inespérée, Michelle David retient pourtant ses larmes. Elle doit faire le deuil d’un être cher tout en souriant aux spectateurs qui l’acclament. Les émotions sont vives, contradictoires, intenses, mais elle est une battante. Elle veut rester positive et affronter les joies comme les peines, avec cette énergie salvatrice qui la guide depuis sa naissance.

© Lucie WDL Photographie/NJP 2019
Michelle David conquérante, à Nancy, le 16 octobre 2019.

Lors des 46èmes Nancy Jazz Pulsations, Michelle David a livré une prestation fort enthousiasmante, peut-être le préambule à un quatrième volume des "Gospel Sessions". Quel sera le moteur de son inspiration ? À chaque étape de sa vie, ses harmonies vocales trahissent ses sentiments profonds. Il est évident que cette femme chaleureuse ne sait pas prétendre, elle s’offre sincèrement à ses admirateurs. Qu’importe les commentaires, elle assume ses choix personnels comme artistiques. Ne venez pas lui dire que ses acolytes hollandais ne sont que des interprètes d’un patrimoine américain qu’ils ne peuvent qu’effleurer. Michelle David les défendra corps et âme en rappelant que si, en effet, ils n’ont pas vécu les messes gospel dans les églises baptistes de la communauté noire, ils maîtrisent, en revanche, parfaitement les nuances sonores de cet héritage musical majeur. Les applaudissements reçus à chacune de leur performance en sont la preuve irréfutable. Michelle David & The Gospel Sessions continueront donc de se produire avec engagement et conviction, ces prochains mois. Un concert à Paris, à nouveau au Café de la Danse, est d’ailleurs déjà annoncé pour le 12 mars 2020. Vivement !

Le site de Michelle David and The Gospel Sessions

© Excelsior Records
Dernier album en date de Michelle David & the Gospel Sessions.