Votez pour Keb - Haïti

Keb le chanteur haitien, finaliste du Prix Découvertes RFI 2021 © RFI

Kebert Bastien est né à Saint-Louis du Nord en Haïti. Chanteur résolument engagé, Kebert Bastien n’est pas un simple lanceur de brûlots. Ses textes, en créole ou en français, dénoncent autant qu’ils nourrissent l’espoir d'un rêve collectif pour Haïti. Sa foi en l’humanité constitue l’épicentre de toutes ses créations. Artiste doué d’une extrême sensibilité, Keb est un musicien inventif et exigeant qui construit méticuleusement ses albums autour d’un thème, d’un concept. 

Son premier album  Merde, sorti en 2014, aborde la vie en Haïti, une vie d’athlète, dans une course qui n’en finit plus. Son deuxième album sorti en 2015, Pwennfepa : 100 lane lokipasyon blan meriken, critique la néo-colonisation d’Haïti par les puissances occidentales et les forces onusiennes, et réclame la libération du pays cent ans après le début de l’occupation américaine. Dans École Nord-Mâle sorti en 2017, son troisième opus, il s’engage pour une école émancipatrice et dénonce les dérives,  les failles et les faillites du système éducatif haïtien qu’il examine à tous les niveaux. