Afro-club, le hit des platines avec Burna Boy, Dadju et Céline Banza

Le rappeur Dadju. © Ojoz

Cette semaine dans l’Afro-Club, le hit des platines est rythmé par les artistes Burna Boy, Dadju, Shaima & Skales, Cina Soul, Sandrine Nnanga, Shaffy et Céline Banza.

Burna Boy poursuit l’exploitation de l’album African Giant avec le titre Omo

L’African Giant du Nigeria, Burna Boy, avait promis à ses fans un projet qui serait un classique, et bien c’est chose faite avec cet album qui ne cesse de repousser les limites. Nouveau son et nouvelle vibration reconnus à travers le monde par les professionnels de la musique et plébiscité par le grand public. Burna Boy fait l’unanimité. En témoignent ses deux dates à l’Olympia de Paris jouées à guichets fermés, ou encore sa date londonienne à la Wembley Arena de 12 500 places et son succès aux MTV EMA dans la catégorie Best African Artist. En guise de célébration, Burna Boy vient de dévoiler son nouveau titre Omo, dans un style afrobeat dont il a le secret. 2019 a été une année riche pour le chanteur nigérian qui promet d’être bien présent en 2020.

Dadju fait ses Confessions à quelques jours de la sortie de l’album Poison

Dadju se dévoile dans sa nouvelle chanson Confessions, sortie le 1er novembre 2019 en même temps que son clip. Une fois de plus, il partage ses peines et ses tourments. Après les singles Compliqué et Ma Vie, Dadju prépare la sortie de son deuxième album Poison, prévu le 15 novembre prochain. Dans Confessions, Dadju se met à nu. Dès les premières paroles, le ton est donné : "À mi-chemin entre ce quon appelle être gentil/Et peut-être le dernier des salauds", tel se décrit le petit-frère de Gims. Dans ce morceau très touchant, l’artiste aborde de nombreux sujets, sombres, dont celui de la trahison: "Jai eu la haine, à deux doigts dme trancher les veines quand la trahison vient par derrière" et de l’hypocrisie qui accompagne le succès : "Le pire cest quand il fait beau, tout le monde veut monter dans lbateau, va tfaire e*****". Le chanteur à qui tout réussit vient également d’annoncer la création de sa première association de charité Give Back Charity.

Shaima, la métisse asiatique du Royaume-Uni rencontre l’Afrique de Skales sur le titre 911

En 2017, elle avait fait sensation avec son single Phenomenal. Elle est de retour en force cette année, surfant sur une vague ethnique un peu plus assumée. Shaima a été élevée dans l'ouest de Londres, empreinte de plusieurs origines dont le Pakistan et l’Inde côté paternel, l’Angleterre et l’Irlande du Nord côté maternel. Avec une telle richesse culturelle, Shaima s’est essayée à plusieurs styles tels le RnB et la Pop, mais elle a jeté son dévolu sur l’afrobeat, travaillant avec Skales et Chopstix. Ce qui donne cette collaboration surprenante, mais aussi très efficace, sur le titre 911. Disponible au Royaume-Uni depuis avril dernier, le titre a d’abord été plébiscité par la communauté asiatique de Londres. Il commence peu à peu à faire son bout de chemin. Shaima le présente désormais comme une chanson afro-asiatique. Souhaitant innover en permanence, Shaima a créé son propre label M Dynasty Records LTD, visant à explorer une musique de bien-être qui dépasse les frontières culturelles, encourage la liberté d'expression et rassemble les peuples. Tout un programme pour cette autodidacte de 24 ans.

La Ghanéenne Cina Soul débarque avec le très efficace Killi Mi

Christie Quincyna Quarcoopome plus connue sous son pseudonyme Cina Soul, est une artiste du Ghana qui s’est faite connaître du grand public en accédant à la finale d’un concours musical organisé par un célèbre groupe de téléphonie en 2014 à Accra. Christie est née et a grandi dans le quartier de Jamestown en banlieue de la capitale ghanéenne. Elle tire ses racines du peuple Ga du Ghana. Cina Soul a fait des études en psychologie et en archéologie à l'Université du Ghana. Après son concours musical, elle a concocté de nombreux mashup et reprises de chansons populaires comme Bankulize de Mr Eazi. En 2016, elle sort son premier album Metanoia avec la participation de M.anifest, Worlasi et KiDi et les singles à succès Awo et Julor. En 2017, elle organisera son premier grand concert entre plusieurs autres projets. En 2018, Cina Soul a publié son premier single 12:01 ce qui lui permettra d’être signée par Universal Music Group chez qui elle sortira son deuxième disque Adukwei en août 2019 dans lequel on retrouve Killi Mi.

