Afro-club, le hit des platines avec Buravan, Stanley Enow et Kanye West

Kanye West et son père, extrait du clip "Follow God". © Jake Schreier

Cette semaine dans l’Afro-Club, le hit des platines est rythmé par les artistes Yvan Buravan, Soul Bang’s, Rema, Sidiki Diabaté & J. Martins, Stanley Enow, Banx & Ranx et Kojo Funds, Inna & Vinka et enfin Kanye West.

Le Rwandais Yvan Buravan de retour avec Inkuru
"I sing to express not to impress" ("Je chante pour exprimer et non pas pour impressionner") comme aime le dire le Rwandais Yvan Buravan, Prix Découvertes RFI 2018. La douceur est sa marque de fabrique. Inkuru est le premier single de Yvan Buravan depuis la sortie de son premier album The Love Lab, publié en novembre 2018. C’est une chanson qui parle de l’amour qui dure toute une vie. Buravan a été nommé aux African Talent Awards, une cérémonie annuelle de distinction et de mérite des jeunes talents africains dans tous les domaines d’activités. Il sera en compétition dans la catégorie Meilleur Artiste masculin aux côtés du chanteur congolais Innoss’B. Rendez-vous le 14 décembre à Abidjan pour les résultats.

Soul Bang's chante en lingala dans Pesa Nga Chance
Soul Bang's est actuellement en tournée européenne avec sa femme, la chanteuse guinéenne Manamba Kanté, mais il n’oublie pas de poursuivre l’exploitation de son album Yelenna, sorti le 1er janvier 2019 en Guinée. Le titre Pesa Nga Chance, chanté entièrement en lingala, vient succéder à Singué Love sorti en janvier dernier. Entre les deux, il a pris le temps de participer à la création de l’album de Manamba Kanté, son épouse également fille de la légende guinéenne Mory Kanté. Il a produit un certain nombre de titres dont leur duo Lou Bé. À titre de rappel, l’album Yelenna paru chez Sony Music contient 13 titres chantés en soussou et mandingue toujours dans un style r'n'b et soul. Le 16 novembre, le couple Bangoura sera à Bruxelles au Bord D’eau pour un concert unique.

La star nigériane Rema continue son ascension avec Lady
Rema a tout juste 18 ans, mais déjà beaucoup de talent. Le 21 mai dernier, il mettait en ligne son premier single Dumebi, rapidement devenu un carton international. Il a eu le privilège de faire partie de la playlist estivale de Barack Obama, publiée sur les réseaux sociaux par l’ancien président des États-Unis, une habitude qu’il avait prise lors de son mandat. Divine Ikubor à l’état civil est donc la nouvelle sensation de la scène urbaine nigériane et il est attendu au tournant. Signé sur le label Jonzing World, affilié à Mavin Records (Tiwa Savage, Reekado Banks), son style est un mélange de plusieurs genres urbains : trap, afrobeat et r'n'b. En tant que protégé de Don Jazzy, fondateur de Mavin Records, tous les yeux sont braqués sur lui. Il enchaîne avec Lady, un son afrobeat dans la lignée de ses compatriotes Wizkid ou Tekno. À noter que Rema est né en 2000 dans la ville nigériane Bénin City, située dans l’état de l’Edo au sud du pays. Issu d’une famille chrétienne, il s’est essayé dans la musique dès 2013 et a remporté la saison 2 du talent show Pikolo’s Dream Alive avec son groupe RnA, ce qui lui a ouvert des portes sur le plan national.

Sidiki Diabaté et J.Martins sur la plage pour Ife
Le Malien Sidiki Diabaté vient de signer une collaboration avec le Nigérian J. Martins pour le compte de son label Diabateba Music. Ife est une chanson qui parle d’amour, rien de très original, puisque que le répertoire de ces deux artistes est rempli de titres de ce genre. Le clip a été tourné sur une plage juste avant le coucher de soleil, avec des couples en train de danser. Là aussi rien de très original. Ce qui est surprenant, en plus de la collaboration qui semble avoir été conclue à la va-vite, ce sont les dédicaces aux différentes personnalités du continent qui ne sont pas citées dans la chanson, mais dont les noms apparaissent tout au long du clip. C’est le cas du fils du président de la Guinée équatoriale, le sulfureux Teodorin Nguema Obiang, également vice-président de ce petit état d’Afrique centrale. Musicalement, on pouvait s’attendre à mieux de la part des deux artistes, mais visuellement, le clip de Ife vaut le détour. À chacun sa façon particulière de se faire sponsoriser !

