Mickey retrouve sa 3D

Deux ans après son escapade en solo, Mickaël Furnon reprend ses vieilles habitudes et revient sur disque (La Grande Evasion) accompagné de ses copains musiciens. Pas ceux de l’originel MiCkey [3d] mais d’autres, avec lesquels il trouve un nouveau souffle, plus électro et plus onirique.

La Grande Evasion

Deux ans après son escapade en solo, Mickaël Furnon reprend ses vieilles habitudes et revient sur disque (La Grande Evasion) accompagné de ses copains musiciens. Pas ceux de l’originel MiCkey [3d] mais d’autres, avec lesquels il trouve un nouveau souffle, plus électro et plus onirique.

RFI Musique : Après l’aventure Mick est tout seul, comment avez-vous retrouvé l’envie de jouer en groupe ?
Mickaël Furnon : Sans vraiment m’en rendre compte ! Il se trouve qu’il y a deux ans, j’avais besoin de solitude, d’être tout seul à enregistrer et à tourner sur les routes, avec ma guitare. C’était flippant mais très excitant. J’avais envie de connaître ça. Pour ce nouvel album, j’ai commencé à travailler à la maison, tout seul, comme d’habitude. Je suis toujours en train de maquetter des chansons et, quand j’en ai une trentaine, j’en choisis une quinzaine pour faire un disque. L’envie d’être accompagné par d’autres musiciens est venue à ce moment-là, très naturellement. J’avais envie d’avoir des trompettes, des voix féminines et plusieurs batteurs, pour donner des couleurs différentes aux morceaux. Ce n’est qu’une fois l’album terminé que je me suis dit : en fait, c’est un disque de Mickey 3D ! Ce qui définit MiCkey [3d] finalement, ce sont des chansons écrites et arrangées par moi, et interprétées avec d’autres musiciens.

Ce nouvel album est beaucoup plus électro que les autres… Comment est-ce venu ?  
J’aime bien varier les plaisirs. C’est une façon de ne pas m’endormir. Là, j’ai ressorti toutes mes vieilles machines des années 1980, mes boîtes à rythmes, mes claviers… et je me suis amusé ! Des groupes comme MGMT ou Digitalism m’ont donné envie de me replonger dans ces "vieux" sons électro qui datent de l’époque où j’ai commencé à faire de la musique. Je trouve qu’il y a une certaine fraîcheur dans tout ce qui se fait en ce moment chez les gamins de vingt ans. C’est la génération Internet, qui a gobé les cent dernières années de musique en deux ans grâce au web, alors que nous, on a mis vingt ans en se copiant des vinyles sur cassettes ! Dans le rock des années 1990, rien ne m’avait vraiment inspiré mais eux, si.

Les paroles sont plus oniriques qu’avant…
J’avais aussi envie de m’évader de mes sentiers battus en termes d'écriture. C’est d’ailleurs pour ça que l’album s’appelle La Grande Evasion. J’étais un peu lassé d’être dans le social, dans la chanson citoyenne. Alors je me suis laissé porté par le voyage, en racontant des histoires un peu improbables qui m’ont été inspirées par des lieux ou des situations que j’ai vécues. Ou par des bouquins, comme Seul le silence, un roman qui se passe pendant la guerre 1939-45 en Géorgie, aux Etats-Unis, et qui raconte l’histoire d’un village où les petites filles se font égorger et violer les unes après les autres…  J’ai été tellement happé par ce livre que j’en ai aussitôt fait une chanson (Je m’appelle Joseph).

Et Playmobil, elle est dédiée au président français Nicolas Sarkozy ?
Pas vraiment. C’est une petite chanson un peu vicieuse qui se veut plus une réflexion psychanalytique qu’une analyse politique. Elle parle de tous ces gens qui sont au pouvoir et qui semblent l’exercer pour se venger de leur enfance, qu’ils ont dû passer mal dans leur peau. Ils ont dû être tellement moqués qu’ils se sont dit : quand je serai grand, je serai chef, je commanderai et plus personne ne m’embêtera. Sur ce disque, j’avais envie d’amener l’auditeur à réfléchir, en lui donnant des chansons ouvertes, plutôt que des constats comme j’ai pu le faire par le passé. Peut-être est-ce parce que je grandis, ou que je vieillis. Peut-être l’approche de la quarantaine me rend-elle plus ouvert ?

 Lire la chronique de l'album
 MiCkey [3d]
 La Grande Evasion

MiCkey [3d] La Grande Evasion (EMI / Virgin) 2009

En tournée en France à partir du 9 octobre. En concert à l’Alhambra, à Paris, le 3 novembre 2009.