Afro-Club, le hit des platines avec Santrinos Raphael, Elow’n, Awa Imani et Lartiste

Le chanteur togolais Santrinos Raphael. © Mansa

La rentrée se profile dans l’Afro-Club toujours autant rythmé par le hit des platines des artistes Nviiri the Storyteller, AK4Seven, Tellaman & Oxlade, Santrinos Raphael, Elow’n, Awa Imani & Lartiste et enfin Shenseea.

En Côte d’Ivoire, Elow’n fait parler de lui avec le clip C'est paé c'est Côte d'Ivoire
Le rappeur sociétaire de Kiff No Beat est de retour avec un titre rap très sombre et très lourd. Pour comprendre C’est paé c’est Côte d’Ivoire il faut être initié à l’argot du pays mais aussi aux références culturelles de la Côte d’Ivoire. Elow’n fait l’apologie des artistes locaux en les comparant aux superstars internationales, n’hésitant pas à grossir le tableau tout en balançant des arguments grandiloquents pour désigner ses compatriotes et souligner le fait que ce qui vient de Côte d’Ivoire mérite d’être devant tout le reste. L’instrumental, qui a été composé par Shado Chris, est clairement taillé pour les ambiances de rue. Mais la chanson fait jaser au-delà de son aspect purement musical. En effet, une partie des fans du rappeur reproche à Elow’n d’avoir choisi parmi ses figurants des "woubis", un terme peu glorieux du jargon ivoirien qui signifie homosexuel affichant de manière ostentatoire son orientation sexuelle. Une liberté d’expression qui ne passe pas dans un pays où les minorités sexuelles sont encore très marginalisées et victimes de harcèlement et de violences.

Awa Imani et Lartiste à nouveau réunis pour Je le veux quatre ans après Chocolat 
Quatre ans après l'immense succès de la chanson Chocolat, Lartiste et Awa Imani se retrouvent pour le single Je le veux. Le chanteur marocain avait accordé une interview au site spécialisé Pure Charts dans laquelle il se confiait sur ses précédents succès : "Je fais de la musique comme je l'ai appris dans les marchés africains. Les gens aiment la musique comme elle vient", avait-il expliqué. Je le veux est donc une chanson basée sur son expérience personnelle et prête à rencontrer le succès avec ses sonorités orientales, mais aussi mandingues pour coller aux origines guinéennes et sénégalaises d'Awa Imani. Je le veux pourrait bien se transformer en tube de l'été tardif vu que le clip coloré et festif a été tourné dans une somptueuse demeure marocaine.

Au Togo, Santrinos Raphael mène le combat contre la Maladie d'amour
Santrinos Raphael est l'artiste montant de la musique urbaine togolaise. À tout juste 25 ans, il s'est révélé au public avec la chanson Fiançailles (2017). L'année d'après, il a sorti son premier album Crois en moi, riche de 18 titres, avec lequel il remporte le prix de Meilleur album 2018 lors des Togo All Music Awards. En 2019, il fera une tournée nationale, lui certifiant un bel accueil du public avant d'enchaîner en 2020 avec les hits Egbé, Mawu Na. Sa collaboration avec la star béninoise Zeynab sur la chanson Waa lui vaudra une nomination aux AFRIMA (All Africa Music Awards) puis il enchaînera avant la fin de l'année avec Monica, une chanson partagée avec le Ghanéen Stonebwoy. Santrinos Raphael vient de mettre en ligne Maladie d’amour, une chanson qui rappelle les petits bonheurs de la vie en couple dans un style fusionné du r'n'b et de l'afropop. Il planche actuellement sur son deuxième album intitulé Coup de cœur dont la sortie est prévue pour le 18 septembre prochain avec pas moins de 21 chansons annoncées.

