DuOud

La matière de son deuxième album Sakat, DuOud l'a trouvée lors d'un voyage au Yémen en y découvrant de nouveaux sentiers sonores sur lesquels le duo de oudistes n'a pas hésité à s'aventurer.

Sakat

La matière de son deuxième album Sakat, DuOud l'a trouvée lors d'un voyage au Yémen en y découvrant de nouveaux sentiers sonores sur lesquels le duo de oudistes n'a pas hésité à s'aventurer.

Formation découverte il y a une paire d’années à l’occasion de la sortie de Wild Serenade, leur premier opus, DuOud réunit Mehdi Haddab et Smadj. Ensemble, ces deux joueurs de oud ont défriché de nouveaux chemins, composé un répertoire où les enluminures de l’instrument phare de la musique orientale ornent de délicats breakbeats tout droit sortis de leurs ordinateurs tels des djinns aux pouvoirs surnaturels. Ensemble, ils ont parcouru le monde, provoquant à chacune de leurs étapes des rencontres inattendues.A Sanaa (Yémen), ils sont présentés à Abdulatif Yagoub, un chanteur et oudiste confirmé, et à Ahmed Taher, un joueur de mismar, une sorte de bombarde au son puissant. Un temps déboussolés par le jeu et le feeling indolent de ces musiciens mâcheurs de qat, ils entrevoient des paysages sonores inconnus sans en cerner les contours exacts. Lors d’un deuxième voyage à Saana, ils enregistrent la matière de leur deuxième album, Sakat. “Apparemment simples et répétitives, ces musiques traditionnelles sont en fait extrêmement complexes”, avouent les deux compères. Plusieurs voyages et de longues heures d’écoutes en immersion leur seront nécessaires pour bien les digérer.

Le résultat est troublant. Plutôt que d’en proposer une simple lecture, Smadj et Mehdi esquissent une traduction de ces airs populaires. Très accessible, cette dizaine de plages offre un écrin presque pop à la voix d’Abdulatif Yagoub. Invité au cœur de l’album sur Illhdah al Aakerh, Eric Truffaz insuffle comme une pause en devançant de sa trompette le déferlement rythmique des peaux martelés et l’enivrante mélodie du mismar. Un bel équilibre entre tradition et modernité.

DuOud & Abdulatif Yagoub Sakat (Indigo/Label Bleu) 2006