Afro-Club, le hit des platines avec K-Dilak, Töme et Ayrosh

Le chanteur Kényan Ayrosh. © Murasta

Nouveautés dans l’Afro-Club avec le hit des platines composé cette semaine de K-Dilak & Misty Jean, Stonebwoy & Keri Hilson, Zyon Stylei, Kozak & Kiff No Beat, Töme, Dynamo & Loony Johnson et enfin Ayrosh & Muringi.

Les Haïtiens K-Dilak et Misty Jean se confrontent dans Banm Verite
Le chanteur haïtien Joubite Dessalines, plus connu sous son nom de scène K-Dilak, a été révélé au grand public en 2016 avec le hit reggae Pa Gad Alem. Loin de s’arrêter à ce seul titre, K-Dilak a poursuivi sur cette lancée avec Papa Ede’m, Yap Kenbe, Tou Prè Mwen et Yo Ale en duo avec Mikaben, une chanson qui parle de l’exode des Haïtiens à l’étranger. Après une brève incursion dans le rap et le kompa, K-Dilak remet les compteurs à zéro et fait un virage afropop qui lui réussit. Il met en ligne les titres Fo Promes, M Pap Padone’w, Ou Fèm et Banm Vérité. Dans ce titre, K-Dilak se retrouve dans la peau d’un conjoint excessivement jaloux qui demande à sa femme, interprété par Misty Jean, de tout lui dire de ses fréquentations.

Stonebwoy et Keri Hilson organisent un concours de beauté dans Nominate
La star de l'afro-dancehall ghanéenne Stonebwoy a sorti le 24 avril dernier son quatrième album studio, Anloga Junction, riche de 15 titres. Une sortie accompagnée par le clip de la chanson Nominate partagée avec la chanteuse américaine détentrice d’un Grammy Award, Keri Hilson. C’est la première apparition de la chanteuse qui n’avait rien sorti depuis dix ans. Le clip a été tourné à New York, réalisé par Denzel Williams. Nominate fait suite au single African Party qui célébrait l’indépendance du Ghana. La collaboration entre Keri Hilson et Stonebwoy est le fruit du hasard, les deux artistes ne se connaissaient pas avant qu’un ami commun les connectent lors d’une soirée privée. Stonbebwoy qui a remporté un BET Award en 2015 en tant que Meilleur artiste international a depuis collaboré avec une flopée de stars au palmarès impressionnant dont Sean Paul, Trey Songz, Burna Boy, Kranium, Chris Martin, Samini, et Sarkodie.

Le Gabonais Zyon Stylei fait danser l’Afrique avec La Botte 
Le chanteur gabonais Zyon Stylei s’était fait discret depuis la sortie de Timing et Ghanganu tous deux sortis en fin d’année 2018. Après une année 2019 assez tumultueuse pour des raisons extra-artistiques, il s’est enfermé en studio pour concocter La Botte. Cette chanson a rapidement conquis son public à tel point qu’elle est devenue virale sur internet grâce à un challenge de danse très technique, relevé par de nombreux influenceurs et anonymes sur les réseaux sociaux. Face à cet engouement, l’artiste a décidé de dévoiler le clip de La Botte dont la production musicale a été concoctée par le beatmaker Giskard 16, qui rend hommage à l’Ikoku, danse traditionnelle que l’on retrouve au sein l’ethnie Punu majoritairement installée dans le sud-ouest du pays. Zyon Stylei a réussi à mettre au goût du jour cette culture ancestrale tout en la modernisant.

Les groupes de rap Kozak et Kiff No Beat balancent Toum
C’est en 2015 que le groupe de rap Seleka est fondé par 3 amis : Kirikou, Nifa et Dramz, originaires de la commune de Cocody, près d’Abidjan. Quand ils signent sur le label du groupe Kiff No Beat en 2016, ils changent de nom et deviennent Kozak. On découvre alors leur style atypique dans Yaki et Tremblez de joie. Après avoir intégré Universal Music Afrique, le trio est passé au fur et à mesure à un duo, Nifa Fanafoule ayant souhaité poursuivre en solo. C’est donc la nouvelle version de Kozak qui dévoile Toum avec Kiff No Beat sur une rythmique baile funk, cette musique qui a pour origine les favelas de Rio de Janeiro. La sortie du morceau Toum a été préparée par un challenge lancé sur les réseaux sociaux en début d’année qui a vu la participation du footballeur légendaire, Didier Drogba.

La Nigériane Töme débarque plus libre que jamais avec Free
L’artiste nigéro-canadienne-française née à Montréal, Töme, possède une palette musicale tout aussi diversifiée que sa triple culture. Son parcours de 5 ans en tant que chanteuse professionnelle est marqué par son EP de 5 titres acoustique One With Self sorti en 2015. Tout en exerçant son métier de responsable marketing, elle a continué à améliorer son style alors qu’elle est installée en région parisienne. En 2019, elle fait une tournée avec Mr Eazi, partage la scène avec Wizkid et Burna Boy, assure des performances à Afrofest, Uppsala Reggae Festival en Suède et SXSW à Austin, Texas puis elle dévoile en juin de la même année son EP Tömesroom. Töme est très engagée dans la cause féminine et souhaite que les femmes soient plus indépendantes car beaucoup de ses textes parlent de relations brisées mais pas de femmes brisées. Un état d’esprit et une confiance en soi que l’on retrouve dans le single L’amour chanté en français.

Le Capverdien Dynamo enchaîne avec le titre Skodji Ser Filiz
Le chanteur capverdien, originaire de l’île de Sal, est très prolifique en ce moment et profite de cette abondance de créativité pour abreuver ses fans de nouveaux titres. Après le très bon Vale Pena partagé avec la magnifique Jennifer Dias, il remet ça avec son compatriote Loony Johnson. Depuis l’an dernier, Dynamo ne cesse de mettre son archipel à l’honneur, ne collaborant qu’avec des artistes du pays et le plus souvent dans des clips tournés au Cap-Vert. Une très bonne idée quand on connaît la solidarité qui règne parmi ce peuple. Loony Johnson, quant à lui est né au Portugal de parents Capverdiens et il a commencé sa carrière en tant que DJ à l’âge de 17 ans. À son actif, deux albums solos parus en 2006 et 2009 et c’est un fervent supporter de l’équipe nationale de football. Une ferveur en commun avec Dynamo que l’on retrouve dans African Dream de Dynamo.

Les Kenyans Ayrosh et Muringi nous enchantent avec Nuu
L’artiste kenyan Ayrosh est connu pour ses performances éclectiques et pour l’évènement qu’il a créé, le Folk Fusion Nairobi. Il chante principalement dans sa langue vernaculaire, le gikuyu, en plus de l'anglais et du kiswahili. La presse locale considère son approche de la musique comme afrofuturiste, un mélange de folklore traditionnel, de slam et de new age, version Mugithi (un style musical local dérivé du bonga flava, ndlr). Il faut dire que Ayrosh tire son inspiration d’artistes tels que Oliver Mtukudzi, Salif Keita ou encore Papa Wemba et Bob Marley. Son mantra est que nous sommes les architectes de notre bonheur. Alors il contribue à diffuser l'amour à ses fans et ses millions de compatriotes. Il a invité la jeune Mūringí Matheri tout en lui offrant une belle tribune dans leur duo Nuu. C’est le coup de cœur de la semaine.

Retrouvez les titres les plus diffusés dans les clubs et discothèques du continent dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et YouTube avec RFI Musique.