Stanley affronte Enow dans Glory
Le rappeur camerounais se retrouve face à lui-même dans le titre Glory. Une chanson dans laquelle Stanley Enow remercie le ciel de lui avoir accordé toutes les opportunités qui ont fait de lui la personne célèbre que l’on connaît. Le 28 octobre dernier, un glissement de terrain dans la commune de Gouache 4 (banlieue de Bafoussam) a fait plusieurs victimes dont 43 morts. Un drame qui a heurté en plein cœur le chanteur originaire de Bafoussam qui avait pu se rendre sur les lieux. Ce qui lui a inspiré ce titre Glory que l’on retrouvera dans son projet Stanley vs Enow. Dans la foulée, il a annoncé un grand concert gratuit en 2020 en hommage aux victimes. Mais avant cela on pourra le retrouver ce vendredi 15 novembre pour célébrer la sortie de son album au Las Vegas de Douala puis le 28 décembre prochain au Canal Olympia pour un concert géant regroupant tous les succès de l’artiste.

Le duo Banx & Ranx invite Kojo Funds sur le titre Traffic Jam
Banx & Ranx est un duo de DJs venu tout droit de Montréal, au Canada. Avec ses sons aux sonorités caribéennes, il fait danser ses fans un peu partout dans le monde. Soké, de son vrai nom Zacharie Raymond, et KNY Factory, alias Yannick Rastogi, se sont passionnés très tôt pour la musique. Tous les deux francophones canadiens, ils apprennent chacun de leur côté l'art du mixage. KNY Factory, originaire de Guadeloupe, a joué du piano dans son enfance. Lorsqu'il émigre à l'âge de 19 ans au Canada, il tente de mêler ses deux styles de musique de prédilection : le reggae et l'électro. Quant à Soké, il démarre au Québec en collaborant avec beaucoup de rappeurs, mais il se lasse vite de la musique urbaine et décide de se lancer dans le reggae, milieu qui le fascine. Ses performances sur scène sont vite remarquées et il sort un album, Cellules, en 2012. La naissance de Banx & Ranx vient de la réunion de deux univers musicaux similaires et en 2014, les deux hommes signent sur le label Parlophone Records. Ils deviennent connus du grand public en 2017 grâce aux titres Empire et Lit. Le duo crée le morceau Crick Neck sur lequel Sean Paul pose sa voix pour la bande originale du film I Am Bolt. Banx & Ranx remixe deux morceaux du groupe Gorillaz et mixe pour Fuse ODG le titre Window Seat. De plus, il participe à l'élaboration de l'album Fénix de Nicky Jam. Naturellement, ils ont pensé à Kojo Funds pour Traffic Jam car le chanteur britannique est originaire du Ghana. C’est le coup de cœur de la semaine à découvrir de toute urgence.

La Roumaine Inna de retour avec l’Ougandaise Vinka sur Bebe
Il y a quelques semaines, nous vous présentions la chanteuse ougandaise Veronica Luggya, plus connue sous son nom de scène Vinka. Elle fut la manager de la célèbre chanteuse Irene Ntale avant de se lancer à son tour dans la chanson avec la réussite que l’on connaît aujourd'hui. Après les succès de MalaikaNkubika, ou encore Koona, Vinka, adepte du dancehall est de retour aux côtés de la chanteuse roumaine Inna. Auteure de nombreux succès électro house à travers le monde, la chanteuse âgée aujourd’hui de 33 ans s’est fait connaître avec le single Hot en 2008, dépassant les titres phares d’artistes tels que Rihanna ou Lady Gaga. Plus de 40 millions de vues plus tard et quelques autres singles à succès ainsi qu’une tournée mondiale, c’est en Ouganda que Inna est allée retrouver l’inspiration alors que sa carrière était en perte de vitesse. Le très surprenant Bebe chanté à la fois en français, en anglais, en roumain et en swahili est terriblement efficace. Sorti le 4 novembre, le clip dépasse déjà les 2 millions de vues et ne s’arrêtera pas là.

Kanye West dévoile le clip Follow God extrait de l’album Jesus is King
Kanye West affole les compteurs depuis la sortie de son album Jesus is King le 25 octobre dernier. Initialement prévu pour la fin du mois de septembre, ce nouveau disque reporté aborde des thématiques religieuses. Converti au christianisme, le rappeur s'est lancé dans des "Sunday Services", sortes d'offices religieux organisés tous les dimanches, mélangeant hip hop et chants cantiques. Alors que son nouveau projet s’est écoulé à 265 000 exemplaires en une semaine, Kanye West vient d’égaler Eminem en se plaçant pour la 9e fois consécutive en tête du Billboard 200. Le public a donc visiblement largement adhéré au nouveau concept de l’époux de Kim Kardashian, qui, mêlant rap et gospel, s’était fait un point d’honneur de prêcher la bonne parole. Une performance presque anodine pour Kanye puisque ce sont désormais ses 9 derniers projets qui ont réussi une telle performance. Mais il reste encore loin derrière Jay-Z et ses 14 premières places consécutives. À noter que c’est quand même un véritable exploit, qui vient renforcer encore un peu plus la légende de l’auteur de Stronger. Reste désormais à savoir si Kanye West va définitivement arrêter le rap selon son souhait exprimé récemment, car il considère désormais ce genre musical comme une musique violente, allant à l’encontre de ses croyances et de ses engagements envers Dieu.

Retrouvez les titres les plus diffusés dans les clubs et discothèques du continent dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et YouTube avec RFI Musique.