Le Sud-Africain Tellaman s’associe au Nigérian Oxlade pour Overdue
Tellaman s’est fait connaître en 2014 avec la chanson afrohouse Drinks & Music aux côtés de Okmalumkoolkat. Depuis, celui que l’on surnomme le prince du hip-hop de Durban a fait du chemin. Et dire qu’il a failli passer à côté de sa carrière car, enfant, il aimait le football et ne se voyait pas faire autre chose. Mais ça c’était avant que le virus de la chanson ne l’attrape avec l’aide de sa maman qui était chantre dans la chorale de leur église. À l’âge de 15 ans, il se met à composer ses propres chansons. Ce qui lui donnera l’opportunité de travailler quelques mois plus tard avec Soul Candi Records, le label qui lui permettra de sortir 12 chansons dans une compilation de 30 au total. Il a collaboré avec le rappeur Nasty C et la chanteuse Shekinah sur le titre Whipped (2019) qui fera carton plein selon la critique. Pour Overdue il a invité le Nigérian Oxlade, une première pour un artiste de hip-hop sud-africain. Il existe désormais un pont entre Durban et Lagos.  

Le jeune rappeur guinéen AK4Seven aiguise sa plume à l’aide du son typique de la kora dans Alpha Beth 2 (Sur le quai)
Le rappeur guinéen AK4Seven est sans aucun doute dans le club très fermé des meilleurs rappeurs de la nouvelle génération. L’auteur du titre Zone sensible est retourné en studio pour travailler sur un nouveau projet encore très secret, mais dont les contours se dévoilent peu à peu si l'on en croit l’arrivée du titre Alpha Beth 2 (Sur le quai) en ligne. Ce morceau aborde le thème de l'évasion et de la liberté. AK4Seven, de son vrai nom Mohamed Alpha Keita, compte enchaîner une suite de freestyles sur le thème "Alpha Beth". En attendant la date officielle de la sortie de sa nouvelle création, AK47 a trouvé le bon créneau pour maintenir son public en haleine durant ces vacances, que ce soit sur le quai de départ ou d'arrivée.

Le chanteur Kenyan Nviiri the Storyteller est percutant dans Kitenge, extrait de son EP du même nom
Nviiri Sande est plus connu au Kenya sous son nom de scène Nviiri The Storyteller. Comme son pseudo l’indique, il aime bien mettre en chanson des histoires inspirées de sa vie ou de celle des autres. Un narrateur hors pair donc, puisqu’il a été signé sur le label Sol Génération du groupe superstar Sauti Sol. D’ailleurs, il a été l’une des plumes derrière la chanson à plus de 24 millions de vues sur YouTube, Melanin (2017) partagée avec Patoranking. Dans le mini-documentaire qui lui est consacré par Sol Génération, on découvre l’enfance de Nviiri dans les quartiers populaires de Nairobi ainsi que sa famille, notamment sa maman. On y apprend aussi qu’il a appris à jouer de la guitare tout seul avec son ordinateur. Il a quitté ses études d’ingénieur mécanique pour se lancer à temps plein dans la musique. Son style de prédilection est la fusion afropop, r’n’b et dancehall comme dans son hit absolu Pombe Sigara (plus de 7 millions de visionnages). Nviiri a tout de même confié détester les textes sexistes ou misogynes. Une chose est sûre, son talent mérite d’être encore plus écouté.

Be Good, la nouvelle chanson de la Jamaïcaine Shenseea, est un complément parfait pour votre playlist estivale
Depuis ses débuts en 2016, l'artiste jamaïcaine Shenseea n’a cessé de progresser. Elle est devenue une sensation dans le monde du reggae et du dancehall. Reconnue pour sa polyvalence, passant d’un flow tranquille à un rythme plus rapide et des paroles parfois acerbes, Shenseea prouve que c’est elle qui mène la barque. Elle fusionne régulièrement différents styles pour créer des chansons uniques au succès infaillible, tant il est facile de danser et de vibrer au son de sa voix. Après Run Run sorti en juillet dernier, Shenseea est de retour avec Be Good histoire de certifier définitivement son statut d’artiste du dancefloor. Shenseea y apparaît plus séduisante et torride que jamais avec des paroles qui frisent la censure. Vous êtes prévenu ! Mis à part le contenu explicite, Shenseea propose une chanson entraînante qui ne demande qu’à être ajoutée à votre playlist.

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer & Spotify et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.