Blues, Gospel, Negro Spirituals, Jazz, Rhythm & Blues, Soul, Funk, Rap, Reggae, Rock’n’Roll… l’actualité de la musique fait rejaillir des instants d’histoire vécus par la communauté noire au fil des siècles. Des moments cruciaux qui ont déterminé la place du peuple noir dans notre inconscient collectif, une place prépondérante, essentielle, universelle ! Chaque semaine, l’Épopée des musiques noires réhabilite l’une des formes d’expression les plus vibrantes et sincères du XXème siècle : La Black Music ! À partir d’archives sonores, d’interviews d’artistes, de producteurs, de musicologues, Joe Farmer donne des couleurs aux musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Réalisation : Nathalie Laporte
Retrouvez la playlist de l'Épopée des musiques noires sur Deezer

 

En savoir plus sur l'émission, les horaires, le calendrier ... En savoir plus sur l'émission

Aretha Franklin, la grâce incarnée

Le coffret "Amazing Grace" paru, en 2019, chez GM Éditions. © Joe Farmer/RFI

Le 25 mars 2022, Aretha Franklin aurait eu 80 ans ! Sa voix, son aura et son engagement inspirent toujours. La "Lady Soul" était d’abord une formidable chanteuse de gospel, dont la foi portait la ferveur vocale au plus haut niveau. En janvier 1972, elle enregistrait un album devenu légendaire. Amazing Grace fut conçu dans une église de Los Angeles, la "New Temple Missionary Baptist Church". Ce moment unique fut également filmé par le réalisateur Sidney Pollack et, après moult déboires, sortit en salles en… 2019 ! L’historien Sebastian Danchin, auteur d’une biographie de référence (Éd. Buchet Chastel), revient sur cette célébration œcuménique inédite dans L’Épopée des musiques noires.

Il y a 50 ans, alors qu’elle s’apprête à enregistrer un album entièrement dévolu au répertoire sacré, Aretha Franklin a déjà acquis une notoriété mondiale. Elle est l’interprète irrésistible de classiques comme Chain of Fools, A Natural Woman, Think, Say a Little Prayer For Me, Respect ou I’ve Never Loved a Man The Way I Love You, etc. Et pourtant, elle ne se satisfait pas de l’engouement populaire international pour sa voix. Elle veut se rapprocher de ses racines et de ses convictions religieuses. Elle cherche à retrouver l’authenticité et l’humilité de son être. Elle imagine que l’intimité d’une messe, fusse-t-elle captée par des micros et des caméras, lui permettra de réaffirmer sa foi et de ressentir à nouveau les vibrations de son enfance. Ce disque provoquera un tel enthousiasme à travers la planète que la pieuse intention initiale sera vite éclipsée par la performance lumineuse d’une étoile scintillante. Amazing Grace fut un moment unique dans la vie d’Aretha Franklin et son plus grand succès discographique.

 

© Christian Rose
Sébastian Danchin, auteur de la biographie "Aretha Franklin, Natural Woman" (Éd. Buchet Chastel - 2018).

 

À l’écoute de ce double 33T vinyle historique, le frisson est instantané, mais lorsque le film tourné à l’époque fut enfin révélé 47 ans après sa conception, notre compréhension du cérémonial gospel fut décuplée. Assister à un office religieux porté par les ouailles d’une paroisse africaine-américaine est une expérience fort émouvante, à plus forte raison, quand la cheffe de chœur s’appelle Aretha Franklin. Le cinéaste Sidney Pollack avait certainement sous-estimé la force des traditions lorsqu’il envisagea un documentaire autour de cet événement enraciné dans l’âme noire. Cette célébration passionnée du seigneur déjouait son scénario et l’invitait, malgré lui, à immortaliser des chants, des louanges, des instants de transe, auxquels il ne s’attendait peut-être pas. Outre la surprise de l’instant, des considérations techniques rendirent alors impossible le mixage final. Il fallut attendre l’avènement des procédés numériques pour que la synchronisation des images et du son puisse enfin être effectuée. Restait un dernier détail à régler, et non des moindres, l’accord de la principale intéressée pour exploiter ces archives exceptionnelles.

 

© Joe Farmer/RFI
Sydney Pollack, extrait du coffret "Amazing Grace" (GM Éditions).

 

Longtemps, Aretha Franklin s’opposa à la sortie du film de Sidney Pollack. Était-elle rétive à l’idée de dévoiler une part de sa spiritualité ? Redoutait-elle de montrer la rayonnante jeune femme qu’elle avait été ? Était-elle en désaccord juridique avec les distributeurs du film ? Prenait-elle sa revanche sur Hollywood qui, autrefois, hésitait à faire la promotion d’une artiste noire ? Beaucoup de raisons furent invoquées pour expliquer le refus de la "Queen of Soul" de commercialiser ce document audiovisuel inédit. Finalement, après sa disparition, ses ayants droit autorisèrent la sortie du film. Amazing Grace est désormais accessible à tous les amateurs de gospel et à tous les fans d’Aretha Franklin. 50 ans après, les sensations sont toujours aussi vives et inspirantes !

Site internet d'Aretha Franklin.

 

© Joe Farmer/RFI
Aretha Franklin en 1972 à Los Angeles, extrait du coffret "Amazing Grace" (2019).