#SessionLive avec Kyrie Kristmanson et Clara Ysé, guerrières de la recherche

Clara Ysé et Kyrie Kristmanson à RFI. © RFI/Laurence Aloir

Kyrie Kristamnson Cd Lady Lightly / Iki records concert 26 mars 2020 Café de la Danse, Paris
Son premier album, Origin of Stars, explore les vibrations du passé des terres du Grand Nord canadien qui l’ont vue grandir et a été composé au Canada et sorti mondialement chez NØ FØRMAT!/Universal France en 2010. La tournée qui suivra l’amènera jusqu’en Europe et dans le Sud de la France où, intriguée par l’histoire portée par les pierres, elle visite les ruines des châteaux médiévaux.
Ces vestiges médiévaux, anciennes demeures d’une noblesse Occitane, l’inciteront à retracer le répertoire lacunaire des premières compositrices : les trobairitz. Après avoir complété une thèse à leur sujet à la Sorbonne, c’est en prenant la liberté de s’approprier ces poèmes d’amour profane qu’elle compose un second opus : Modern Ruin. Arrangé pour quatuor à corde et voix par Clément Ducol et co-réalisé par Maxime le Guil, cette extrapolation fantastique de ces chants perdus est sortie chez Naïve en février 2015.
Aujourd’hui, fascinée par les découvertes de la physique quantique, Kyrie s'interroge sur l'hypothèse d'une tradition musicale venue d’un monde parallèle… De ce questionnement, naît une sorte de folk-cosmique qui semblerait avoir voyagé des années lumières à travers des cieux stellaires. Enregistré dans une aile abandonnée du Château de Versailles et réalisé par Saint Michel, ce nouvel album sortira début 2019.Avec son nouvel album, Kyrie Kristmanson s’interroge sur l’hypothèse d’une tradition musicale venue d’un monde parallèle.
En utilisant des instruments inventés ou préparés ainsi que des "samples", l’album évoque une réalité où le hip-hop aurait côtoyé le folk, où des traditions chamaniques se seraient développées aux côtés de la musique baroque, où le bruit blanc du cosmos serait joué comme instrument à part entière, où les machines seraient organiques.
Réalisé avec Saint Michel dans une aile abandonnée du Château de Versailles, l’album s’imprègne de ce cadre mystérieux pour développer un langage inédit. Le résultat musical de ce questionnement est une sorte de folk-cosmique qui semblerait avoir voyagé des années lumières à travers des cieux stellaires, des sons à la fois terrestres et célestes, nous rappelant que notre réalité, lorsqu'on l'observe de près, est infiniment multiple.

Site Kyrie Kristmanson

Vidéo Kyrie Kristmanson "Gateway Sin"
 

Clara Ysé EP Le monde s’est dédoublé / Tomboy Lab, concert 11 février 2020, Boule Noire, Paris
Clara Ysé commence la musique à l’âge de 4 ans, en étudiant le violon. C’est à l’âge de 8 ans qu’elle découvre le chant, par l’intermédiaire d’une professeur qui la prend sous son aile. Les grandes voix lyriques, puis celles de la chanson, française ou latino-américaine, la bercent depuis l’enfance. De Maria Callas à Mercedes Sosa, en passant par Janis Joplin et Barbara, elle aime écouter ce que les voix, la particularité des timbres, racontent. La musique est un langage dans lequel elle trouve un espace de liberté inaltérable.
C’est à l’adolescence que sa mère lui offre sa première guitare. Clara Ysé sort alors des sentiers du chant lyrique et de la musique classique. Son amour de l’écriture, et de la poésie, la poussent d’abord à mettre en musique des poèmes. Élevée en partie par une femme colombienne et des grands-parents madrilènes, elle écrit en français, mais ne compose qu’en espagnol.
Clara Ysé perd sa mère, Anne Dufourmantelle, en juillet 2017. Elle écrit alors ses premières chansons dans sa langue maternelle.
C’est une façon pour elle de réapprendre à parler. Son premier EP, – Le monde s’est dédoublé – est une renaissance.
Clara Ysé est accompagnée par des instrumentistes virtuoses, qui viennent chacun d’univers très distincts, et dont le point de rencontre est leur familiarité avec le bassin méditerranéen. Yulian Malaj, co-compositeur et co-auteur de deux titres de l’EP, chante également des secondes voix tout au long des titres de l’EP. D’origine albanaise, ayant vécu toute sa vie en Grèce, il est bercé depuis sa jeunesse par les polyphonies arméniennes. Naghib Shanbehzadeh, batteur et percussionniste d’origine iranienne, joue avec son père, depuis son enfance, dans les plus grands festivals de jazz et de world music. Camille El Bacha, pianiste concertiste et compositeur, donne des concerts dans des festivals renommés de musique classique. Il finit ses études au CNSM de Paris dans la classe de Jean-François Zygel, tout comme Marc Karapétian, le bassiste de l’EP.
Cet EP est une façon pour elle de réapprivoiser le monde, de le réenchanter. Le lyrisme de son univers, la fête et la joie qui se dégagent des morceaux, en font un objet follement vivant.
Musicalement, et poétiquement, cet EP est le témoignage intime d’une naissance. Les six titres de l’EP sont écrits l’année suivant la mort de sa mère. Ils sont, pour Clara Ysé, un hymne à la vie libre et vivante. Traversé par la perte, et la nuit, cet EP est un cri d’Amour qui rend grâce aux aubes nouvelles.
Le monde s’est dédoublé est aussi une ode à l’Amitié. Celle qu’elle partage avec les instrumentistes qui l’accompagnent. Celle qui permet d’unir les êtres dans la tempête, et de faire danser la mer.

Vidéo Clara Ysé "Le Monde s’est Dédoublé"

Clara Ysé page Facebook
 

Titres interprétés
Live1 Kyrie Kristmanson "Mon Héroïne"
Live2 Clara Ysé "Le Monde s’est dédoublé"
Cd Nick Cave/G pl.2 "Bright Horses" Cd Ghosteen
Cd Kyrie Kristmanson "Songe d’un Ange" feat. Brendan Perry
Live3 Clara Ysé "La Libertad"
Live4 Kyrie Kristmanson "Andromeda Star"
Cd Clara Ysé "Mama"

Musicien.nes
Kyrie Kristmanson, voix
Philippe Thuillier, claviers, machines (St Michel)
Marc-Antoine Perrio, guitare
Nicolas Charlier, batterie

Clara Ysé, voix guitare
Robby Marshall, clarinette
Matthias Bourre, piano
Naghib Shanbezadeh, batterie

(Rediffusion du 19 janvier 2020).