Sophian Fanen et Mory Kanté

Moses Sumney (Photo Alexander Black) et Edikanfo (Glitterbeat). © Alexander Black/Glitterbeat

      

Un mois de juin riche en nouveautés avec les 5 obsessions de Sophian Fanen (du site d’information Les jours) et un hommage à Mory Kanté avec une interview de Vladimir Cagnolari (RFI, Pan African Music).

Programmation de Sophian Fanen
Moses Sumney, Cut Me, tiré de l'album Græ (Jagjaguwar, 2020)
Edikanfo, Nka Bom, tiré de l'album The Pace Setters (réédition Glitterbeat, 2020)
Fiona Apple, Shameika, tiré de l'album Fetch the Bolt Cutters (Epic Records, 2020)
Sébastien Forrester, Spiral Column, tiré de l'album Spirals (Kowtow Records, 2020)
24-Carat Black, I Need a Change, tiré de l'album III (réédition Numero Group, 2020)

 

© Marc Ribes
Le musicien guinéen Mory Kanté.

 

En 2020, l’Afrique a perdu des maîtres, Manu Dibango (24 mars), Tony Allen (30 avril), Idir (2 mai) et Mory Kanté le 22 mai 2020.

En 2017, Vladimir Cagnolari a rencontré Mory Kanté qui venait de recevoir le Grand Prix Sacem Musiques du Monde. Une occasion rêvée pour raconter l’histoire de ce griot qui a touché à l’universel avec son titre Yéké Yéké.
Mory Kanté, un griot s'en est allé (Pan African Music)
Mory Kanté sur RFI Musique
 

Titres joués
Mory Kanté Yéké Yéké  (Akwaba Beach 1987 Barclay)
GG Vickey Kanté Fasséli (Le chantre de la négritude et sa guitare africaine, Volume 1, 2003)
Super Rail Band Soundiata l’exil (Mali Stars volume1 Syllart Records 1988)
Richie Hawtin acid afro mix Yéké Yéké 2007.