#SessionLive Anne Paceo pour la sortie de S.H.A.M.A.N.E.S.

Anne Paceo. © Sylvain Gripoix

Chamanisme, définition : pratique spirituelle ancestrale, présente dans toutes les cultures du monde, où l’être humain, accompagné de son tambour ou de sa voix, se présente comme l’intermédiaire entre l’humain et l’invisible en effectuant un voyage mental, une odyssée à travers un espace rêvé, virtuel, in visible aux yeux du commun des mortels. "Je savais très fort ce que je voulais", dit-elle. Et ce qu’elle voulait, c’est plonger, à corps perdu, dans les possibilités vocales et percussives de sa propre musique. Faire entendre des sons de l’extérieur tout en explorant les tréfonds de son intériorité.

Avec S.H.A.M.A.N.E.S, Anne Paceo invite au voyage, mais pas n’importe lequel : celui d’un chamanisme intemporel, "profondément humain", dit-elle. Pour cette nouvelle création, elle puise son inspiration dans les musiques et les pratiques vocales chamaniques. Inspirée autant par l’énergie des tambours de transe que par les chants sacrés, la musique, brute ou texturale, la batteuse, chanteuse et compositrice livre un septième album à la fois introspectif et ouvert sur le monde. En 2020, le festival Jazz sous les Pommiers, où Anne Paceo est alors artiste associée, lui demande de travailler sur une nouvelle création. Après les albums Fables of Shwedagon (2017) et Bright Shadows (2018), S.H.A.M.A.N.E.S voit le jour durant un week-end sous les Pommiers, en septembre 2020. L’enregistrer est une évidence. Anne se plonge alors dans les musiques chamaniques du monde entier, des rituels d’exorcisme de Bali, les cérémonies vaudou d’Haïti, les chants de divination de Sibérie ou encore les rituels de possession du Candomblé brésilien.

"Il ne s’agit pas de les reproduire, précise-t-elle, mais plutôt de les laisser infuser dans mon imaginaire, et m’inspirer pour proposer une musique sans frontières." Initiative ô combien précieuse en ces temps pandémiques ! Depuis l’enfance, Anne s’intéresse de près aux pratiques chamaniques, dont les propriétés thérapeutiques bénéficient toujours de la présence de la voix et de la percussion. Ce qui s’entend dans S.H.A.M.A.N.E.S.

De Reste un oiseau à Marcher jusqu’à la nuit, de From the Stars à Dive Into the Unknown, de Healing à Travellers, Anne Paceo raconte un monde nouveau, nourri de la sorcellerie, plutôt celle de Mona Chollet que celle au nez crochu, comme on l’entend sur Piel. De la légèreté, de la fantaisie pour affronter une morosité ambiante, pesante et anxiogène. Dans Wishes, elle fait aveu de faiblesse et partage ses souhaits les plus chers. Sur Wide Awake, elle évoque sa dualité, dans L’Aube elle convoque ses fantômes, tandis que Here and Everywhere retrace la dissolution de l’âme. Animal totem du disque, l’oiseau est enfant de bohème, source de spiritualité…

© Sylvain Gripoix
Anne Paceo.

S.H.A.M.A.N.E.S est un disque qui, par ses multiples petites histoires, nous fait rentrer dans la grande, habitée par les mondes réels et les mondes parallèles, avec lesquels les chamanes dialoguent. "C’est une manière de revenir à un son profondément organique, essentiel, souligne Anne, de cultiver l’indépendance offerte par les percussions et les voix, instruments ancestraux aussi libres que mobiles." Si elle écrit, compose et réalise seule sa musique, Anne aime s’entourer de complices haute-fidélité. Ici, elle fait appel à Isabel Sörling et Marion Rampal, chanteuses polyglottes qui portent, le cœur en bandoulière, les mélodies d’Anne. Laquelle choisit d’inviter un second batteur à cette drôle de fête mystique, "pour enrichir le spectre rythmique", Benjamin Flament, inventeur d’un instrument unique, constitué d’éléments de batterie et de plusieurs métallophones. Sans oublier les fidèles Tony Paeleman, au piano et au Fender Rhodes, et Christophe Panzani aux saxophones et clarinettes – tous deux suivent Anne depuis l’album Circles, en 2016. "Nous avons fait tellement de concerts qu’il y a quelque chose de spécial quand nous jouons ensemble, un son, une alchimie particulière", commente Anne.

Album acoustique, à la fois intime et universel, car il raconte, en filigrane, l’histoire d’une femme puissante dans un monde aux possibilités souvent cachées, S.H.A.M.A.N.E.S réinvente le langage d’Anne Paceo, qui se connecte plus que jamais à l’autre, grâce à la nature, aux animaux et aux astres.

© Laurence Aloir/RFI
La team Paceo à RFI.

Titres interprétés

- Here and Everywhere Live RFI voir le clip 

- Wild Awake, extrait du Cd Shamanes

- Reste un oiseau Live RFI voir le clip 

- L’aube Live RFI.

 

Musicien.nes

- Anne Paceo / batterie + n’goni + chant 

- Isabelle Sörling / chant

- Marion Rampal / chant 

- Tony Paeleman / piano + basse station 

- Zacharie Ksyk / trompette avec effets.

 

+ 2 titres bonus

 

The Bongo Hop Tempo Rei, extrait de La Napa (Underdog 2022)

The Bongo Hop, c’est le nouveau projet afro caribéen du trompettiste Etienne Sevet. Sur Satingarona pt1, son premier carnet de voyages sonores, nourri de 8 années passées à Cali (Colombie), on retrouve donc les amis de la période caleña, comme Nidia Gongora (la voix d’Ondatropica et Quantic, qu’il avait découverte et filmée dès 2003, alors qu’elle était l’inconnue chanteuse du groupe folklorique Socavon), ou encore le rappeur Maikcel (Zalama), mais aussi le producteur multiinstrumentiste Patchworks (Voilaaa, The Dynamics, Mr President, Taggy Matcher, Uptown Funk Empire), rencontré à Lyon.

Tinariwen Le chant des fauves, extrait The Radio Tisdas Sessions (Wedge 2022).

 

(Rediffusion).