De la Syrie et l’Albanie: Sarab et Elina Duni

Les albums de Sarab (Marwan ElGamal) et d'Elina Duni (ECM). © RFI

Sarāb est de retour avec son second album Arwāh Hurra, que l'on pourrait traduire par Âmes Libres. L'album approfondit un style unique et engagé, entre jazz, rock et musique du Moyen-Orient.

Né de la rencontre entre la chanteuse franco-syrienne Climène Zarkan et le guitariste Baptiste FerrandisSarāb, qui signifie mirage en arabe, est un édifice musical qui combine rock, jazz moderne et musiques traditionnelles arabes. Le duo s’est vite transformé en une créature à six têtes, où chacun est devenu indispensable à la création musicale. Les six musiciens du groupe se jouent des frontières et des genres.

Sarāb est un groupe franco-syrien de jazz rock arabe de six membres. Le groupe s'est formé à Paris, en 2018. Un mirage musical qui navigue entre plusieurs univers avec en invités le percussionniste Wassim Hallal, le joueur de saz Abdallah Abozekry, ou encore l'auteur engagé et écrivain de science-fiction Alain Damasio.

 

© Sylvain Gripoix
Sarab.

 

Titres joués de Sarab, extraits de l’album Arwāh Hurra (L'Autre Distribution)

♦ Yally Shaghalt al Bal, Celui qui occupe mes pensées, voir le clip 

♦ Nahna Haraq ("Étranger est un verbe" feat. Alain Damasio)

♦ Zidni bi farte al Hubb.

 

Puis la #Session Live reçoit Elina Duni pour la sortie de l’album Lost Ships (ECM)

Née à Tirana, Albanie, en 1981, dans une famille d’artistes, Elina Duni monte sur scène, pour la première fois, à l’âge de cinq ans et chante pour la Radio et Télévision Nationale ainsi que dans divers Festivals pour Enfants.

 

© Rromir Imami
Elina Duni et Rob Luft.

 

En 1992, suite à la chute du régime communiste, elle arrive en Suisse et s’installe avec sa mère à Genève où elle étudie le piano classique et découvre le jazz. Elle étudie le chant, la composition et la pédagogie à la Haute École des Arts de Berne, section jazz. En 2005, elle crée le Elina Duni Quartet avec Colin Vallon au piano, Bänz Oester, puis Patrice Moret à la basse et Norbert Pfammatter à la batterie, un retour aux sources musicales qui mélange les chants folkloriques des Balkans au jazz.

Après deux albums Baresha (2008) et Lume Lume (2010) chez Meta Records, le quartet publie en 2012 chez ECM Matanë Malit (Au-delà de la montagne), et  en 2015 Dallëndyshe (Hirondelle). Les chansons albanaises se retrouvent ici pleines de légèreté et de rythme, et la presse européenne leur réserve un accueil très chaleureux.

En 2014, Elina Duni publie au Kosovo et en Albanie son premier album solo en tant qu’auteur-compositeur Muza e Zezë (La Muse noire). En 2017, elle est l’une des lauréates du Prix Suisse de la Musique et entame un duo avec le guitariste londonien Rob Luft. La création solo Partir où Elina s’accompagne à la guitare, au piano et aux percussions, est sorti comme album sur ECM en avril 2018. En novembre 2020 l'album intitulé Lost Ships avec Rob Luft, Fred Thomas et Matthieu Michel, a été publié sur ECM.

 

© Laurence Aloir/RFI
Elina Duni et Rob Luft à RFI.

 

Titres interprétés au Grand studio

♦ Kur më del në derë,  Live RFI

♦ Lost Ships, extrait de l’album Lost Ships, voir le clip 

♦ Hier encore, Live RFI.

 

Musiciens

- Elina Duni, chant

- Rob Luft, guitare.