Belgomania

Délire permanent, folie collective, hymne à l’extravagance... la "Belgomania", menée par le trio de dynamiteurs de scène Bodart-Marka-Lafontaine a enflammé la salle de la Coursive et mis le temps d’un concert enthousiasmant le public rochelais à l’heure de Bruxelles.

Maurane, Lafontaine, Bodart, Marka

Délire permanent, folie collective, hymne à l’extravagance... la "Belgomania", menée par le trio de dynamiteurs de scène Bodart-Marka-Lafontaine a enflammé la salle de la Coursive et mis le temps d’un concert enthousiasmant le public rochelais à l’heure de Bruxelles.

Les défections de Sttellla - remplacé par l’anonyme percussionniste-ovni Carton- et de l’acteur Benoit Poelvoorde -annoncé en maître de cérémonie mais bloqué dans un train- n’ont rien changé à l’affaire: la Belgomania, festive en diable, restera à n’en pas douter l’un des temps forts de ces Francos 2004! Animée de voix de maître par Marka, Philippe Lafontaine et un Jeff Bodart survolté, la création francofolle a tourné à la démonstration de bonne humeur et de folie contagieuse, enchaînant sans baisse de rythme duos et refrains débridés. La salle de La Coursive, en surchauffe constante ne s’y est pas trompé, et restait une heure trente durant branchée sur le mode standing ovation ! Rejoints par Maurane, en charge de la deuxième partie de soirée, les trois belges quittaient la scène en reprenant le Bruxelles d’Annegarn, bouclant la boucle d’un spectacle total et définitivement séduisant.