Mini Session Live avec l’artiste réunionnaise Ann O’aro

Ann O'aro. © DR

Nouvelle venue dans le maloya, Ann O’aro s’est imposée un jour, lors d’un kabar avec Danyel Waro. Elle fut convaincante.

 

© RFI/Laurence Aloir
Ann O'aro à RFI.

 
Son écriture sauvage s’imprègne des langages accidentés ou des tics langagiers : une fulmination poétique branchée sur les tabous insulaires et les émotions fortes, la violence sexuelle, l’inceste et les passions amoureuses, comme dans Kap Kap, une de ses chansons écrites dans le créole de La Réunion, son île natale.
Un fonnkér cru et cinglant qui décrit l’étreinte d’un père incestueux, qui embrasse la folie et la violence d’une pulsion criminelle dans toute sa banale sauvagerie : "Amoin, marmay, bonom, lo lou, tousala ansanm, mi mor pour rash aou in kri, kan mêm sa pal amour / Moi l’enfant, l’homme, le loup, tout à la fois, je meurs de t’arracher un cri, à coups de griffes, à coup de queue, même si ce n’est pas un cri d’amour".
 

© RFI/Laurence Aloir
Ann O’aro et le producteur Philippe Conrath (Danyel Waro, Zanmari Baré).

 

 
Ann chantera 2 titres a cappella et un extrait Cd Africolor "Kap Kap".
 
Ann O’aro: Africolor.