Afro-club, le hit des platines avec Vegedream, Adiouza et James BKS

Le chanteur franco-camerounais James BKS. © Grownkid

L’actualité des musiques urbaines africaines, c’est dans l’Afro-Club avec son hit des platines composé cette semaine de Kalash Criminel, Nikanor, Adiouza, James BKS, Vegedream, Goulam et enfin Baala.

Le rappeur congolais Baala est de retour après une courte pause avec Kin La Belle
Après avoir effectué un retour mélodieux tout en douceur en mars dernier avec la chanson rumba Gentleman sur laquelle Suzuki Luzubu (ex-membre du mythique Quartier Latin) pose sa voix, le rappeur congolais Baala, résident de Villeneuve-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine, passe à la vitesse supérieure. En effet, il écrit une nouvelle page de sa carrière en s’appuyant sur ses origines africaines. Après les albums Prototype (2009) et Amour, gloire et beauté (2010), Baala a sorti des singles sans vraiment s’impliquer dans la promotion de ces sorties. C’est en juin 2020 qu’il réapparaît sur les écrans radars avec la chanson Assa Traoré, en hommage à la sœur d’Adama Traoré qui milite depuis la mort controversée de son frère dans un commissariat de police en France. Pour son retour officiel, il s’est envolé pour la RDC afin d’y rendre un hommage vibrant à sa capitale Kinshasa dans un clip "carte postale" digne du ministère du Tourisme. À noter que Baala sample la chanson légendaire La Vie est belle interprétée par Papa Wemba dans le film du même nom paru en 1987.

Le Comorien Goulam propose sa chanson exotique Only One
Goulam est né à Mutsamudu sur l'île d'Anjouan (archipel des Comores) en 1991. Il a toujours été bercé par le reggae, les rythmes traditionnels comoriens (toirab et mgodro), ou encore le zouk et le hip hop des années 2000. C'est à l'âge de 7 ans qu’il découvre le piano. À 12 ans, il apprend à jouer de la guitare puis de la batterie. Arrivé en France en 2007, il enrichit son univers musical. Son premier projet Entre deux sort en octobre 2011. Goulam trouvera peu à peu son moyen d’expression favori. En août 2015, il sort un EP 6 titres, intitulé Retour aux sources, un mix très équilibré de reggae, afrobeat et dancehall. C'est aussi le début d'une nouvelle ère pour le jeune Comorien qui s'établira définitivement dans ce registre musical. Détenteur d'un diplôme d’ingénieur en développement informatique, il se lance dans le développement d’applications web dans le secteur médico-social. Only One succède à Tu me manques qui date du mois dernier. Tous deux sont extraits de son EP Un peu de nous sorti au mois de mars.

Vegedream déclare sa flamme à Madame Djé 
La course au tube de l’été bat son plein. Les artistes dégainent à tout-va leurs derniers singles afin de rencontrer les faveurs du public. Vegedream ne déroge pas à la règle. Le chanteur français d’origine ivoirienne est très actif ces derniers temps. Après l’excellent Pour nous en duo avec Tayc ou encore le titre soul r'n'b Touché dans le cœur, il revient avec Madame Djé. Deux ans après la sortie de son album Ategban, le rappeur de la ville d’Orléans semble avoir mis en route son prochain projet d’envergure qui pourrait même voir le jour avant la fin des grandes vacances. En attendant d’en savoir plus, Vegedream a donc mis en ligne le clip Madame Djé pour lequel il s’est envolé pour le Sénégal. Un morceau enjoué et ensoleillé dans lequel Vegedream est en bonne compagnie le temps d’une soirée.

