CharlElie Couture

Pour Double Vue, son dernier opus, CharlElie Couture n’a pratiquement pas composé les musiques de ses chansons mais a fait appel des compositeurs rencontrés pour la plupart sur le net. C’est de New York où il s’est installé cet été et via le net évidemment, que cet habilleur de mots et styliste des formes s’est expliqué sur l’originale conception de ce Double vue.

Double vue

Pour Double Vue, son dernier opus, CharlElie Couture n’a pratiquement pas composé les musiques de ses chansons mais a fait appel des compositeurs rencontrés pour la plupart sur le net. C’est de New York où il s’est installé cet été et via le net évidemment, que cet habilleur de mots et styliste des formes s’est expliqué sur l’originale conception de ce Double vue.

Installé depuis l’été à New York et sûrement chagriné par le résultat des récentes présidentielles américaines, CharlElie n’a pas décidé pour autant de modifier sa nouvelle adresse. "New York, c'est Babel. Cette ville à part est peuplée d’artistes, de créateurs venus d'un peu partout sur la planète". Il précise les raisons de son déménagement: "Depuis que j'ai quinze ans, je mène en parallèle mes activités de peintre et de musicien. Je m'inscris dans le courant des artistes pluridisciplinaires. La notoriété que j'ai acquise sur scène modifie le regard que les gens en France porte sur ce que je fais dans le domaine de l'image" analyse-t-il. "Je me suis installé ici pour y développer ma peinture. J'ai simplement voulu sortir du tiroir dans lequel certains voulaient me ranger".

Les semelles de plomb de la notoriété

Définitivement inclassable et pourtant très identifiable par ses mots, son timbre de voix et son regard sur la vie, CharlElie a travaillé sur 11 des 12 chansons de ce Double Vue avec d'autres compositeurs. Une première pour Couture qui a toujours jusqu’à présent taillé lui-même et sur-mesure les musiques qui accompagnent ces mots. Ce choix CharlElie le justifie le plus simplement du monde: "parce que j'aime ce que font ces inconnus du grand public et parce qu'ils le méritent. Aussi parce que j'en avais marre qu'on me dise que ça sonne Couture" lâche-t-il. "Je pense que je sonne Couture même quand je dors. Je suis allé à Los Angeles, à Chicago, en Australie, j'ai joué avec des musiciens qui me donnaient leur âme. On m'a dit que je sonnais Couture. Je pense que c'est lié à ma voix. Alors, j'ai essayé de faire un skeud où je ne chantais que très peu, Dawn Town Project et l’on m'a dit c'est du Couture. j'ai même fait la comédie musicale Alice au Pays des Merveilles et l’on m'a encore dit que c'était du Couture. Je crains beaucoup ces faux compliments. Pour moi c'est un peu comme si on me collait aux pieds les semelles de plomb de la notoriété et qu'on te dise ensuite : Va nager. Va, mais essaie de garder la tête hors de l'eau !"

Avec l'Internet, on "keep in touch"

Pour être plus léger donc, CharlElie a fait appel à une flopée de compositeurs (Dombrance, Naïche, Mathias Delplanque, Usthiax B, Alice Botté, Gresky et D.Mezee, Mo Benjamin & Leroy Chambers) croisés au hasard de la vie ou sur le net. "Je me suis laissé mouler par le savoir-faire de chacun d’eux" avoue l’auteur et chanteur qui n’imagine pas un jour tenter une expérience similaire pour l’écriture de ses textes: "Je ne saurais pas mettre en bouche d’autres mots que les miens". Par contre, se laisser habiller par les musiques des autres lui réussit tout à fait. Dans sa nouvelle garde-robe, on croise Dombrance qui signe quatre musiques et produit l’album. "C’est un jeune compositeur, violoncelliste et habile guitariste de 25 ans originaire de Bordeaux. Il me comprend intuitivement mieux que je ne le fais moi-même. J'espère qu'on retravaillera ensemble. Son premier skeud comme chanteur, sort en janvier chez Virgin".

De Naïche, il raconte l’étrange capharnaüm dans lequel il vitoù trois ordinateurs et une télé sont allumés en permanence : "Les disques et CDs s'empilent les uns sur les autres entre les vêtements sur lesquels il dessine des motifs extraordinaires quand il ne fait pas de la musique". Il y a encore, D.Mezee, Mo Benjamin & Leroy Chambers, originaires de San Francisco. Mathias Delplanque, lui, habite au Canada."C'est un vrai créateur de la scène électro. Alice Botté est une vieille connaissance. Il joue à mes côtés depuis des années. Avec l'Internet, on “keep in touch”. Je n'avais jamais rien écouté vraiment de lui, ou presque. Quand il s'est mis à mixer les ordinateurs et programmes, ça l'a stimulé. Une après-midi, je suis passé le voir par hasard, j'ai entendu cette musique et j'ai écrit le texte d'un seul trait". Couture continue à égrener les noms de ses compositeurs : "Gregsky est un trio génial électro-jazz". "Usthiax B a 27 ans. Il compose des chansons simples et très littéraires à la fois dans une veine entre Eels et Gérard Manset peut-être. Il a son style a lui. J'adore ce qu'il fait et je suis certain qu'il va vite trouver une maison de disque. Il mérite à donf".

Eugène le Gène

Rencontré à Marseille où il vit depuis 4 ans, Usthiax B, un autodidacte de la musique, ne semble toujours pas remis de cette collaboration. "C’était totalement inattendu pour moi" raconte-t-il, avant de revenir sur les détails de cette rencontre. "Je lui avais envoyé 2 ou 3 titres en MP3, suite à quoi il m’a répondu: T'as une couleur et une maturité. Le son est bon. Franch'ment j'trouv' ça super ces chants en humeur entre velours et satiné, entre cadence et solitude, entre humour et poésie spontanée". Chauffé par ce mail, Usthiax B profite d’une virée parisienne où il cherche désespérément une maison de disques, pour rencontrer son admirateur et lui faire écouter une nouvelle maquette. Le courant passe très bien entre les deux hommes. Le jeune musicien poursuit : "J’ai reçu le texte d’Eugène le Gène et ai planché sur mes machines". Le titre est aujourd’hui sur l’album. Son travail, pour l’instant, n’est disponible que dans quelques échoppes du sud de la France et à la sortie de ses concerts sous la forme d’un éponyme CD 11 titres. Walou, la deuxième plage est interprété en duo avec CharlElie. Usthiax B conclue : "Là encore, nous avons travaillé à distance. Je suis heureux de cette rencontre qui me pousse à aller plus loin, à donner toujours plus à son image. Car entre la peinture, la musique et la gestion de son site, comment fait-il pour être aussi créatif?".

CharlElie Couture Double vue (Wagram music) 2004