Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Rosa, Ali, Malcolm, Martin et les autres…

Christian McBride à Paris, le 2 mars 2020. © RFI/Joe Farmer

Le contrebassiste américain, Christian McBride, vient de faire paraître un album qui fera date : "The Movement Revisited : A Musical Portrait of Four Icons". Si le titre de cette œuvre peut sembler majestueusement énigmatique, son intention artistique est limpide.

Le but de cette suite orchestrale est de célébrer les grandes figures du mouvement des droits civiques aux États-Unis au cœur des années 60 et, notamment, Rosa Parks, Martin Luther King, Malcolm X et Mohamed Ali. Alors que l’élection présidentielle américaine suscitera, n’en doutons pas, l’intérêt de la planète en 2020, Christian McBride invite à l’examen de conscience de ses contemporains. Passionnant !

Enregistré en septembre 2013, alors que Barack Obama était encore à la Maison Blanche, l’album de Christian McBride surgit aujourd’hui, sous l’ère Trump, comme une mise en garde d’un artiste attaché à la liberté d’expression, refusant toute discrimination. Il est vrai que découvrir les mots de grands orateurs d’antan, mis en musique par la volonté d’un jazzman aguerri, ressemble bigrement à la fronde d’un citoyen irrité par les dérives d’une administration américaine omnipotente. Pour autant Christian McBride n’entend se laisser dicter sa propre destinée. Il aime répéter à loisir qu’il est maître de ses choix et de son avenir. "The Movement Revisited" ne doit donc pas être perçu comme un pamphlet ad hominem, mais une invitation à étudier l’histoire et à s’en inspirer.

 

© Mack Avenue
Le dernier album en date de Christian McBride.

 

Si l’on connaît les grandes envolées lyriques de Martin Luther King et de Malcolm X, il est plus rare d’entendre l’humilité combative de Rosa Parks ou la fougue insoumise de Mohamed Ali. Christian McBride a donc été rechercher les déclarations de ces précieux orateurs. Il a, par la suite, réuni en studio quelques amis comédiens pour incarner les héros d‘autrefois. Bien qu’il naquit après le mouvement des droits civiques, Christian McBride se passionne pour cette période épique de la communauté afro-américaine. Sonia Sanchez (Rosa Parks), Vondie Curtis-Hall (Malcolm X), Dion Graham (Mohamed Ali) et Wendell Pierce (Martin Luther King) ont donc suivi les recommandations du chef d’orchestre pour revitaliser les voix de personnages légendaires.
 

Cette pièce maîtresse du contrebassiste, compositeur, arrangeur et producteur américain ne pouvait s’achever sans un clin d’œil au premier président noir élu aux États-Unis. La dernière œuvre du disque s’intitule "Apothéose". Elle réenchante le premier discours du jeune chef d’État, le 4 novembre 2008, à Chicago. L’espoir d’une nation apaisée, débarrassée de ses tourments racistes, capable d’un examen de conscience, semblait alors à portée de main. S’agissait-il d’un pas de géant ou d’une parenthèse ? Christian McBride évoque magistralement cette étape déterminante dans son album sans, pour autant, répondre à cette interrogation qui continue de tarauder les esprits alors que la grande Amérique hésite entre un conservatisme échevelé et un sursaut démocratique. Gageons que "The Movement Revisited : A Musical Portrait of Four Icons" incitera la jeune génération à regarder le passé avec intérêt et saura en tirer des leçons constructives pour les années à venir.

Le site de Christian McBride
 

© RFI/Joe Farmer
Christian McBride attend sereinement les questions de Joe Farmer.

 

Facebook/Twitter édition