Afro-club, le hit des platines avec Mr Drew, Emmy et Gims

L'artiste ghanéen Mr Drew. © Highly Spiritual Music

La scène africaine de demain est déjà dans l’Afro-club, le hit des platines avec cette semaine Melissa Yansané & Bercy Mwana, Mr Drew, Emmy, Tanasha & Masauti, Olegue, Eno Barony & Wendy Shay et enfin Gims.

Gims dévoile YOLO en prélude du documentaire que lui a consacré Netflix
Gims a dû se réadapter pour sa rentrée 2020-2021 et ses 10 ans de carrière en solo dont la tournée festive a été reportée à cause du coronavirus. La plateforme Netflix lui consacre un documentaire retraçant sa carrière, disponible dès le 17 septembre. Et comme annoncé sur ses réseaux sociaux, son quatrième album studio arrivera en octobre avant de terminer l'année en beauté avec la reformation annoncée de la Sexion D'Assaut sur l'album tant attendu Le retour des rois. Et rien de mieux qu'un single inédit pour annoncer tout ça. YOLO, un titre dansant et solaire dans lequel Gims évoque ses racines congolaises. Il chante même un couplet entier en lingala. Un retour qui devrait une nouvelle fois être synonyme de succès

Au Ghana, Eno Barony et Wendy Shay mettent la femme à l’honneur pour Enough Is Enough
La rappeuse ghanéenne Eno Barony est très prolifique depuis son retour sur le devant de la scène en mai dernier. Cette fois elle a invité sa compatriote Wendy Shay sur un morceau 100% féminin à l’endroit des femmes entrepreneuses et travailleuses. Dans Enough is Enough, les deux jeunes artistes tordent le cou aux idées reçues et aux commérages autour du succès d’une femme dans la société ghanéenne. Eno Barony persiste et signe lorsqu’elle balance cette punchline : "the success of a woman doesn't depend on spreading her legs" (Le succès d'une femme ne dépend pas de l'écartement de ses jambes, ndlr). Une chanson qui résonne comme un encouragement et un rappel à l’ordre. D’ailleurs dans le clip le casting est entièrement féminin. Un très beau message que l’on partage à notre tour.

Au Burundi le rappeur controversé Olegue de retour avec Doctor  
Olegue Baraka a simplement choisi son prénom Olegue comme nom de scène. Ce rappeur burundais est né le 8 juin 2000 à Bubanza, une commune située à l'ouest de la capitale économique Bujumbura. L’an dernier il a fait la une de la presse nationale suite au clip Délégué Général jugé osé par les autorités gouvernementales. Un titre dans lequel le jeune rappeur dépeignait une certaine réalité de la jeunesse burundaise, contrainte à échanger des faveurs sexuelles contre de meilleurs résultats scolaires ou une progression dans l’échelle sociale. La brigade de la police des mineurs avait alors détenu Olegue durant une semaine avant que celui-ci ne présente ses excuses à la télévision nationale pour avoir "sali la nation et les institutions" à travers sa vidéo tournée dans deux lycées de sa ville. C’est donc un Olegue plus expérimenté et assagi, ou presque, qui fait son retour avec le titre Doctor, comme un rappel de l’état général du pays qui aurait besoin d’une consultation dans le respect des mesures d’hygiène liées au coronavirus. 

Au Kenya, Tanasha et Masauti unissent leurs voix pour le titre Liar
Ali Said alias Mswazzi Masauti est un des artistes de la nouvelle scène urbaine kenyane qui se démarque en Afrique de l’est. C’est en 2015 qu’il sort sa première chanson Mahabuba (My love) qui s'est rapidement hissée en tête d’un  certain nombre de classements locaux de l’Afrique orientale à l'Arabie Saoudite. Masauti écrit et compose depuis l’âge de 13 ans et c’est dans les rues de Mombasa qu’il a fait ses premières armes avant de rejoindre la capitale Nairobi. Il fusionne les rythmiques traditionnelles du swahili au r’n’b moderne avec une touche pop africaine qu’il a nommé SwaR’n’B. Sur le titre Liar, il a invité la ravissante Tanasha Donna, ex-modèle photo et mannequin à qui l’on doit les titres Radio, Sawa et Gere en duo avec son ex-compagnon Diamond Platnumz.

