Afro-club, le hit des platines avec Queen Koumb, Wizkid et Magasco

La chanteuse gabonaise Queen Koumb. © Ozik

Voici la sélection Afro-Club de la semaine, certifiée hit des platines avec en vedette, Magasco, Rema, Young Paris & Gaz Fabilous, Preto Show, Lurhany & Teo No Beat, Wizkid & Tems, Queen Koumb et enfin Dadju.

Dadju savoure sa réussite avec le titre inédit Le Dua
Avec Dadju, on peut très vite avoir l’impression qu’il occupe le top du classement chaque semaine tellement il est prolifique et créatif. Tout juste une semaine après avoir fait trembler internet aux côtés de son frère Gims et de Slimane, Dadju remet ça avec Le Dua. C’est d’abord avec son acolyte Abou Tall qu’il est entré dans le cœur des fans notamment avec le groupe The Shin Sekaï, formé en 2012 au sein du label Wati-B et dissous en 2017 avec, à leur actif, un album et deux mixtapes. Puis c’est avec Gentleman 2.0 que Dadju s’est définitivement installé dans le paysage musical francophone grâce aux tubes Reine et Bob Marley entre autres. Depuis, le petit frère de Gims est partout ! Poison ou Antidote, son double album, a été certifié triple Disque de platine et a bénéficié d’une réédition baptisée Miel Book. Si vous pensiez que Dadju allait se reposer sur ses lauriers, que nenni ! Après Va dire à ton ex, il a enchaîné avec Si on disait, une chanson de M. Pokora et Le Dua. L’occasion pour l’artiste de mesurer le chemin parcouru au milieu de belles voitures et de ses amis de toujours.

Au Gabon, la chanteuse Queen Koumb refait littéralement surface avec Ginamu
Elle prépare activement la sortie de son prochain album après plus d’un an de silence et le single Cococo (que l’on vous recommande vivement d’ailleurs). La chanteuse tradi-moderne Queen Koumb est de retour. Et elle arrive avec de bonnes nouvelles, notamment le titre Ginamu (Dansez) qui est extrait de son projet à venir dont les contours sont encore très secrets. C’est dans une église de son village qu’elle a fait ses premières armes en tant que chanteuse avant de se lancer dans une carrière solo déjà riche de deux albums : Ghimaghe et Couleur Ébène. La musique de Queen Koumb est le fruit des sonorités traditionnelles héritées de sa culture, mais aussi de ses influences jazz et soul qui font d'elle une des voix modernes les plus talentueuses d’Afrique francophone. Elle aborde régulièrement dans ses chansons les sujets de société, mais aussi l’amour, l’espoir et la solidarité. Un savoureux cocktail contemporain et rafraîchissant dont Queen Koumb a le secret. Elle qualifie son come-back de renaissance, mais aussi comme étant la mise au monde de son nouveau-né. Affaire à suivre...

Au Nigeria, Wizkid et la chanteuse Tems incarnent l'Essence de la sensualité dans sa forme la plus élémentaire
Le mois dernier, Wizkid remportait le Grammy Award de la meilleure vidéo pour le clip Brown Skin Girl partagé avec Beyoncé. Son dernier album, Made In Lagos, paru en octobre dernier, rendait hommage à sa région natale. Dans cet opus de qualité certaine, on retrouve la chanteuse Tems sur le titre Essence, elle qui avait conquis les cœurs avec son EP For Broken Ears en septembre défendu par Damages. Un superbe coup de pouce pour la chanteuse de 25 ans qui a rejoint Wizkid à Accra au Ghana pour le tournage du clip de leur collaboration. Une chanson sensuelle et lascive pour laquelle Wizkid et Tems incarnent le désir sexuel à souhait. "J’ai essayé de t’apprendre, mais je pourrais avoir besoin de quelques leçons" chante Tems tandis que Wizkid répond "Je te donne tout ce dont tu as besoin". Essence est un titre qui mélange parfaitement afropop et r'n'b, dans la continuité du titre Ginger dans lequel Wizkid et Burna Boy vantaient les mérites aphrodisiaques du gingembre. 

