Afro-club, le hit des platines avec Smarty, Angélique Kidjo et Pson Zubaboy

Le chanteur congolais Pson Zubaboy. © Zubaboy Music

L’Afro-Club célèbre la réouverture des lieux culturels cette semaine avec dans le hit des platines Smarty, Big Fizzo & X-Fecta, Sarah Kalume, Neyna, Victoire Biaku, Angélique Kidjo, Mr Eazi & Salif Keita et enfin Pson Zubaboy.

Au Burkina Faso, Smarty n’a plus rien à prouver et le met par écrit avec R.A.P
À 43 ans, Smarty annonce le deuxième album de sa carrière solo Odyssée avec le titre R.A.P. Pendant près de 5 minutes, l’ex-rappeur du groupe Yeleen dégaine à tout va avec la maîtrise de vers dont il a le secret. "J’écris à l’encre de mon âme… je viens, messieurs, mesdames, et sans colère" entame-t-il dès son premier couplet. Celui que l’on surnomme Papou, livre une rétrospective de sa carrière comme un testament. Dans le clip, on le voit grimé en condamné à mort sur une chaise électrique se confessant avant son exécution. Il affirme, l’air grave "L’album, c’est Odyssée, et c’est peut-être le dernier". Bien que le morceau suscite de vives réactions sanguines, notamment de la part de ceux qui ont pris le texte de plein fouet à titre personnel, il est tout de même bien accueilli par la critique et les fans. R.A.P est donc le premier single du prochain album de Smarty qui relate toutes les étapes qui ont jalonné son parcours au pays des hommes intègres.

En RDC, Pson Zubaboy se méfie des amitiés par intérêt dans Yu
L’arrivée massive de jeunes artistes dans la musique urbaine congolaise est synonyme de progrès à l’échelle continentale. Cela se vérifie une fois de plus avec Pson Zubaboy dont le nom de scène fait référence à la lumière, au soleil. Sur un air afropop, l’artiste de Lubumbashi a mis en image son œuvre allégorique Yu. Dans cette chanson écrite en lingala, swahili et tshiluba, Pson Zubaboy raconte les travers de la célébrité qui attire des amis prêts à retourner leurs vestes et à poignarder dans le dos à la moindre occasion. Il utilise la métaphore des convives invités à sa table qui lui infligent des blessures plein le dos. "L’argent attire les ennemis. Amis aujourd’hui, ennemis de demain. Réussis dans la vie, tu verras la vraie face des gens. Ils te feront rire pour te poignarder dans le dos. Les gens salissent la main qui les nourrit. Ils oublient les bienfaits, mais jamais le mal. Hurlons sur eux ils ne sont pas intelligents" chante-t-il. Une chanson à mi-chemin entre rap et chant qui donne envie d’en découvrir davantage sur l’univers de Pson Zubaboy qui, sans l’ombre d’un doute, est en train d’écrire sa légende sur la scène congolaise.

Angélique Kidjo annonce la sortie prochaine d’un nouvel album avec Africa, One of a Kind qui voit la participation de Mr Eazi et Salif Keita
La chanteuse béninoise Angélique Kidjo vient de dévoiler Africa, One of a Kind, premier extrait de son prochain album Mother Nature. Prévu pour le 18 juin prochain, ce nouvel opus est défendu par un morceau aux notes afro-urbaines qui résonne comme une ode aux racines profondes des trois protagonistes. "Nous sommes tous Africains et le sang de l’Afrique coule dans notre vie. Cette chanson, que j’ai enregistrée avec l’une des icônes de la nouvelle génération d’artistes africains, est une déclaration d’amour au continent. Nous voulons changer la façon dont il est représenté et montrer sa beauté au monde" a expliqué Angélique Kidjo à marseillenews.net en marge de la sortie de ce titre. Celle qui est détentrice de quatre Grammy Awards a précisé que ce prochain album a été inspiré par sa volonté de se connecter avec la nouvelle génération d’incroyables musiciens africains dont Burna Boy, Mr Eazi ou Yemi Alade.

