Afro-club, le hit des platines avec Lydol, Harrysong & Rudeboy

Le chanteur nigérian Harrysong. © Pochette de l'album "Right About Now"

La scène africaine de demain est déjà dans l’Afro-club avec dans le hit des platines cette semaine Meddy & Rayvanny & RJ The DJ, Karabalik Beatz, Lydol, Belle 9ice & Miss Erica, Singleton, Sista Afia & Fameye, M Jay et Gaz Fabilouss et enfin Harrysong & Rudeboy.

Au Rwanda, Meddy mène la danse dans We Don't Care en trio avec Rayvanny et RJ The DJ
Médard Jobert Ngabo, alias Meddy semble être enfin prêt à dévoiler son prochain album. En effet, le chanteur est resté silencieux, ou presque, depuis décembre 2019 et le titre Closer partagé avec Uncle Austin et Yvan Buravan. Après cette sortie, l’artiste rwandais avait simplement informé son public du fait qu’il préparait un album pour le début de l’année 2020. En juin dernier il a tout de même repris la parole aux côtés du chanteur Kenyan Otile Brown sur le morceau Dusuma. Une chanson qui paraîtra dans les albums à venir respectifs des deux artistes. Aujourd’hui c’est avec We Don’t Care que le faiseur de tubes rwandais annonce officiellement son retour prochain dans les bacs. La présence de son homologue tanzanien, Rayvanny, combinée à celle de RJ The DJ n’est pas de trop pour ce titre afropop dansant à souhait.

Au Sénégal, le producteur Karabalik Beatz et le label Reptyle Music présentent Fou Lerr Lako Tekk   
Si vous êtes un passionné de hip hop sénégalais vous avez dû remarquer que la signature Karabalik Beatz est au début de presque toutes les plus grosses productions musicales rap du pays. Le beatmaker est tout simplement considéré comme l’un des meilleurs producteurs de la place. Cheikh Ahmadou Kara Diouf de son vrai nom, est un artiste à part entière du label Reptyle Music. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a contribué au rayonnement des plus illustres MC du dit label tel que Dip Doundou Guiss, Samba Peuzzi et BM Jaaw pour ne citer que ceux là. Mais son talent ne se limite pas qu’à la production, il assure aussi côté direction artistique et a déjà collaboré avec Akhlou Brick Paradise, un rappeur externe à son écurie. Fou Lerr Lako Tekk est un morceau chargé d’égo dans lequel, chaque rappeur du label Reptyle clashe un de ses concurrents de la scène rap sénégalais.

Au Cameroun, la slameuse Lydol fustige l’amour et n’en a Jamais assez
La dernière fois qu’on a eu des nouvelles musicales de la slameuse Lydol c’était en janvier 2020 avec le clip de son titre Yélé, sorti plus de 3 mois après la version audio. Cette fois, elle revient avec un titre afropop surprenant : Jamais assez. La jeune femme s’essaye au chant, ne délaissant pas pour autant la prose, son premier amour. Surprenant, ce titre l’est aussi par sa musicalité. On peut affirmer sans hésiter que c’est son morceau le plus mélodieux et le plus intime car Lydol se livre comme jamais, sensible, fragile à la fois forte et inébranlable face à une situation déstabilisante. En effet, dans Jamais assez, Lydol interprète le rôle d’une femme amoureuse, sur le point de se marier et vivant l’un des plus beaux jours de sa vie au bras de son père qui l’emmène vers l’autel. Un autel où elle sera hélas abandonnée par son bien-aimé. Bien que le sujet n’est pas nouveau, l’approche que Lydol en fait est digne d’un scénario hollywoodien. On est bien loin de Slamthérapie, son premier album, mais que c’est rafraîchissant. 

Au Burundi, duo 100% féminin entre Belle 9ice et Miss Erica sur le titre dancehall Najiamini
Miss Erica et Belle 9ice sont toutes deux sociétaires du label indépendant Empire Avenue. Elles évoluent avec des artistes tels que Sat-B ou Bain Turo. C’est en 2019 que Belle 9ice a sorti son premier single Sabo produit par Amir Pro. Ce titre qui signifie "homme parfait" a rencontré un certain succès auprès des férus de discothèques à Bujumbura. La chanteuse ne s’est donc pas arrêté en si bon chemin et a enchaîné avec No Love aux côtés de Kolly Da Magic. Le succès de ce deuxième essai sera plus confidentiel. Loin de se laisser abattre, Belle 9ice a continué à travailler son style musical au sein de son label. Et c’est tout naturellement qu’elle fait son grand retour cette année avec sa consoeur Miss Erica. Toutes les deux sont considérées comme des artistes de la nouvelle scène urbaine burundaise. Souvenez-vous, en février dernier, Miss Erica s’est illustrée avec Give Me Love.

