Babx

Trois ans après un premier album qui a fait tomber bien des critiques en pâmoison, Babx redonne de sa voix sur Cristal Ballroom. Un opus sombre et sensuel, luxuriant d’instruments et de poésie.

Cristal Ballroom

Trois ans après un premier album qui a fait tomber bien des critiques en pâmoison, Babx redonne de sa voix sur Cristal Ballroom. Un opus sombre et sensuel, luxuriant d’instruments et de poésie.

Avec sa voix grave et joliment écorchée, Babx éclot au rayon des jeunes auteurs compositeurs de la chanson française en 2006. Boosté par un talent évident et une maison de disques pas avare en promo (Warner Music), il récolte rapidement les louanges des médias et les récompenses : Coup de cœur de la chanson 2006 de l’Académie Charles-Cros, lauréat du prix Variétés 2006 de la fondation Diane et Lucien Barrière et nomination aux Victoires de la musique 2007 dans la catégorie Album révélation. Ainsi adoubé, il enchaîne concerts et festivals avec son groupe (contrebasse, guitare, batterie), son piano à queue et un harmonium indien qu’il embrasse fougueusement sur plusieurs morceaux.

Multi-instrumentiste et globe-trotter, Babx l’est resté sur ce second album. Il s’empare ici d’une senza, là d’un saxophone ou d’une guitare et là encore, d’une balalaïka. Epaulé par une impressionnante suite de brillants musiciens (dont l’arrangeur guitariste bien connu Marc Ribot sur le titre Lady L.), le jeune Parisien entraîne l’auditeur dans un tourbillon d’ambiances et d’histoires. De voyages souvent (Little Odessa, Mourir au Japon, Bons baisers d’Islamabad), d’amour (Lady L., L rêve d’IL) ou de société (8h04, qui critique avec ironie et sur un rythme faussement anxiogène le tout vidéo-surveillance).

Babx sait faire défiler dans nos têtes des manèges de collégiennes japonaises, de princesses saoudiennes, d’oligarques ukrainiens en jogging ou d’Anastasia en chapka et fourrure "mafiosa". Sa plume est belle, un peu scolaire en rimes parfois, mais l’étrange chanson de Babx semble née pour durer. Sous quelles étoiles ? Celle de Ferré, d’Aznavour et de Tom Waits ne sont jamais très loin.

 Ecoutez un extrait de

- 08/09/2016

Babx Cristal Ballroom (Karbaoui / Warner Music) 2009

En concert le 12 mai au Café de la danse, à Paris.