Afro-club, le hit des platines avec Tayc, Wizkid, Poison Mobutu, et BGMFK

Wizkid. © DR

L’actualité des sorties afro-dancefloor est rythmée cette semaine par Tayc, Larry Gaaga, Wizkid, Poison Mobutu, Maalash, Frangos, Noiiz April, BGMFK et Skip Marley.

Tayc enchaîne avec Ma Lov'
Tayc, de son vrai nom Julien Bouadjie, est un chanteur de r'n'b et pop urbaine français d’origine camerounaise. Né à Marseille, Tayc (prononcer TaïKee) chante depuis son arrivée à Paris en 2012. Passé par le théâtre et la danse, il finit par développer un style autour de sa voix et de son écriture. Ça donne des chansons d’amour modernes, romantiques et réalistes, au ton parfois provocant sur des productions afro-caribéennes toujours très rythmées. Il sort sa première mixtape Alchemy de 10 titres le 30 mai 2017, avant d'enchaîner avec une deuxième de 14 titres H.E.L.I.O.S le 27 juillet 2018. Disponible depuis le 15 février dernier, son album Nyxia a su trouver son public. Un projet toujours en pleine exploitation avec le titre Ma Lov’ qui vient succéder à Promis juré. Le tout mis en images par le réalisateur gabonais Mahine Sef. Tayc sera en concert le 19 octobre prochain au Trianon à Paris.

Larry Gaaga invite Wizkid sur Low
Le producteur nigérian Larry Gaaga se lance dans la chanson. Enfin pas totalement puisqu'il ne chante pas ! Il assure la production musicale et la direction artistique tel un DJ Khaled. Son titre Low en est l'exemple phare, Wizkid assurant le chant sur une production afrobeat simple et minimaliste, mais d'une efficacité redoutable. Larry Gaaga dirige la musique nigériane dans l'ombre depuis plusieurs années. On lui doit quelques succès et collaborations prestigieuses, tels que 2 Face Idibia devenu 2 Baba, Wizkid, Burna Boy ou encore D'banj.

Les Congolais Poison Mobutu, Maalash et Frangos dévoilent Afrodiziak
Originaire de la République Démocratique du Congo, Poison Mobutu vit en France depuis les années 1990 avec sa famille dans la ville de Mantes-la-Jolie en région parisienne. C’est dans son quartier que la musique est devenue sa passion. Poison Mobutu, c’est déjà près de 15 ans de carrière avec plusieurs projets à la clé notamment des collaborations remarquées avec des rappeurs tels que Youssoupha, Gued’1 ou encore Alibi Montana. Aujourd’hui père de famille, Poison Mobutu affirme son style n’hésitant pas à revendiquer ses origines "zaïroises" aussi bien dans sa musique que dans son style vestimentaire. Inspiré par les codes de l’ex-président Mobutu, il chante en lingala et argot français. À ses côtés dans le titre Afrodiziak, il a invité les Congolais de Brazzaville, Maalash & Frangos. Maalash est l’homme de tous les refrains, c’était déjà le cas dans la première collaboration avec Poison Mobuti Détails Pute, mais aussi avec Teddy Benzo et Quincy Alfred de Belle Rage Music sur le titre Africa. Frangos fait lui aussi partie de la nouvelle scène congolaise. À noter que le titre Afrodiziak est produit par le beatmaker Zeus Million.

La découverte 100% congolaise Noiiz April avec Elengi
Noiiz Apriil est un artiste congolais issu de la culture urbaine. Multitâche, il a créé sa marque Taliiboyz Gang, afin de propager son message jusque dans son style vestimentaire. Depuis 2005, Duval de son vrai prénom est dans la musique professionnelle. Il a grandi à Pointe-Noire et Brazzaville. Noiiz utilise ses mélodies et ses textes pour raconter les tribulations quotidiennes de ses compatriotes. Elengi est un titre qui parle de l'amour d'un jeune homme pauvre vivant dans des cités reculées (à l'image des favélas) pour sa belle, riche, matérialiste et possessive. La suite de l’histoire nous sera dévoilée à travers un clip disponible très bientôt. Il faut savoir que Elengi est le premier extrait de la mixtape Dadahustle4life, la première de Taliiboyz Gang, avec des artistes maisons tels que Mahita, Mitraya et Nova.

BGMFK parle des violences faites aux femmes dans Nubia
Micky, Troy, Jey et Yvy ont enfin doté le titre Nubia d’un clip. Le collectif de rap gabonais désormais signé chez Universal Music Africa continue l’exploitation de son album 2417 sorti l’an dernier. Et cette fois, ils ont choisi l’un des titres les plus engagés. En effet, Nubia, interprété avec ADB, aborde la question des violences faites aux femmes. Un fléau qui est encore très peu considéré comme une priorité sur le continent. C’est en 2011 que BGMFK s’est formé dans sa formule actuelle. Ils explosent sur la scène internationale quelques années plus tard avec le titre Ça ira issu de leur second opus System puis enchaînent les sorties internationales avec Mwana Popi, Loin ou encore Malembe. Aujourd’hui à la tête de leur label indépendant, Club Classic, le groupe espère diffuser son art encore plus loin. En témoigne leurs collaborations prestigieuses avec Hiro sur le titre Aya ou encore avec Mr Eazi sur le titre Issa Vibe.

Skip Marley invite son oncle Damian sur That's Not True
Dans la famille Marley, j’appelle le petit fils Skip. Skip Marley-Minto a été exposé au pouvoir de la musique dès sa naissance. Le chanteur et compositeur né à Kingston, élevé à Miami, est à la fois le petit-neveu de Marcia Griffiths et le petit-fils des icônes du reggae, Bob et Rita Marley. De plus, sa mère, Cedella Marley, fait partie du groupe primé au Grammy Awards, composé de Ziggy Marley & the Melody Makers. Ces fortes racines musicales ont favorisé un terrain fertile pour développer son talent naturel pour la création et la performance. Le résultat est That’s Not True, un single disponible chez Tuff Gong International.

Dans le reste de l’actu

Patrick Mboma parrain des Sambas Professionnels 6e édition
Du 3 au 8 juin prochain, auront lieu à Libreville, Les Sambas Professionnels 6e édition. Pour cette année, le parrain sera Patrick Mboma, l’ex-footballeur international camerounais devenu consultant télé. Les différents ateliers aborderont des thèmes riches tels que l’ingénierie événementielle et le rôle du numérique, les médias africains, sport, développement et opportunités, le  journalisme ou encore le développement mobile et marketing digital en passant par le cinéma et les techniques de la photographie. Les inscriptions sont ouvertes au grand public à l’adresse sambasprofessionnels@gmail.com

Retrouvez les titres les plus diffusés dans les clubs et discothèques du continent dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et YouTube avec RFI Musique.