1. Philippe Jaroussky

Philippe Jarousky et Gilles Bencimon

Musiques du Monde à l'heure de la musique classique, avec le contre-ténor Philippe Jaroussky.

La chronique classique de Gilles Bencimon, consacrée cette semaine à Franz Liszt, interprété par Guillaume Coppola, suivi de l'interview de Philippe Jaroussky.

Philippe Jaroussky est un jeune contre-ténor français. D'abord formé en tant que violoniste, le jeune homme obtient un premier prix au CNR de Versailles. A partir de 1999, il entame une carrière de soliste aux festivals de Royaumont et Ambronay, avec Alessandro Scarlatti Sedecia et Gérard Lesne. Il s'illustre dans «La Trilogie de Monteverdi» et dans «Catone in Utica» de Vivaldi, sous la direction de Jean-Claude Malgoire. En 2001, le prodige obtient son diplôme de chant au département de musique ancienne du conservatoire national de région de Paris. Trois années plus tard, il est élu dans la catégorie 'révélation artiste lyrique' aux Victoires de la musique classique. En 2005, il est de nouveau nominé, mais ne remporte pas le prix. Insatiable travailleur, le jeune chanteur est lauréat des Victoires de la musique classique 2007 dans la catégorie 'artiste lyrique de l'année'. Avec déjà trois disques à son actif, Philippe Jaroussky s'affirme comme une grande révélation de la musique classique au XXIe siècle.

Facebook/Twitter édition