La Togolaise Victoire Biaku de retour à la musique avec Dé Afō 
Un peu plus d’un an après la sortie de Somebody Great, la Togolaise Victoire Biaku est de retour aux affaires. La gagnante de The Voice Afrique saison 2 n’avait sorti que la seule chanson Bandit, composée par l’artiste camerounais Locko avec les équipes d’Universal Music Africa deux ans après sa consécration. Une petite déconvenue qui emmènera l’artiste, peu soutenue, à se lancer en auto-production en créant sa structure VB Label. C’est en 2011 que Victoire Biaku balbutie quelques notes vocales au sein de l’église anglophone de son quartier Tokoin. En 2012, elle remporte le concours Togo Star Karaoké édition 5. L’année suivante, elle gagne le concours Campus et décide d’assurer plusieurs scènes en live dans les cabarets et pianos-bars. Cette expérience lui permet de se faire un nom. En 2017, elle arrive finaliste d’un concours supplémentaire avant d’envisager une pause qui la mène au casting de The Voice. La suite, vous la connaissez. Aujourd’hui, Victoire Biaku a les yeux tournés vers l’avenir et cela commence avec Dé Afō, une chanson dans laquelle elle dépeint une certaine réalité africaine, encourageant les femmes à ne pas baisser les bras et à entreprendre pour améliorer leur quotidien.

La chanteuse capverdienne Neyna signe en major et dévoile Nha Mos
Neyna vient tout juste de signer avec la major Universal Music Portugal. Dans la foulée de cette signature, elle a sorti le titre Nha Mos. Neyna est née au Cap-Vert dans une famille de musiciens. C’est depuis son plus jeune âge qu’elle chante sous l’influence de son père et de son oncle Calu Di Brava, un artiste capverdien. À leurs côtés, la chanteuse va construire son identité musicale. En 2016, elle s’envole pour le Portugal afin d’y suivre ses études supérieures, mais la chanteuse ne renonce pas à son premier amour. Après avoir obtenu son diplôme, elle se consacre exclusivement à la musique, spécifiquement à la kizomba. Ainsi naîtra le single Flam en duo avec Leo Pereira en 2019. Quelques mois plus tard, elle rencontrera Nelson Freitas avec qui elle fera la chanson Na Bo Mon. Dès lors, il décidera de la produire. En à peine trois ans, Neyna a su se frayer un chemin dans l’industrie du disque, avec brio. Elle a écrit la chanson Nha Mos elle-même pour entériner sa signature en maison de disques. Dans le clip, elle est accompagnée du mannequin Nuno Brito.

La Congolaise Sarah Kalume défend son album Queenie avec Pona You
Le 30 avril dernier, la chanteuse congolaise Sarah Kalume a mis dans les bacs son album Queenie riche de 15 titres. En octobre 2020, elle dévoilait déjà le titre Posa Kobimisa en guise de premier single de cet opus dans lequel on retrouve les artistes DJ Spilulu, Etyco Star, Oliverman et Innoss’B pour des collaborations. C’est en 2006 qu’elle se fait connaître au travers d’un concours musical organisé par le groupe Makoma. En 2011, elle participe au télé-crochet Vodacom Superstar parrainée par la star américano-sénégalaise Akon. Elle y fait la connaissance d'Innocent Balume, alias Innoss’B. L’année d’après, elle s’envole aux États-Unis pour enregistrer avec Akon, Light Switch. Avec Pona You, Sarah Kalume reste fidèle à son univers. "Je fais un rêve à tes côtés. Un vrai conte de fées. Je t’aime. C’était pas assez j’en veux encore du matin jusqu’au soir, rester coller à ton corps. Tu circules dans mes pensées tout le temps. Je crois que ce dont je ne peux plus me lasser, c’est toi" peut-on écouter dans ce titre à l’eau de rose d’à peine 3 minutes et 17 secondes.

Au Burundi, Big Fizzo fait danser avec son titre amapiano Million Faces (Kunwa Beer) partagé avec X-Fecta
Mugani Desire, alias Big Fizzo, est l’un des artistes qui fait bouger la capitale Bujumbura au Burundi. L’artiste est né et a grandi dans cette ville et c’est là, à la fin des années 1990, qu’il s’est lancé dans la musique. Depuis de nombreuses années, il participe à l’émancipation culturelle de son pays en créant diverses œuvres musicales et collaboration avec des artistes de pays voisins. Big Fizzo caracole souvent en tête des classements, comme ce fut le cas en mars dernier au côté de Ado Josan pour HMM ou pour son titre solo Abakenyezi. Bien que 2020 a été une année en demi-teinte, Big Fizzo est déterminé à inverser la tendance en 2021. Plus prolifique que jamais, il dévoile Million Faces en duo avec X-Fecta, une chanson amapiano dans laquelle l’ambiance est à la fête et rien qu’à la fête. Une chanson à consommer avec modération tout de même, tant l’alcool coule à flots dans cette vidéo réservée à un public averti.

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.