Dis l’heure 2 afro zouk

Depuis l’été 2001, Passi réalise ses compilations autour du concept Dis l’heure, véritable tremplin pour des artistes qui peuvent ainsi bénéficier de son aura. Cette année, avec Dis l’heure 2 afro zouk, va-t-il permettre aux rois du ndombolo et du coupé décalé de passer de la reconnaissance des pistes de danse africaine à celle du public français ?

La nouvelle production de Passi

Depuis l’été 2001, Passi réalise ses compilations autour du concept Dis l’heure, véritable tremplin pour des artistes qui peuvent ainsi bénéficier de son aura. Cette année, avec Dis l’heure 2 afro zouk, va-t-il permettre aux rois du ndombolo et du coupé décalé de passer de la reconnaissance des pistes de danse africaine à celle du public français ?

 

 C’est un casting qu’aucun producteur afro-antillais n’aurait pu réunir. Mais Passi est devenu en quelques années le véritable parrain des musiques afro-caribéennes. Avec le succès du Bisso Na Bisso, il a montré l’impact que pouvait rencontrer les musiques de danse africaines auprès d’un public qui n’a jamais connu l’ambiance torride des boîtes de nuit entre Dakar et Kinshasa. Avec Dis l’heure 2 afro zouk, il a réuni le gratin des ambianceurs pour un opus qui aurait tout aussi bien pu s’intituler Top ambiance.

Car Passi est un malin. Entre sa carrière de rappeur en solo, ses duos, la carrière en pointillé du Bisso, il a mis au point depuis 2001 ces compilations d’été thématiques, véritables concepts autour des musiques “black”. Après Dis l’heure 2 rimes en 2001, centré sur le rap et le r&b, il a attendu deux années avant de reprendre ce projet avec Dis l’heure 2 zouk, dont le morceau Laisse parler les gens de Jocelyne Labylle avait été le carton de l’été. Après le zouk, ce fut l’an passé au tour de la scène ragga/dancehall d’être compilée et formatée à la sauce des réseaux des radios FM.

Dépasser le stade communautaire

 

    Car c’est bien là une des qualités que l’on peut reconnaître à Passi, le passeur de cultures: avec son label Issap (Passi en verlan), il met désormais chaque été à la portée du plus grand nombre des musiques de danses qui jusqu’alors sortaient peu de leur milieu d’initiés.

Avec ce Dis l’heure 2 afro zouk, des artistes reconnus sur le continent africain comme Meiway, Werrason ou Koffi Olomide, qui remplissent des salles parisiennes comme le Palais Omnisports de Paris-Bercy avec un public communautaire, franchiront-ils enfin le cap de cette reconnaissance du grand public après laquelle ils courent depuis plus d’une dizaine d’années ? Passeront-ils enfin sur les grands réseaux FM ? Verront-ils enfin leurs clips diffusés sur les chaînes musicales ?

Pour la nouvelle vague du coupé décalé, les DJ Jacob, DJ Arafat, Tevecinq ou DJ Caloudji, cette présence sur une telle compilation est une véritable opportunité pour se faire connaître et faire reconnaître leur coupé décalé comme une musique de danse populaire en Europe.

Quant à Didier Bilé, le chantre ivoirien du zouglou depuis une quinzaine d’années, marginalisé depuis son exil parisien et le succès des Magic System, peut-il prétendre à un tube avec son duo avec Denyse avec leur titre African Vibes ?

Parmi les stars du zouk, le casting est pointu avec la désormais incontournable Jocelyne Labylle, avec Thierry Cham le “lover”, Sonya Dersion ou Kaysha le Congolais numéro un du genre aux Antilles.

Tirer le bon numéro

 

 Pour les artistes en quête de notoriété, Dis l’heure est un véritable accélérateur de carrière. À condition de tirer le bon numéro, à savoir que votre chanson soit retenue comme le single mis en avant. Et c’est là que les problèmes commencent. Car chacun des titres réunis sur cette compilation concept pourrait être un tube. Aussi le choix est-il délicat chaque année pour les producteurs lorsqu’il s’agit de savoir lequel envoyer aux radios. Sur les pistes de danses, vous pourriez laisser tourner en boucle toute la nuit Dis l’heure 2 afro zouk, les ambianceurs n’y verraient que du feu tant l’enchaînement de titres de qualité fait de cet album un disque qui semble conçu pour la danse. Entre ndombolo et coupé décalé, zouk et rumba, toutes les musiques qui font danser l’Afrique et les Antilles françaises se retrouvent sur ce CD.

De La Chaleur africaine chantée par Werrason, le roi de la forêt, avec Mpassi de Bisso et Ben J des Neg’Marrons à Laisse-moi danser de Jacob Desvarieux et Stomy Bugsy, en passant par Guerriers réunissant Meiway et Al Peco, cet opus de toutes les rencontres prouve que les musiques de danses afro-caribéennes ont leur album éclectique de référence.

Dis l’heure 2 afro zouk (Issap Productions/Up Music) 2005