1. Danny Krivit

Le magazine NuGroove, consacré aux musiques black urbaines. Cette semaine, Loïc Bussieres reçoit le DJ Danny Krivit.

Danny Krivit grandi à Greenwich Village, à New York, dans les années 60, où il est entouré par la musique. Sa mère est une grande chanteuse de Jazz, et son père est le Manager du légendaire trompettiste Jazz, Chet Baker, avant d’ouvrir lui-même The Ninth Circle, un des endroits incontournable de Greenwich Village, où Danny va travailler dès son jeune âge. Danny va avoir alors l’occasion de rencontrer les artistes les plus influents de la scène musicale : Janis Joplin, Jimi Hendrix, Charlie Mingus, John Lennon & Yoko Ono, et bien d’autres encores. Dès 1970, Danny est déjà un Dj amateur, grand collectionneur de vinyls. Ce n’est qu’à partir de 1971 que Danny devient Dj professionnel, après qu’un de ses amis proches (le vice president de Polydor Records) lui présente l’un de ses artistes, qui n’est autre que le légendaire James Brown.
The Loft 
(Un centre musical et La Mecque des Dj’s) était un endroit unique et la maison du Dj de Record Pool. C’est dans ce lieu mythique que Danny va démarrer sa longue amitié avec les Dj’s Larry Levan et François Kevorkian (Francois K). Après avoir mixé pour l’ouverture du Roxy, il en devient le resident pour les 4 années à suivre. Dès le début des années 80, The Roxy devient la maison des meilleurs Dj’s Hip-Hop de l’époque, comme D.S.T, Grand Master Flash, et Africa Bambaataa. Le talent de Danny Krivit autant que sa réputation n’ont eu de cesse de grandir, et c’est encore le cas aujourd’hui, puisqu’il est très demandé pour son travail de Djing comme pour celui d’éditeur.

le site de danny krivit