En Angola, Preto Show exploite son EP Vibe avec Ta sair bem en collaboration avec Lurhany et Teo No Beat 
Le 12 mars dernier, Preto Show sortait son EP Vibe. En à peine 12 minutes vous pouvez écouter les titres Vibe, Ghetto Love, Filho Alheio et Tá Sair Bem, quatre chansons en compagnie de Chelsea Dinorath, Lurhany et Teo No Beat qui ont co-produit le projet avec l’artiste angolais. Preto Show ne déroge pas à la règle qui veut que ses chansons soient festives. Tous les titres de son EP Vibe ont une ambiance tropicale et parlent de relations amoureuses dénuées d’interférences matérielles. En particulier Ta Sair Bem qui raconte l’histoire d’un couple qui se marie et se promet l’amour ad vitam aeternam. L’ambition pour le projet Vibe était de réaliser une série de chansons toutes mises en images les unes à la suite des autres pour qu’au final elles s’enchaînent comme un court-métrage. Ceci explique le fait que tous les clips de cet album court ont été enregistrés dans la banlieue de Luanda, sur la côte atlantique angolaise.

En RDC, Young Paris et Gaz Fabilous passent en mode rumba drill pour Mwana Mboka
Milandou Badila, alias Young Paris, est le seul rappeur congolais à avoir été signé sur le label Roc Nation de Jay Z en 2016. Il est né dans la capitale française et c’est d’ailleurs de là qu’il tire son nom de scène. C'est le fils de deux artistes : sa mère était dramaturge à New York tandis que son père a participé à la fondation du Ballet national du Congo. À 15 ans, il a commencé à s’intéresser à la danse puis il a approfondi son apprentissage des cultures noires. Ses racines africaines se sont révélées être une source d’inspiration inépuisable. Il crée ainsi les #MelaninMonday pour encourager les personnes de couleur à partager leur beauté et leur éducation. En 2017, il apparaît officiellement sur la scène musicale en tant qu’artiste solo, participant à plusieurs projets majeurs, dont ceux de Olamide, Tiwa Savage, Reekado Banks et Skales. Son premier album African Vogue est paru en 2016 puis, 3 ans plus tard, Blood Diamond est arrivé sur les plateformes de streaming. En 2019 toujours, il devient une icône de la mode à New York apparaissant dans les magazines Essence, Vogue et W Magazine avant de rejoindre Gims pour le Fuego Tour en Allemagne. Cette fois-ci, il a convié Gaz Fabilous sur le titre Mwana Mboka qui est aussi le titre de son nouvel album dans lequel on retrouve Werrason, Roga Roga, IDPizzle, Pson Zubaboy, Poison Mobutu et Anita Mwarabu.

Rema, la star nigériane, met le twerk à l’honneur dans Bounce
Rema a décidé de rendre hommage aux corps des femmes africaines avec son nouveau single rebondissant. En réalité, c’est à une partie bien spécifique de leur anatomie à laquelle fait référence le chanteur nigérian de 20 ans dans Bounce. Si vous n’avez pas encore vu le clip, attention, c’est réservé à un public averti. Deux ans après le succès de Iron Man, deux EPs, un freestyle, une compilation ou encore sa contribution à la bande-son originale du jeu vidéo FIFA 2021, Rema ouvre son compteur de l’année 2021. Il faut dire que le jeune homme a pris son temps avant de nous proposer ce titre inédit pour lequel il a mis les moyens. Une production digne d’un film hollywoodien avec un scénario à la Mad Max, le clip de Bounce annonce la couleur de ce que sera l’album de Rema à paraître au courant de l’année. "Ce disque a été inspiré par le corps somptueux et magnifique de la femme africaine. De plus, je suis très enthousiaste concernant ce morceau parce qu’il s’agit de mon premier single avec le légendaire Don Jazzy (producteur du label Mavin Records)", a-t-il déclaré sur ses réseaux sociaux en marge de la sortie de ce single.

Le Camerounais Magasco de retour avec le single Give
Magasco, qui vient tout juste de se marier, a profité de cet heureux évènement pour mettre en ligne son nouveau titre intitulé Give. Il s’agit du premier single de celui que l’on surnomme "Bamenda Boy" depuis le début de l’année. Une chanson pour laquelle il n’a pas perdu de temps. À peine sa lune de miel terminée, Magasco s’est remis au travail sur une production de Willbeatz, dans un registre afropop. Le chanteur a laissé de côté les ambiances festives et légères pour s’adresser à son public féminin, laissant entrevoir ses talents d’interprète et d’auteur. Dans cette chanson à mi-chemin entre le dancehall et l’afropop, Magasco fustige les comportements frivoles d’une jeune femme accro du réseau social Instagram qui s’adonne au plaisir matériel et au paraître, au détriment des bonnes mœurs et de son équilibre mental. Une chanson aux antipodes de son hit Fine Boy.

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.