#SessionLive Alune Wade pour la sortie du nouvel album "Sultan"

Alune Wade. © Hela Amar

Le Mozart de la basse sénégalaise sort son 5è album Sultan. Il est venu au Grand studio en formule trio dans la #SessionLive avec Dharyl Esso à la basse et Tony Tixier au clavier/piano, pour interpréter 2 titres de cet album qui réunit Afrique de l’Ouest, Afrique du Nord et Moyen-Orient.

Quatre ans après son dernier album solo African Fast Food, Alune Wade revient pour un voyage musical envoûtant entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Nord, entouré de complices de longue date et de nouveaux venus, parmi lesquels Noura Mint Seymali, Paco Sery, Cyril Atef, Hugues Mayot ou encore Christian Sands et Harold López -Nussa… Depuis son premier album solo, Mbolo, paru en 2006, Alune Wade ne cesse de tisser une trame jazz intuitive. Bassiste, auteur, compositeur, interprète et producteur, avec Aziz Sahmaoui, il forme en 2010 le groupe University of Gnawa, avec lequel il explore les secrets de la transe Gnawa sur toutes les grandes scènes du monde. Les deux musiciens font partie de ceux qui ont joué avec Joe Zawinul et participé au métissage cosmopolite cher au claviériste et pianiste viennois. En 2015, Wade participe à l’album de Marcus Miller Afrodeezia (Blue Note) et enregistre avec le pianiste cubain Harold López-Nussa, Havana-Paris-Dakar (World Village/Harmonia Mundi). La bande son, ciselée à La Havane, témoigne de leur vision commune et de l’inspiration puisée dans chaque ville.

En 2018, le bassiste produit African Fast Food, un quatrième album qui croise déjà les langues, les rythmes, jazz, afrobeat et folk, en s’entourant désormais d’une palette de musiciens, originaires de nombreux pays, qui composent à chaque fois un nouvel espace musical.

© Enja/Yellow Birds

 

Ce cinquième album se présente comme un voyage musical entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Nord, qui s’étire langoureusement jusqu’à l’Afrique de l’Est et l’Éthiopie, guidé par les rythmes arabo-andalous, berbères ou le souffle des chants soufis, et mêlant les saveurs cuivrées de l’afrobeat aux envolées des maqams orientaux et du jazz. Ce sont ces chemins bordés par les mers et les sables, qui mènent de Grenade à Oran, de Tunis à Tombouctou, de Dakar aux contreforts du royaume de Saba. Entre force et mystère, rythmes guerriers ou charmes envoûtants, Sultan déroule des épopées de mythes fondateurs du continent africain qui surviennent à la croisée de récits d’actualité brûlante, où les périples se font migrations clandestines et meurtrières, où les sables chauds cachent l’or noir qui incendie le cœur des hommes. Mais où le métissage et la tolérance peuvent également s’exprimer à bâtons rompus dans un café d’Oran. Les voyages initiatiques sont sinueux, empreints de troubles détours et passages lumineux. Parsemés de dangers ou trésors rutilants, ils débusquent les richesses intérieures, retrouvent des sagesses ancestrales en passant par les méandres du deuil ou de l’oubli. Et toujours exaltent les sentiments vivant à l’ombre des belles âmes. Douze titres comme autant de récits. Et un casting vertigineux. Dans le premier cercle des musiciens sur scène : Adriano Tenorio DD aux percussions, Cédric Ducheman au piano et claviers, Carlos Sarduy à la trompette, Hugues Mayot au saxophone et Daril Esso à la batterie. Sur l’album, on reconnaitra non moins de dix-neuf noms réputés chacun dans leur domaine, batteur, chanteuse, rappeur, flûtiste, tromboniste, joueur de oud, de guembri, etc. Il faut chercher les noms de Paco Sery, Cyril Atef, Lenny White, Josh Dutsh, Ismail Lumanovski, Hein Benmiloud, Mustapha Sahbi, Nasriddine Chebli, Harold Lopez Nussa, Christian Sands, Leo Genovese, Bobby Spark, Daniel Blake, Faris Ishaq et tous les autres, pour mieux entendre les voix de Nora Mint Seymali, Mounir Troudi, PPS the Writah, Aziz Sahmaoui, Mehdi Nassouli ou Djam. Il n’y a pas de hasard parmi ceux qui prennent part au voyage orchestré par Alune Wade, qui commence avec la procession emblématique de la reine de Saba. L’épopée s’aborde de front dans un roulement de tambours avant de s’achever dans une ville portuaire entre musiciens qui savent le sens du mot prodige.

 

Chaîne youtube Alune Wade 

►  Nouvel album Sultan (Enja Yellow Bird / l’Autre Distribution)

© Laurence Aloir/RFI
Alune Wade, Dharyl Esso et Tony Tixier à RFI.

 

Titres interprétés au Grand studio

Saba’s Journey Live RFI

Portrait de Maure feat. Noura Mint Seymali, extrait de l’album Sultan

Dalaka Live RFI

 

Line Up : Alune Wade, basse, vocal, Dharil Esso, batterie, Tony Tixier, claviers, piano.

Son : Fabien Mugneret, Mathias Taylor.

© Laurence Aloir/RFI
Alune Wade et Dharyl Esso à RFI.

Playlist d’Alune Wade

Black Hole Chris Dave Feat. Anderson Paak

Guelel Baaba Maal

Lou Yakou Yawa Samba Peuzzy 

Truth Kamasi Washington