Sandrine Nnanga livre un joli visuel pour la ballade Pas Besoin

La chanteuse du sud du Cameroun, Sandrine Nnanga, connue pour son dynamisme et son énergie, est de retour avec un titre langoureux et mélodieux à souhait. Elle qui a fait ses premiers pas en tant que chanteuse adolescente dans une chorale, a fait du chemin depuis 2011, date du début de sa carrière professionnelle. Elle a accompagné le groupe Macase (Prix Découvertes RFI 2001) en tant que choriste juste avant de prendre l’une des places disponibles de lead. Elle a collaboré avec la légende vivante Manu Dibango, Sam Fan Thomas, Jack Jehim, Sanzy Viani, André Manga, Lornoar, le rappeur Krotal, ou encore Danièle Eog sur des scènes nationales et internationales. En 2016, après l’obtention de son diplôme de comptabilité et gestion des entreprises, elle a décidé de se consacrer entièrement à sa carrière artistique. En avril, elle a sorti le titre Pour la vie. En janvier, c’était le très coloré Ma’a qui a rencontré un certain succès et un an plus tôt c’était le titre Mulema. Sandrine Nnanga s’est définitivement installée dans le paysage musical camerounais.

Le Rwandais Shaffy dévoile Sukuma

Shaffy est un artiste rwandais basé aux États-Unis. Il a créé un style de musique unique en fusionnant Zouk, Dancehall et Afrobeats. Il a nommé ce style "zouk caribéen afro". Il a grandi dans une variété musicale assez éclectique. On retrouve dans ses influences le Karahanyuze, un genre musical originaire du Rwanda, le Bongo de Tanzanie et l’Uga Ragga / Kidandali d’Ouganda. Tous ces styles l'ont aidé à devenir l’artiste unique et diversifié qu'il est aujourd’hui, avec une certaine flexibilité et beaucoup d’aisance dans tous les styles de musique.

Les Femmes Fatales en concert ce 11 novembre au Casino de Paris

C'est un véritable évènement pour les fans de zouk. Les Femmes Fatales se réunissent à nouveau pour un deuxième show exceptionnel au Casino de Paris. Lors de leur premier concert évènement en 2014, elles ont joué à guichets fermés et il y avait Stony, Kim, Layannah, Emily Normann, Lylah, Kenedy, Lynnsha, Teeyah, Milca, Jennifer Dias, Jocelyne Labylle et Dominique Lorte, Perle Lama, Soumia, Tina Ly, Swé, Mel, Priscillia, Imelie Monteiro, Lana, Jade, Krynn Smith, Nila Priss, Eymi et DJ Eladji. Notez qu'elles chanteront toutes en live.

La Congolaise Céline Banza lauréate du Prix Découvertes RFI 2019

Céline Banza est née à Kinshasa en février 1997. Cette artiste indépendante est polyvalente, oscillant entre vidéaste, actrice et chanteuse. Une polyvalence qui attirera l’attention des équipes du chorégraphe-danseur Faustin Lyniekula à Kisangani. Leur rencontre inspirera le court-métrage Tamuzi dans lequel elle joue son propre rôle en 2017. Elle fera une brève apparition dans The Voice Afrique Francophone qui la confortera dans son choix de vivre sa passion. Dans la foulée elle créera son propre groupe Banza Musik et participera l’année suivante à l’exposition Kinshasa 2050: les femmes d’abord ! avant de se consacrer à son nouveau projet musical. En 2019 elle sera programmée au Jazz Kif de Kinshasa et de Brazzaville, puis à l’African Music Forum à l’Institut français de Kinshasa avant de s’inscrire au Prix Découvertes RFI dont elle vient d’être désignée lauréate. Céline Banza représentait la République Démocratique du Congo avec le titre Te Rembi.

Retrouvez les titres les plus diffusés dans les clubs et discothèques du continent dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et YouTube avec RFI Musique.