LHASA DE SELA

Lhasa au studio 136 © RFI

C'est un véritable triomphe qu'a rencontré la jeune chanteuse Lhasa de Sela mardi 7 avril lors de son premier passage parisien sur la scène du Bataclan. Presque inconnue des Français il y a encore deux semaines, Lhasa a très rapidement séduit le public grâce à l'indéniable chaleur que dégagent à la fois sa voix, son répertoire et son interprétation.

Lhasa est née en 1972 aux Etats-Unis dans une famille mi-mexicaine (papa), mi-américaine (maman). La culture hispano-américaine domine cependant une enfance itinérante entre le Mexique, où elle vit huit ans, et les Etats-Unis. Elevée loin de la norme américaine, Lhasa grandit entre les livres, l'école à la maison, et surtout des influences musicales venues du monde entier. De Bob Dylan à Victor Jara, de Billie Holiday à Chavela Vargas, en passant par la musique arabe, mexicaine ou russe, Lhasa acquiert une culture et une sensibilité musicales des plus riches.

En 85, la famille s'installe à San Francisco. Lhasa a 13 ans et commence déjà à chanter dans quelques bars ou restaurants. Mais le déclic se situe en 1991 à Montréal où elle est venue voir ses sœurs qui sont toutes les trois membres du Cirque du Soleil. Là, elle rencontre le guitariste Yves Desrosiers, complice du chanteur Jean Leloup. Tous deux partagent le goût des musiques métissées et mettent au point un répertoire qui explore des horizons aussi divers que la musique tzigane, le blues d'un Tom Waits ou la poésie de Vladimir Vissotski. Si elle chante essentiellement en espagnol, Lhasa s'essaie parfois à des titres en français, et plus rarement en anglais, pourtant sa langue maternelle. Auteur et compositeur, elle interprète ses titres, ou ceux des autres, avec une intensité joyeusement dépressive.

Au Québec, où elle est désormais résidente, la sortie de son premier album "La Llorona" (La pleureuse) a remporté un énorme succès. Récompenses, disques d'or, Lhasa est devenue en quelques mois une artiste connue et reconnue. Après avoir chanté en 97 au festival du Printemps de Bourges, elle sera de retour le 15 juillet prochain aux Francofolies de La Rochelle. Entourée de musiciens québécois enthousiastes et bons vivants, Lhasa est une jeune chanteuse dont on a envie de suivre les futures explorations musicales, qui sans aucun doute, risquent fort d'être autant surprenantes que passionnantes.

Catherine Pouplain