À la mémoire d’Idir

Idir. © Patrick Swirc

Le 2 mai 2020, le plus inspirant des artistes kabyles repartait en terre, Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, est mort à l’âge de 70 ans.

Ce fils de berger a entamé par hasard une carrière d’artiste dans les années 1970 et interprété un tube planétaire Avava Inouva, sorti en 1976, sur son 1er album.

Nous avons consulté nos archives et retrouvé quelques entretiens d’Idir sur RFI entre 1992 et 2008. Souvenir d’un homme engagé dans la lutte pour la reconnaissance de l’identité berbère. Avec les témoignages du compositeur et metteur en scène algérien Safy Boutella et du fondateur du festival Timitar, Brahim El Mazned à Agadir, Maroc.
 

Idir
→ Idir, mort d’un humaniste exigeant sur RFI Musique
→ Idir sur France 24

 

© Christian DUCASSE/Gamma-Rapho via Getty Images
Idir (1992).

Programmation
Avava inouva, Tizi Ouzou, Né quelque part en duo avec Maxime Leforestier, Ayafroukh Ifirelles en duo avec Nassima (texte de Slimane Azem), Les larmes de leurs pères, Lettre à ma fille, Twareg, medley Avava inouva (en français, breton, catalan, arabe).