Mr Oizo tous azimuts

Mr Oizo. © So Me

L'homme qui s'est fait connaître par une peluche jaune revient avec son sixième album All Wet et quelques invités. L'opus déconcerte un peu moins l'auditeur qui n'aurait pas souscrit à la musique décalée de Mr Oizo.

Génie ou touche-à-tout provocateur ? Les spectateurs des films de Quentin Dupieux (Rubber, Réalité…) ou ceux qui ont écouté les albums publiés sous le sobriquet de Mr Oizo (Lambs Anger, Stade 2…) ont pu se poser la question. Le cinéaste et musicien français crée des atmosphères étranges et absconses, prenant un malin plaisir à égarer son spectateur ou son auditeur.

Des expérimentations azimutées que Quentin Dupieux peut se permettre depuis le succès en 1999 de Flat Beat et de sa fameuse marionnette jaune, dont il n'arrive pas à se défaire. L’artiste se voit plutôt réalisateur de films et de clips que musicien. Un passe-temps qui le prend lorsqu'il a un moment, la musique se faisant un peu comme elle vient, sans trop réfléchir. Cette spontanéité doublée d'un certain je-m'en-foutisme affiché font de la musique de Mr Oizo une électro à mille lieues de la techno calibrée qui inonde les clubs.

Collages minimalistes, carambolages bruitistes, breaks impromptus, samples simplistes, l'auditeur a de quoi être surpris. Peut-être un peu moins avec ce sixième album, All Wet, qui convie de nombreux invités. Le plus connu est Skrillex, l'américain roi des croisements entre dubstep et EDM, infrabasses et couplets pop. Cette collaboration, End of the World, laisse chacun des artistes apporter sa touche. Au passage, on remarque que Mr Oizo est toujours fasciné (depuis Lambs Anger) par le mélange de house et de rap de Rob Base ou de Fast Eddie Smith, qui faisaient fureur l'année de ses 14 ans.

Sur ce court album (34 minutes), on reconnaît aussi la techno martiale Boys Noize et les synthés seventies de Siriusmo. Le titre le plus pop est signé avec la chanteuse Charli XCX, lorgnant vers des sonorités EDM, Phra (alias Crookers) est convié pour une balade italo-disco (No Tony). À l'opposé, The One You Buy ou Freezing Out (avec Peaches) instaurent des ambiances lugubres et inquiétantes, à l'image de la musique volontiers cynique ou pessimiste de Mr Oizo.

Mr Oizo All Wet (Ed Banger/Because Music) 2016

Page Facebook de Mr Oizo