1. Django Reinhardt Anthologie

Django Reinhardt

Django Reinhardt, centenaire de sa naissance, 23 janvier ... Portrait, autour de la sortie de l'anthologie sur CD.

 

Le centenaire de l'anniversaire de Django Reinhardt approche et «Musiques du Monde» a décidé de consacrer une large part de son temps d'antenne à celui qui est une référence pour les guitaristes et une icône pour les manouches.
Tsigane de langue française, Django Reinhardt naît dans la roulotte familiale et passe son enfance à voyager. A 12 ans, il joue de la guitare et du banjo dans les bals parisiens. A 18 ans, il est gravement blessé à la main gauche lors de l'incendie de sa roulotte. Avec ce handicap, il développe un style unique alliant virtuosité et improvisation. C'est sur la Côte d'Azur qu'il se fait remarquer et intègre les orchestres des clubs de Toulon et de Cannes. Mais c'est à Paris que la gloire l'attend. Il joue d'abord à «La boite à Matelots», puis crée un quintette à cordes avec le déjà célèbre Stéphane Grappelli. Les tournées et les enregistrements du quintette du Hot Club de France le révèlent comme l'un des plus grands guitaristes du monde. Resté en France pendant la guerre, ce sont des morceaux swing, comme «Nuages», qui lui apportent le succès. Mais après la guerre, sa technique de jeu s'adapte mal à la guitare électrique et, s'il joue au club Saint-Germain avec les adeptes du be-bop, il se tourne plus vers la pêche et la peinture. Une congestion cérébrale l'emporte à 43 ans. Depuis 1980, le Festival Django Reinhardt de Samois-sur-Seine rend hommage à cet autodidacte qui, en associant héritage tsigane et jazz, rentrait dans la cour des grands et devenait un maître de la guitare.

 

Facebook/Twitter édition