1. Yo Yo Yo Acapulco et Chopin

Yo Yo Yo Acapulco

A l'occasion de la sortie de leur album «The Pleumeleuc Experience», Laurence Aloir a rencontré les norvégiens, forcément un peu givrés de Yo Yo Yo Acapulco. Par ailleurs, Gilles Bencimon s'accroche a son idole : Frédéric Chopin, bicentenaire oblige...

L'émission démarre avec la chronique classique de Gilles Bencimon. Ce soir, il nous présente les «Oeuvres pour violoncelle et piano» de Frederic Chopin, interprétées par Ophélie Gaillard au violoncelle et Edna Stern au piano.

Quoi de mieux pour fendre le froid climat norvégien qu'une poignée d'accords au ukulélé ? C'est derrière ce noble constat que se sont rangés quatre jeunes habitants de Gausda, petite bourgade situé à 30 km de Lillehammer. Groupe parfaitement mixte (deux garçons, deux filles), Yo Yo Yo Acapulco (à ne pas confondre avec les britanniques Yo yo Acapulco, on se laisserait facilement prendre au piège !) repeint la rudesse de son environnement originaire aux mélodies couleurs pastels, trottant sur un folk-pop jamais avare de quelques bricolages audacieux. Placide et nonchalante, la musique du quartet associe voix trainante, clavier langoureux, basse gironde et échappées acoustiques à même de réchauffer le cœur et de ficher la chair de poule aux mélomanes modernes. Une pop succulente à déguster bien frais.
 

le myspace de yo yo yo acapulco