Les Gipsy Kings à la plage

La Floride a été riche en méga-concerts avec les Bee Gees du côté de Fort Lauderdale, le groupe de rock Phish dans les marais des Everglades ou la star américano-cubaine Gloria Estefan sur Miami downtown. Et, c'est sur la plage de Miami Beach que se sont produits les Gipsy Kings, précurseurs de la world-music à la française.

Le passage de l'an 2000 sur Miami Beach

La Floride a été riche en méga-concerts avec les Bee Gees du côté de Fort Lauderdale, le groupe de rock Phish dans les marais des Everglades ou la star américano-cubaine Gloria Estefan sur Miami downtown. Et, c'est sur la plage de Miami Beach que se sont produits les Gipsy Kings, précurseurs de la world-music à la française.

Les Gipsy Kings sont désormais plus souvent sur les routes américaines que françaises. En juin dernier, ils clôturaient leur tournée d'été par une ultime date au Midem Americas de Miami. Les six musiciens qui ont commencé leur carrière dans les fêtes privées de St Tropez ( en passant par la Madrague de Brigitte Bardot), ont retrouvé la plage pour fêter ce nouveau millénaire. Celle de Miami Beach, entre la 8ème et la 10ème rue d'Ocean Drive, face aux immeubles pastels "années 30" du quartier Arts Déco.

Les gitans des Saintes Marie de la Mer ont ouvert le feu vers 22 heures, en première partie du groupe new-yorkais Blondie face à un parterre de quelques 1.500 vip's qui ont payé leur place 600 dollars (quelques 4.000 F.F), buffet compris. Quant aux 6.000 autres spectateurs, ils auront déboursé 175 dollars (près de 1.000 F.F tout de même) pour voir se trémousser sur les tables ces vip's en essayant de discerner le groupe sur scène.

Pas besoin de chauffer la salle , elle est acquise d'avance aux Gipsy Kings, à leurs guitares flamenca et ici comme ailleurs "Jobi,Joba" est un sésame pour lancer la fête.
Originaires du sud de la France, près d'Arles, ces gitans issus de deux familles cousines, chantent en espagnol. Ils sont donc dans leur élément en Floride , état majoritairement hispanophone, tendance cubaine.

Une prestation d'une dizaine de chansons clôturée par "Volare" avant que ne les rejoignent sur scène les musiciens de Blondie, emmenés par Debbie Harry, venus faire tous ensemble le décompte avec la foule en délire debout sur les tables: cinq, quatre, trois, deux, un… Explosion de feux d'artifice…9ème symphonie de Beethooven…La foule en délire, mais ça je l'ai déjà dit, non ?