Radiomatic

Album composé de reprises des années 60, Radiomatic rend hommage aux yéyé et lève le voile sur des chansons méconnues. Au nombril de la nouvelle chanson française, Pascal Parisot et Frédérique Dastreveigne propose la légèreté de l’ancienne.

Pascal Parisot et Frédérique Dastreveigne

Album composé de reprises des années 60, Radiomatic rend hommage aux yéyé et lève le voile sur des chansons méconnues. Au nombril de la nouvelle chanson française, Pascal Parisot et Frédérique Dastreveigne propose la légèreté de l’ancienne.

Il aurait pu être entièrement enregistré dans une DS, joué et arrangé par lui à l’arrière, interprété par elle à l’avant dans un costume orange et des bottes vertes... mais Radiomatic (du nom d’une marque américaine d’autoradios) s’est fait à la maison. Après deux albums de chansons ensoleillées sur une major, Rumba et Wonderful, après son limogeage, c’est au retour d’une tournée en Russie et en Allemagne que Pascal Parisot accompagné de  Frédérique Dastreveigne, s’emploie à dépoussiérer les titres de cette compilation.

Aidés par un réseau de passionnés, ils débroussaillent les yéyé (onomatopée faisant référence aux yeah ! yeah ! ponctuant la chanson anglo-américaine dont elle s’inspire). Raretés ou non, l’accent est mis sur les artistes féminines incontournables lancés par l’émission Salut les Copains au début des 60’s. Sheila, Françoise Hardy, France Gall, Sylvie Vartan, Stella… reprisent sous influence rock (Petit homme, L’idole des jaunes), sombre (Mon amour mon ami), nuances pop (dou liou dou liou St Tropez, Zoï Zoï) avec ce goût insatiable pour les vieux synthés et les samples d’époque.

Pas de parodies ni de reprises latino, mais un dévoyage discret loin des explorations de certaines compilations de Béatrice Ardisson. Une singerie américaine insouciante et résolument "sea sun and fun".

Radiomatic (Dist. Musicast) 2006