Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Cheick Tidiane Seck salue Randy Weston

Cheick Tidiane Seck à RFI. © Christian Rose

Le pianiste et chef d’orchestre Cheick Tidiane Seck sait reconnaître la valeur de ses aînés. Le 5 septembre 2019, il rendait hommage à Paris à l’un de ses héros, le pianiste Randy Weston disparu un an plus tôt à l’âge de 92 ans. Ce concert émouvant fut l’occasion de présenter également les compositions de l’album  Timbuktu, dernière révérence du virtuose malien à son aïeul américain.

Cheick Tidiane Seck est un musicien très respectueux du patrimoine légué par ses prédécesseurs. Instigateur de rencontres souvent fructueuses, il se plaît à dialoguer sur scène ou en studio avec les grandes figures de notre temps. De Nina Simone à Carlos Santana, de Jimmy Cliff à Ornette Coleman, il peut s’enorgueillir d’avoir côtoyer de véritables légendes. En 1995, l’enregistrement de l’album Sarala avec le pianiste américain Hank Jones avait suscité beaucoup d’engouement. Depuis, Cheick Tidiane Seck n’a cessé d’insuffler cet élan panafricain à travers sa musique et ses nombreux projets discographiques. Timbuktu est, sans nul doute, un symbole artistique fort de cette quête d’unité.

© Christian Rose
Cheick Tidiane Seck, un homme de cœur.

Comme Randy Weston en son temps, Cheick Tidiane Seck milite aujourd’hui pour l’ouverture d’esprit de ses contemporains et une meilleure connaissance de l’histoire africaine à l’échelle planétaire. Le 4 juillet 2016 à Vienne en France, il se félicitait de pouvoir prendre part, avec Ablaye Cissoko et Mohamed Abozekry, à la célébration du 90ème anniversaire de son illustre homologue jazzman devant les 7 000 spectateurs du théâtre antique. Cet échange mélodieux réaffirmait l’absolue nécessité de bâtir des ponts plutôt que des murs. Randy Weston en était convaincu : "Si nous écoutons attentivement la musique de notre voisin, nous trouverons l’harmonie et ne ferons plus qu’un dans ce monde trop divisé. Ma musique est un acte citoyen pour la paix dans le monde ! Imaginez cette planète sans une note de musique... Personne ne peut envisager un tel drame. C’est impossible à concevoir car la musique est vitale. Le tout puissant nous a offert un mode de communication universel, soyons-en dignes !"

En accueillant Manu Dibango sur son album et Archie Shepp sur scène, Cheick Tidiane Seck nourrit le vœu de Randy Weston. Il prolonge le discours rassembleur du regretté pianiste. Cette filiation intangible s’exprime naturellement et vigoureusement. De Sarala à Timbuktu, 25 ans ont passé mais le message est intact. Au-delà des crispations géopolitiques, la sensibilité des artistes préserve les valeurs essentielles, l’écoute, la tolérance, l’humilité, la bienveillance… La musique est un refuge face aux tribulations du monde. Randy Weston l’avait compris. Cheick Tidiane Seck le prouve !

Facebook de Cheick Tidiane Seck

© Komos Records
Pochette du dernier album de Cheick Tidiane Seck, en hommage à Randy Weston.