Justin Adams & Juldeh Camara

Au croisement du blues-rock et de la musique gambienne, le second album du duo formé par Justin Adams et Juldeh Camara est aussi passionnant et convaincant que leur premier opus, paru en 2007.

Tell no Lies

Au croisement du blues-rock et de la musique gambienne, le second album du duo formé par Justin Adams et Juldeh Camara est aussi passionnant et convaincant que leur premier opus, paru en 2007.

C’est l’histoire de deux types qui n’ont pas froid aux oreilles. Celle de musiciens croyant fermement aux vertus du métissage. Tous les deux vivent en Angleterre. L’un (Justin Adams), est né à Londres en 1961, l’autre (Juldeh Camara) en a fait sa terre d’adoption.

Le premier, fils de diplomate, a beaucoup voyagé. Ce nomadisme lui a permis d’acquérir par capillarité des sons de partout. Guitariste repéré hier aux côtés du bassiste Jah Wobble, puis, plus récemment, avec Robert Plant (ex-chanteur du groupe britannique Led Zeppelin), il porte souvent son regard vers l’Afrique.

Le second est fils de griot, originaire de Gambie, il est arrivé en Angleterre en 2003, amenant avec lui des instruments porteurs de mémoire, le violon riti et le luth kologo, des instruments tout simples (respectivement à une et deux cordes) dont il fait jaillir une matière sonore très subtile.

La guitare blues-rock de Justin Adams et les cordes de Juldeh Camara, suggérant un effet de transe, donnent du sens à l’évidence : ces deux là avaient quelque chose à se dire et à partager. Après Soul Science (2007), ils sortent aujourd’hui un second album, enregistré essentiellement dans les studios Real World de Peter Gabriel, lui aussi homme du rock, à l’instar de Justin Adams, ayant craqué pour les sons du Sud.

Sur une musique épatante de persuasion, le rocker anglais et le griot africain croisent leurs sagesses et chantent ce qui les anime. La force de la culture transmise par les anciens, l’irrésistible amitié, le fatal amour et le désarroi aveugle des rêveurs d’ailleurs.

 Ecoutez un extrait de

Justin Adams & Juldeh Camara Tell no Lies (Real World Records / Indigo / Harmonia Mundi) 2009

En concert le 19 septembre 2009 au festival Zic Zac d’Aix-en-Provence.

 Lire l'interview
Métissage de cordes
Justin Adams, ex-punk converti à l'Afrique