Session live avec Pat Thomas & Kwashibu Area Band et Emmanuel Pi Djob

Pat Thomas (© Strut Rd) et Emmanuel Pi Djob (© Cathy Castro). © Strut Rd / Cathy Castro

Pat Thomas & Kwashibu Area Band Cd Obiaa (Strut Rd)
Strut Records est fier d'annoncer la sortie du deuxième album de Pat Thomas & Kwashibu Area Band, Obiaa!, qui est sorti le 4 octobre 2019. L'album, produit à nouveau par Kwame Yeboah et Ben Abarbanel-Wolff au QG analogique du Lovelite Studio à Berlin, nous transporte profondément dans le cœur du highlife, style musical traditionnel du Ghana, célébrant la voix intemporelle et emblématique de Pat Thomas, désormais âgé de 72 ans et surnommé "La Voix d’Or de l’Afrique".

Après avoir produit pour Strut Records les albums phares d'Ebo Taylor, Love and Death et Appia Kwa Bridge, Ben Abarbanel-Wolff approche en 2014 Kwame Yeboah, le meilleur multi-instrumentiste ghanéen du moment, pour travailler sur un nouveau projet : "Nous voulions initialement inviter Pat à retourner en studio avec Ebo Taylor et Tony Allen pour recréer l’ambiance et développer certaines des sonorités qu'ils avaient enregistrées ensemble en 1977 lors d'une session, perdue depuis", explique Ben. Enregistré à Accra, le résultat a été le premier album éponyme de Pat Thomas & Kwashibu Area Band, sorti en 2015 et salué par la critique.

Pat et le Kwashibu Area Band (du nom du quartier de Kwame à Accra) sont partis sur les routes en octobre 2015. Après un concert mémorable au WOMEX à Budapest, il n’était plus question de s’arrêter. Les deux années suivantes les ont emmenés aux quatre coins du monde jouer dans des salles et festivals de renommée internationale comme Glastonbury, Roskilde, WOMAD, Sakifo, WOMADelaide, Sines et bien d'autres. "Nous pouvions voir que chacun pouvait se retrouver dans notre musique. Des gens de tous âges, de toutes les couleurs et de tous bords dansaient ensemble !", explique Kwame, le génie artistique à l’origine de la dextérité incroyable du groupe, lors de leurs géniales prestations scéniques.

Le nouvel album s'appelle Obiaa!, qui signifie "Tout le monde!". Il comprend les paraboles des temps modernes Onfa Nkosi Hwee, un morceau qui nous avertit des méfaits de l’arrogance, et Odo Ankasa, qui parle de la valeur de l’amour véritable et de la confiance, ainsi qu’une excellente nouvelle version de Yamona de Pat Thomas.
"Jouer du highlife à travers le monde nous a appris ce que nous devions faire pour que notre son progresse", poursuit Ben.

En s’inspirant à la fois des classiques du highlife tout en proposant une approche renouvelée du groupe à guitares, cet album consolide la position de Pat Thomas & Kwashibu Area Band au sommet de la musique africaine d’aujourd’hui.

© Alexis Chabala
Pat Thomas & Kwashibu Area Band.

Pat Thomas page Facebook

Pat Thomas sur Strut Rd (en anglais)

Pat Thomas Vidéo (Accra 2015)

 

Emmanuel π Djob Cd Get On Board + Exile Radio (en prépa)

Emmanuel π Djob, son parcours :
Des Dixie Hummingbirds à Rhoda Scott, en passant par les Five Blind Boys Of Alabama, Rhinocérôse, Ray Lema, Screaming Jay Hawkins ou encore Le Golden Gate Quartet… Les rencontres variées jalonnent son parcours et témoignent de son ouverture musicale.

L’histoire débute au Cameroun, avec la formation du Bayembi’s International, groupe de gospel panafricain qui rencontrera une jolie célébrité au tournant des années 90. Emmanuel π s’établit ensuite en France et poursuit l’aventure d’un gospel métissé d’Afrique et d’Amérique, mais aussi d’Europe, avec les Black & White Gospel Singers, ou encore By the Gospel River ou Gospelize It!

En 2008, Emmanuel π publie Seven Minutes, un album Blues-Pop teinté de Rock, autour de la peine de mort. Après avoir été l’un des initiateurs du renouveau de la musique Gospel en Espagne et en France, à travers de nombreux masterclass et concerts, il enregistre une série d’albums intitulés Terrassa’s Conversessions, sortis en 2010.

Aujourd’hui, Emmanuel π Djob développe une voie qui se donne pour mission de réunir les sonorités de la diaspora afro descendante aux racines africaines.
Demi-finaliste sensation de l’émission The Voice en 2013, il monte le spectacle Me and Ray, autour du répertoire de l’une de ses influences majeures (avec Fela Kuti et Bob Marley), Ray Charles. En janvier 2016, il rassemble plus de trois mille spectateurs au Zénith de Montpellier, autour de son AfroSoul Gang élargi et accompagné de l’Afro Soul Mass Choir et ses 500 choristes amateurs.

Résolument Afro-Soul, l’album Get on Board! qui en sort, alterne les climats entre R&B, Gospel, Reggae, Afrobeat ainsi que quelques titres en français.

Depuis 2018, le projet AfroSoull Gang qui l’accompagne sur scène a trouvé son épaisseur et son originalité avec la majestueuse présence sur scène de 2 balafons, et déjà, il travaille à l’album suivant, prévu pour 2020, Exile Radio, qui verra entre autres les participations de la légende Manu Dibango et de Yaniss Odua.

© Pierre Scholl
Emmanuel Pi Djob.

Emmanuel Pi Djob vidéo My Fight my right.

© RFI/Laurence Aloir
Pat Thomas & Kwashibu Area et Emmanuel Pi Djob à RFI.