James BKS divulgue un peu plus son secret avec le très afro-urbain Kusema ?
La caractéristique principale de James BKS réside dans son timbre de voix si grave. Encore très récemment, il ignorait qu’il était le fils biologique de Manu Dibango. Son pseudonyme BKS signifie : "Best Kept Secret", le secret le mieux gardé. "Franchement, cela n’a rien à voir avec mon histoire. À l’époque, j’ai vu la mention BKS sur un disque de Pete Rock, une légende du hip hop. J’ai trouvé l’abréviation cool. Sans savoir ce qu’elle révélait de moi" a-t-il déclaré au quotidien suisse Le Temps. Depuis quelques mois, on entend parler de ce géant calme qui a été un parolier pour des rappeurs comme Snoop Dogg ou encore P Diddy. Sa carrière au micro ayant débuté en 2019, jusqu’ici, il était présenté comme l’avenir de l’afro-rap parisien avec des titres tels que Kwele qui voit la participation de Manu Dibango et Allan Kingdom et New Breed avec Idris Elba (son producteur) et Q-Tip.  Après sa vie aux États-Unis, James BKS a ressenti le besoin de renouer avec ses racines camerounaises, c’est ce qu’il a fait sur ce titre Kusema aux accents bikutsi et makossa.

Au Sénégal, Adiouza fustige les médisances et les ragots dans Kpakpato
Adji Kane Ouza Diallo, plus connue sous le nom d'Adiouza n’est plus à présenter. Digne fille de son père, le célèbre artiste Diouza, elle a fait ses armes à Paris et auprès de Cheikh Tidiane Seck grâce à qui elle a assuré les chœurs de plusieurs grands artistes africains. La chanteuse multi-récompensée est de retour avec Kpakpato, un mot emprunté à l’argot ivoirien pour désigner les bodio bodio (commères, ndlr). Dans ce nouveau single, Adiouza recadre ces personnes négatives dont le dénigrement d’autrui est l’activité principale. Kpakpato succède ainsi à Madame Bonheur sorti en novembre dernier. Un titre qui frôle les 10 millions de vues sur YouTube et qui relate le quotidien d’un foyer polygame dans lequel deux co-épouses se retrouvent en concurrence loyale et respectueuse. Une certaine réalité de la société sénégalaise. Adiouza a révélé avoir surmonté beaucoup de coups bas et d’humiliations dans la musique et surtout essuyé de nombreuses critiques sur son style vestimentaire jugé affriolant. Ce qui a inspiré Kpakpato. Musicalement si vous appréciez la salsa, vous serez servi par les notes de piano et les trompettes que l’on y entend dès le début.

Le Béninois Nikanor change de cadence et se livre comme jamais dans Mahugnon
Nikanor a mis en ligne son nouveau single Mahugnon. Une chanson à travers laquelle l’artiste raconte son vécu, l’histoire de sa famille, depuis le décès de son père à ce jour. Mahugnon qui signifie "Dieu est bon", est l’expression de ce que Nikanor appelle les miracles de sa vie. Issu d’une famille pauvre, il a su réaliser ses rêves. Et il incite les jeunes qui sont dans le même cas que lui, à croire en eux, car ils peuvent réaliser de grandes choses, eux aussi. "C’est une chanson faite en mémoire de feu mon père, pour lui rendre hommage alors qu’il est parti très tôt. Si Dieu a permis que papa parte tôt, c’est qu’il a un plan pour moi" a-t-il écrit sur ses réseaux sociaux. Vous l’aurez donc compris, Nikanor vient donner du courage à la veuve et à l’orphelin tout en livrant une partie de lui telle une thérapie.

Le Congolais Kalash Criminel s’envole à Dakar pour Josky
Très sensible à la cause "Black Lives Matter", le rappeur Kalash Criminel a fondé Sauvagerie, sa marque de vêtements, en même temps qu’il établissait les bases d’une identité afro-française. Le voici de retour en terres africaines pour mettre en image le morceau Josky. Anciennement baptisé BHM, ce titre était sorti sur Deezer en l'honneur du Black History Month. Josky est un hommage au chanteur du groupe légendaire TP OK Jazz, Joseph "Josky" Kiambukuta, décédé le 7 mars 2021 à Kinshasa. Il avait 72 ans. Kalash Criminel a concocté ce titre autour d’un sample de Masikini, chanson emblématique de Josky, extraite de son album Double vie sorti en version CD en 2005. Réalisé par Mahine Sef, le clip de Josky a été tourné au Sénégal avec en gros plan des lutteurs traditionnels qui s’affrontent sur une plage. Un titre bien engagé comme nous a habitué Kalash Criminel depuis ses débuts.

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer & Spotify et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.