Afro-Club, le hit des platines avec Revolution, Angélique Kidjo, Burna Boy et Kayawoto

Le groupe ivoirien Révolution © Sony Music

L’Afro-Club bat au rythme de l’amour cette semaine avec dans le hit des platines Mwassi Moyindo, Rema, Alyn Sano, Angelique Kidjo & Burna Boy, ADB, Kayawoto et enfin Revolution en duo avec Didi B & Elow’n (Kiff No Beat).

Le groupe de zouglou ivoirien Revolution dévoile Dosez avec Didi B & Elown
C’est sans aucun doute la collaboration de la semaine entre Revolution et les deux sociétaires du groupe de rap Kiff No Beat, Didi B & Elown. Dosez est le premier extrait de l’album Boîte automatique de Revolution. Le groupe de zouglou fait son retour sur le devant de la scène avec cet opus de 17 titres après 4 ans d’absence. Un disque disponible depuis le lundi 14 février dans lequel les quatre garçons de Revolution, Prométhée, Isso, Saï Saï et Zokora abordent principalement les thèmes de l’amour et la réconciliation. Ils ont travaillé avec Bebi Philip, Kerozen et l’artiste congolais Fabregas que l’on retrouve au crédit de l’album. Pour ce retour dans les bacs, Revolution qui a dix ans de carrière cette année peut compter sur Sony Music Africa. Outre le titre Dosez, il y a aussi On doit se parler, Jour de mariage, Le système, Sac à main, Pauvre riche et Après l’amour qui sortent du lot. À vos appréciations.

Au Burkina Faso, le prodige Kayawoto ouvre son compteur personnel de l’année avec Selamin
Kayawoto démarre l’année sur des chapeaux de roues. En effet, l’artiste qui vient de dévoiler Selamin a reçu le prix de meilleur artiste de l’année 2022 lors de la 10e cérémonie des 12 personnalités culturelles au Burkina Faso une semaine auparavant. Une avance non négligeable pour l’autoproclamé roi de la Maouland. Toujours fidèle à ses précédentes productions, Kayawoto vient conforter, s’il le fallait, son statut d’artiste prometteur du pays. Sur un rythme afrotrap, il délivre des couplets de rap à haut débit avec son timbre vocal si reconnaissable. Comme à son habitude, Kayawoto chante en langue nationale moré. Nul doute que le rap a encore de beaux jours au pays des hommes intègres avec lui.

Au Gabon, le jeune ADB dévoile la chanson Matsangue (les larmes)
Sur une magnifique production musicale de l’artiste Micky R (BGMFK), de UsMarFresh et Elgor Beatz, le chanteur ADB nous en dit trop…ou pas assez. Car oui, avec Matsangue (les larmes) on reste un peu sur notre faim car on voudrait en écouter davantage. Plus d’un an après avoir sorti Mpaka en duo avec Gosayo, ADB qui collabore avec Micky R depuis de nombreuses années déjà, a fait le choix d’adapter son style à l’ère afropop du moment. Il a délaissé le rap pur et dur pour s’essayer à la chanson sans Auto-tune. Dès l’écoute des premières notes, on est rapidement conquis. L’artiste a fait le bon choix pour s’ouvrir à un public plus large. Les oreilles averties reconnaitront que Matsangue est un sample d’une célèbre chanson du regretté chanteur gabonais Oliver Ngoma. À noter que le titre Matsangue (les larmes) est le premier extrait du projet Dibal Famous qu’ADB tease depuis de nombreux mois. 

