Autour de Valérie Leulliot

L'aventure collective Autour de Lucie mise entre parenthèses, Valérie Leulliot, se lance cette fois-ci en solo sur les chemins de la création. Elle sort Caldeira, un album intime et intimiste, aux sonorités acoustiques.

Premier essai en solo

L'aventure collective Autour de Lucie mise entre parenthèses, Valérie Leulliot, se lance cette fois-ci en solo sur les chemins de la création. Elle sort Caldeira, un album intime et intimiste, aux sonorités acoustiques.

Le groupe Autour de Lucie est né en plein milieu de ces années 90 pop où les meilleurs groupes et artistes solo d’Angleterre réjouissaient la jeune Valérie Leulliot. Parmi eux, notons Bill Pritchard, Morrissey mais aussi les Pale Fountains des frères Head. Tous les trois ans, Autour de Lucie a puisé dans ce patrimoine pléthorique anglais sans se répéter au fil des albums. Le groupe parisien a toujours fait référence à l’air du temps, à la musique électronique dans un passé très récent, en appelant à ses côtés des réalisateurs en phase avec leur époque (Stéphane "Alf" Briat, ingénieur du son sur Moon Safari du groupe Air ou Ian Caple célèbre pour son travail avec Tricky).

Aujourd’hui, Autour de Lucie est arrivé à la fin d’un chapitre – l’histoire dira s’il sera le seul et unique de l’aventure. 2007 est signe d’un retour à la simplicité pour Valérie Leulliot qui a procédé différemment dans sa façon d’aborder la composition des morceaux et même l’enregistrement. Son acolyte au sein d’Autour de Lucie, Sébastien Lafargue, s’est occupé principalement de la musique. Elle y a ajouté ses textes.

Entre chaud et froid

Valérie Leulliot ne s’est pas couchée tôt pour jeter les bases de son premier album solo Caldeira. C’est en essayant de trouver le sommeil sur un documentaire de vulcanologie que le concept de "caldeira" (chaudron en portugais) lui est apparu comme une évidence, "l’éruption d’un volcan, ces paysages lunaires , ce mélange de froid et de feu qui transforme un chaudron en un cratère et un lac, ça me semblait bien résumer l’état d’esprit dans lequel j’étais." Dans Caldeira, la chanson, Valérie Leulliot chante "si le sol est brûlant, si tu n’as pas vu venir, l’œil du volcan aurait pu te le dire"… Comme dans une relation amoureuse qui partirait à vau l'eau, malgré des signes avant-coureurs.

Aux nostalgiques de la magie ouatée, du charme discret des mélodies pop léchées d’Autour de Lucie, il faut dire qu’aujourd’hui, le volcan pop du combo s’est calmé, la folie douce electro douchée… Sans compter que la vie du groupe devenait compliquée par les distances géographiques. Ce projet solo produit dans la plus pure simplicité technique, avec Sébastien et Valérie ont ouvert de nouvelles perspectives. Mais dans quelles conditions l’éloignement de la sphère Autour de Lucie s’est-il opéré pour Valérie ? "On a réalisé quatre albums en dix ans. Je n’ai jamais exclu de commencer une carrière solo. Mais il n’y a pas eu de planification. Il n’y pas eu de heurt non plus, juste une rencontre musicale au sein même du groupe. On s’essoufflait et ma rencontre avec Sébastien Lafargue, qui nous avait rejoints sur le dernier album d’Autour de Lucie, son univers folk, les ambiances qu’il a créées me semblait coller à mes textes."

Du coup Caldeira a la couleur d’un album folk que Mark Eitzel, Will Oldham ou Tim Buckley auraient pu mettre sur pied. Valérie joue sur les ruptures de tons, la voix tantôt éthérée (Au virage par exemple, seulement soulignée par une guitare folk, un banjo, des ambiances de synthé et de quelques bribes rythmiques d’une batterie), tantôt appuyée. On reconnaît la patte de Christophe Miossec sur le premier single et titre introductif de l’album Mon homme blessé, "cette chanson a été faite à trois. Ce qui me plaisait, c’est cette ambiance un peu méditerranéenne. Christophe a composé un texte dense. Ce n’est a priori pas ma spécialité… mais j’ai beaucoup aimé ce travail sur la profusion, sur la répétition des mots."

Ambiances

Mon homme blessé, très belle entrée en matière quand il faut tout casser pour tout recommencer. Sur ce single, on peut ressentir ce que signifie cette douce tension dans les relations amoureuses dont Valérie Leulliot parlait autrefois à travers l’anonymat relatif du groupe. Elle n’a jamais aussi joliment exprimé des sentiments simples, "sur un mélange entre une musique tantôt rugueuse et brutale d’un côté, d’une extrême sensibilité de l’autre. Avec Sébastien, nous avons recherché le plus de véracité dans l’émotion. Sur la chanson Un endroit composée avec le clavier d’Autour de Lucie, Fred Fortuny, nous avons retravaillé l’ambiance du morceau." Sébastien a réarrangé le titre. Il apparaît vaporeux, énigmatique, sans complètement nous empêcher de penser à Je reviens, le tube d’Autour de Lucie réalisé par Ian Caple, le grand spécialiste des sons lumineux et obscures à la fois (Tricky, Tindersticks ou Cousteau). Autre chanson à ne pas laisser insensible, Un point de chute revêt un caractère un peu angoissant, paradoxalement rassurant quand Valérie chante avec détachement qu’elle cherche un "point de chute dans sa ligne de fuite…"

Le point de chute de l’enregistrement de l’album est situé rue Duhesme dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Il semble avoir joué un rôle très important dans la recherche de fluidité, de simplicité de l’album Caldeira. "Nous avons eu besoin de nous isoler, dans ce XVIIIe montmartrois, dans des bureaux d’une ancienne boutique de 20 mètres carré, aménagés en studio. Nous avons placé un micro au milieu de la pièce. Il a servi pour toutes les prises de voix, de guitares, de percus. Dans un esprit artisanal. Le label Le Village vert a beaucoup aimé le résultat et nous a encouragé à garder le son tel quel et de ne pas utiliser un vrai studio." A la fin du mois de mars, Valérie et Sébastien Lafargue pourront transposer l’album sur scène pour deux premières dates au Café de la danse ( le 29 et le 30 mars).

Valérie Leulliot Caldeira (Le Village Vert) 2007