Au Rwanda, Emmy prend grand soin de sa bien-aimée dans Care
Emmanuel Nshimyiyumva est plus connu au Rwanda sous le nom de Emmy. Un pseudonyme évocateur puisqu’il rappelle celui de la prestigieuse cérémonie de récompense de la télévision américaine ! Amérique, pays dans lequel Emmy est parti s’installer en 2012 pour ses études supérieures alors même qu’il venait de remporter un concours de musique majeur organisé par une célèbre boisson alcoolisée. Une fois sur place, il n’a pas délaissé la musique pour autant. En parallèle de ses études universitaires en génie civil, Emmy a continué à parfaire son style sous les encouragements de son père. Son hit Wabaga He partagé avec la jeune chanteuse Priscilla a ouvert la voie à Come, I Swear ou encore Body 2 Body. Avec le titre Care, Emmy glisse un petit peu plus vers la pop inspirée de l’afrobeat du Nigéria, commercial à souhait, mais assumé et plus vendeur.

Mr Drew, le chorégraphe ghanéen se pose plein de questions dans Let Me Know
Andrews Commey Otoo, né le 10 juin 1996 près de la capitale Accra, a commencé sa carrière artistique en tant que danseur et chorégraphe. Il a remporté plusieurs concours de danse avant de répondre à l’appel de la chanson. Ancien élève timide, c’est le théâtre qui va le soigner et lui donner l’amour de la scène en s’inspirant de Chris Brown ou encore Michael Jackson. En 2019 les Vodafone Ghana Music Awards le nomment dans la catégorie Artiste à Suivre. Immédiatement il signe sur le label Highly Spiritual Music et s’illustre rapidement avec Gimme Love, Sima Jorley, Dw3 en duo avec Sarkodie et plus récemment Later partagé avec le rappeur qui monte Kelvynboy. Mr Drew avait sorti la chanson Eat juste après Dw3, mais le chanteur américain Rotimi l’a revendiqué comme un plagiat de son titre Love Riddim. La chanson a depuis été retirée de toutes les plateformes. Malgré ce petit faux pas, Mr Drew continue sur sa lancée et enchaîne avec Let Me Know.

En RDC, Melissa Yansané et Bercy Mwana font danser avec Limbisa
Après la sortie de son single Libanga qui cumule près de 600 000 vues sur YouTube, l'artiste indépendant Bercy Mwana a répondu à l'invitation de Melissa Yansané sur le titre Limbisa. La jeune femme est enfin de retour près de trois ans après la sortie de Run 4 Your Life, son premier single. Melissa Yansané est née à Aix-en-Provence et a grandi entre Conakry et Kinshasa. Elle se passionne pour la musique dès son plus jeune âge grâce à sa mère, chanteuse et artiste, qu’elle suivra sur de nombreuses scènes. C’est sur les bancs de l’école qu’elle débute dans la musique avant d’intégrer un groupe de gospel. C’est suite à sa rencontre avec le producteur Deo Kasango en 2019 que la carrière de Melissa prend une autre tournure. Elle unit son talent là celui de Bercy Mwana sur la composition à la fois dansante et lyrique Limbisa mettant en avant la culture africaine tant par le décor que par les costumes. À noter que le clip a été réalisé par Ach’b, le réalisateur principal d'Innoss’B.

Dans le reste de l’actu

Le réalisateur de clip vidéo Kizo Yocko lance sa chaîne VTFV
De la réalisation de clips vidéo à la création d’une web TV il n’y a qu’un pas. VTFV est le dernier projet de Kizo Yocko, photographe-réalisateur et acteur gabonais. Il ne délaisse pas la musique pour autant puisque pour ses interviews, il va à la rencontre de personnalités issues du paysage musical du continent africain principalement, mais aussi des acteurs majeurs de l’industrie du divertissement, dont de nombreux artistes et sportifs de la diaspora. On a ainsi pu y voir les rappeurs gabonais Lord Ekomy Ndong, Sinto Pap et Kôba Building, le bordelais Melki Gama, la chanteuse Stellia Koumba ou encore la basketteuse professionnelle Geraldine Robert. VTFV signifie Va Te Faire Voir, un nom qui vient marquer les esprits et un concept qui vise à inspirer et motiver une jeunesse afro en quête de modèles et de références.

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.