Garou, deuxième !

L’album s’appelle Reviens, mais ce n’est pas un retour pour Garou, omniprésent depuis trois ans. Les fans attendaient plutôt un premier album en anglais. Qu’en est-il?

Reviens Garou, t’es plus seul !

L’album s’appelle Reviens, mais ce n’est pas un retour pour Garou, omniprésent depuis trois ans. Les fans attendaient plutôt un premier album en anglais. Qu’en est-il?

Seul? Si tel était le cas, Garou ne l’est plus. Le Quasimodo de la comédie musicale Notre-Dame de Paris est devenu en un album (Seul) un poids lourd de la chanson française. Avec près de 3 millions de fans dans plusieurs pays, fini la solitude! Passé sous la coupe de son compatriote René Angelil (le manager et mari chéri de Céline Dion), le Québécois Garou, désormais trentenaire, était censé préparer son premier album en anglais afin de pousser son avantage au-delà des pays francophones. Mais, surprise, c’est un disque en français que les disquaires ont opportunément mis en bac quelques semaines avant les fêtes de fin d’année, le 24 novembre dernier. La conquête du monde anglo-saxon paraît remise aux calendes grecques mais les fans s’en moquent bien et plébiscitent depuis un mois Reviens (Columbia), le deuxième CD de Garou, et son premier tube, Où te caches-tu ?

Comparé à Seul, les seize chansons de Reviens, plus consensuelles que jamais, sonnent néanmoins plus rock et plus acoustiques en même temps, la production se chargeant avec un maximum de professionnalisme de mettre en avant la voix si particulière du chanteur, à la fois puissante et cassée. Pour se convaincre du nouveau statut de star de Garou, il suffit de jeter un rapide coup d’œil à la liste des invités venus apporter leur pierre à l’édifice. On retrouve ainsi Jacques Veneruso, l’auteur de Sous le vent (la chanson du duo avec Céline Dion), qui propose ici Reviens (Où te caches-tu?), la chanson-titre, et Passe ta route, Luc Plamondon (3 titres), Didier Barbelivien (Hemingway), Gérald De Palmas (Et si on dormait), le guitariste Gildas Arzel (Une dernière fois encore) et l’inévitable Jean-Jacques Goldman (Tout cet amour là, Les filles). Dans la pure lignée de Seul, le Garou primeur ne se distingue pas par son originalité. Garou en anglais? Après la comédie musicale, l’album solo en français, l’exercice aurait en tout cas témoigné d’une prise de risques louable. Et, au final, le résultat aurait peut-être surpris.

Quid du CD en anglais?

Prévu à l’origine depuis 2002, les informations sur sa réalisation filtraient sur Internet et dans la presse depuis quelques mois. L’opus devait s’intituler Canoe Tempo et marier le blues-rock cher à Garou avec le funk et le rhythm’n blues. Si le futur contenu relève encore du secret bien gardé, un nouveau duo avec Céline Dion est d’ores et déjà en boîte (Slow Down The World). De plus, les fans les plus assidus ont eu la primeur de certains titres comme Heaven’s Table, Say It Out Loud et la ballade Why, inscrites au programme de la tournée 2003.

Pour les professionnels, le fait que Garou ait confié son management à René Angelil semblait traduire une nouvelle étape dans sa fulgurante carrière. Alors pourquoi ajourner depuis deux ans ce qui commence à devenir l’Arlésienne du disque? Au fond, la raison la plus crédible est plus d’ordre économique qu’artistique, ce que Garou lui-même a ouvertement confirmé dans une interview publiée en décembre 2003 par le journal Le Parisien. "On a travaillé dessus et il devait sortir dans le monde entier au printemps. Finalement, c’est repoussé à l’automne prochain en attendant un redressement du marché du disque et la fin des restructurations. Ma compagnie, Sony Music, a récemment dégraissé son personnel de 10%! L’ambiance n’est pas très artistique. J’ai décidé très vite, et un peu dans la panique, d’enregistrer un album en français."

Mais tout vient à point pour qui sait attendre. Le succès de Garou touche déjà plusieurs pays: la France, la Belgique, la Suisse, le Canada, la Pologne et, dans une moindre mesure, la Finlande et la Russie, où triomphe depuis des mois le CD de Notre-Dame de Paris et la chanson Belle. Sorti en octobre 2000, Seul a décroché depuis un disque de diamant en France (plus d’1 million de ventes au compteur), double platine au Canada (200.000) et en Belgique (100.000), platine en Suisse (50.000). Le plus surprenant est sa grande popularité en Pologne. Disque de platine avec Seul avec plus de 100.000 exemplaires vendus (le nouvel album est déjà certifié or), le chanteur a cassé la baraque il y a deux ans en participant à un concert devant 75.000 personnes et 5 millions de téléspectateurs. Dans la foulée, les radios ont popularisé la chanson Gitan, poussant les ventes de l’album et prouvant que Garou, même en français, pouvait conquérir des auditoires non francophones, ce qui est plutôt un bon présage pour l’avenir.

Garou Reviens (Columbia/Sony) 2003