Angélique Kidjo & Burna Boy partagent la chanson Do Yourself pour la postérité
Est-il encore nécessaire de présenter Angélique Kidjo, diva ultime de la musique béninoise et multiple lauréate de Grammy Award. Elle commence l’année avec Do Yourself qu’elle partage avec Burna Boy, une chanson extraite de son album Mother Nature (2021). "Avec Burna Boy, nous avons écrit l’hymne d’une nouvelle Afrique, mêlée de modernité, de beauté et d’énergie", a-t-elle fait savoir dans un communiqué en marge de la sortie de ce titre. Ce à quoi elle a ajouté : "Nous vénérons l’Afrique parce qu’elle est le berceau de toute l’humanité. Nous ne la laisserons pas s’effondrer, nous savons qu’elle est forte comme le métal et l’acier. Il y a longtemps, nous avons appris que si vous voulez que l’Afrique change, vous devez le faire vous-même !". Angélique Kidjo a déjà trois nominations aux prochains Grammy Award (reporté au 3 avril à Las Vegas) pour Mother Nature. Notez dans vos agendas qu’au mois d’avril, Burna Boy sera en concert exceptionnel au Madison Square Garden dans le cadre de son show évènement One Night in Space. C’est la première fois qu’un artiste nigérian sera en tête d’affiche de l’emblématique salle new-yorkaise.    

Au Rwanda, Alyn Sano ne déroge pas à la règle du 14 février et chante l’amour dans Boom
C'est déjà la troisième apparition de la chanteuse rwandaise Alyn Sano dans l'Afro-Club. Depuis qu'on a découvert cette artiste indépendante de Kigali, on est rarement déçu par ses productions. La chanteuse qui aura 27 ans cette année nous a habitués à une régularité annuelle d’au moins 3 singles. La finaliste de The Voice Afrique Francophone 2021 (et première Rwandaise à être dans ce concours) ouvre donc son année avec Boom, une chanson qui vient célébrer l'amour en ce mois de février particulièrement propice à ce thème. L'an dernier, Alyn Sano a fait la promesse que son premier album solo sortirait en 2022. On reste donc aux aguets pour ne pas le rater et vous tenir au courant.

Rema annonce son premier album Rave & Roses avec le clip Calm Down
Avec son nouveau single Calm Down, la superstar afropop dévoile enfin la date de sortie de son premier album tant attendu. C'est le 25 mars prochain que Rave & Roses va déferler sur les plateformes d'écoute de musique en ligne. Un premier projet long format très attendu depuis ses premiers hits Dumebi, Woman ou encore Corny. Récemment, Rema s'est affiché aux côtés de pointures internationales comme FKA Twigs sur son morceau Jealousy, Skepta et JEA5 sur Dimension, ainsi que Justine Skye et même DJ Neptune ou Ladipoe. Il collectionne les singles à succès aux styles différents. Dans Calm Down, Rema parle des événements qui l’ont mené à rencontrer l’amour. "Lors d'une soirée, j’ai vu une fille qui sortait du lot. Donc j’ai tenté ma chance. On a parlé puis dansé… mais ses amis m’ont empêché d’aller plus loin. Une fois partis, on a pu continuer à faire connaissance"  a-t-il expliqué sur ses réseaux en marge de la sortie de ce titre. La suite dans la chanson, dont on vous invite à voir le clip absolument car le scénario vaut le détour.

La slameuse congolaise Mwassi Moyindo chante l’amour dans Luzolo en hommage à Franklin Boukaka
La Saint-Valentin n’est pas qu’une fête commerciale, c’est aussi une fête musicale. Ce n’est pas Mwassi Moyindo qui nous dira le contraire puisque l’artiste slameuse a posé sa voix sur le texte très profond de la chanson Luzolo. C’est l’histoire d’un amour compliqué né dans l’enfance et qui perdurera dans le temps même si les deux êtres aimés se voient séparés par les circonstances de la vie. Pour mettre en image cette chanson, Mwassi Moyindo a traversé en direction de l’autre rive du fleuve Congo afin de se poser à Brazzaville (son autre terre d’origine). L’occasion pour la jeune femme de rendre un hommage vibrant à Franklin Boukaka, chanteur et guitariste spécialiste de la rumba et du soukous qui a été assassiné le 22 février 1972 à Brazzaville. Mention spéciale pour la qualité du texte et du refrain de Luzolo qui est chanté en lingala.

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer & Spotify et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.