L'ONJ fête ses vingt ans d'existence

L'Orchestre National de Jazz est une exception française, nulle part ailleurs ne se trouve d'orchestre de jazz, aidé par des fonds publics, qui laisse à son directeur musical, renouvelé tous les trois ans, autant de liberté, tant dans la composition que dans le choix de ses musiciens.

L'Orchestre National de Jazz donnait le 3 février 1986 son 1er concert

L'Orchestre National de Jazz est une exception française, nulle part ailleurs ne se trouve d'orchestre de jazz, aidé par des fonds publics, qui laisse à son directeur musical, renouvelé tous les trois ans, autant de liberté, tant dans la composition que dans le choix de ses musiciens.

Créé en janvier 1986 par le Ministre de la Culture français Jack Lang, le gala d'inauguration a lieu le 3 février 1986 au Théâtre des Champs-Elysées sous la supervision du saxophoniste François Jeanneau, son directeur pour la première année d'activité.

Dix neuf musiciens arborent une très seyante tenue signée par Stéphane Plassier, un jeune couturier montant. La première partie du gala est consacrée à des oeuvres écrites par des membres de l'ONJ. Premier d'une longue liste d'invités, l'Anglais Michael Gibbs, ouvre le récital avec un morceau aux accents funky. Après l'entracte, le pianiste Antoine Hervé ouvre le feu. Il introduit le saxophoniste Larry Schneider dont les solos sont chaudement applaudis. Suit Martial Solal conduisant une pièce For Brass and Band, puis le très attendu Gil Evans se mesure avec le clarinettiste français Michel Portal. Le pianiste allemand Joachim Kuhn a l'honneur de conclure la soirée avec le batteur Daniel Humair et le contrebassiste Jean-François Jenny-Clark. Le trio et l'ONJ donnent un final éblouissant avec Un libre parcours pour une valse.

Depuis l'ONJ, cette extraordinaire machine, a permis de lancer de brillantes carrières : Stefano Di Battista, Flavo Boltro, Marc Ducret, Nguyen Lê, Stéphane Belmondo et bien d'autres. L'ONJ a aussi permis de découvrir de nouveaux territoires musicaux et s'est révélé être un moyen efficace pour promouvoir le jazz en France.