En Guinée, Singleton entonne le refrain de la rentrée : Je suis là pour toi
Mohamed Seydou Bangoura ou plutôt Singleton, aussi appelé "La Machine à Dancehall" est l’un des artistes de référence en matière de musique ragga depuis quelques années déjà. À Conakry, il est une référence au même titre que Takana Zion. Son premier album Gnakry Dance-Hall (comprenez Guinée Conakry Dance-Hall) sorti en 2011 a été un grand succès. On lui doit les titres Moto Taxi , Kizoum ou encore Akhougni Garin. Avec Je suis là pour toi, Singleton semble avoir adapté son style pur dancehall à celui de l’afropop qui se généralise dans la scène urbaine africaine. Dans ce morceau à la mélodie entraînante et au refrain entêtant, Singleton parle d’amour, rassurant sa belle qu’il ne la quittera sous aucun prétexte. Le genre de thématique à laquelle Singleton nous avait peu habitué. Le titre est très efficace et voue ne pourrez vous empêcher de remuer la tête dès la première écoute.

Au Ghana, Sista Afia fait un voyage dans le temps pour son titre rétro Party en duo avec Fameye
Vous ne connaissez peut-être pas encore Francisca Gawugah Duncan Williams, eh bien vous avez tort. Plus communément appelée Sista Afia, elle fait partie des artistes les plus joués en radio à Accra avec son titre inspiré du style hi-life des années 1980 et 1990 Party. La chanteuse qui s’est fait connaître en 2017 grâce au tube Jeje partagé avec la superstar Shatta Wale, est aussi réputée pour son excentricité. Elle n’a d’ailleurs pas hésité à prendre la pose sur Instagram dans une tenue légère afin de promouvoir son dernier single, ce qui n’a pas laissé indifférent ses fans, divisés sur le fait d’avoir recours à ses attributs féminins pour attirer l’attention. Côté musique, le titre Party va sans doute vous rappeler l’immense succès du chanteur ghanéen Abiba extrait de l’album Dangerous sorti en 1998. Début août, Sista Afia faisait la Une de la presse à scandale en raison de son altercation avec la chanteuse Freda Rhymz en direct sur un plateau de télévision alors qu’elles étaient en pleine promotion de leur collaboration Saucy. Vous avez dit excentricité ?

En RDC, les rappeurs M Jay et Gaz Fabilouss apportent de la crédibilité avec On l'a fait 
Le natif de Kinshasa Gaz Fabilous n’a jamais caché son amour pour le rap américain. Inspiré de 50 Cent et 2Pac, il commence le rap en 2006. Plus tard, s’ajoutera le rappeur Youssoupha dans les influences du jeune artiste qui va créer son premier groupe de rap B16 Music en 2012. De groupes en groupes, il prendra la décision d’évoluer en solo en 2016 en publiant son premier titre You-P-Yeah. Deux ans plus tard, il sort Zuwa et l’année d’après Tika Makolo na Nga. Le succès est au rendez-vous et lui ouvrira la porte de plusieurs grandes scènes du pays. C’est donc tout naturellement qu’il s’est associé à M Jay, l’un des rappeurs aux textes les plus crus de la République Démocratique du Congo pour signer ensemble On l’a fait. Attention, oreilles sensibles s’abstenir.

Au Nigeria, Harrysong et Rudeboy sont dans les rue de Lagos pour Konna
Le chanteur nigérian Harrysong est de retour pour ce qu’il reste de l’année 2020 avec un EP exquis : Right About Now. Ce projet maintenu secret pendant de longs mois compte 9 chansons et pas moins de 6 collaborations prestigieuses avec des invités tels que Hiro, Stonebwoy, Davido, Toofan, Sheye Banks et Rudeboy. C’est avec ce dernier qu’il s’est rendu dans les rues de Lagos pour tourner le clip de Konna. Un titre aux accents festifs et à la légèreté très prononcé. Bien qu’il ait choisi ce morceau comme extrait de présentation, il n’est pas représentatif du reste de l’EP qui est d’une qualité exceptionnelle. Il est de plus en plus difficile de trouver un opus afropop dans lequel on écoute et apprécie tous les titres mais Harrysong fait exception avec Right About Now. Il a su s’imposer sur le devant de la scène, lui qui a été longtemps un parolier pour les artistes de l’industrie du disque nigérian. Chapeau !

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.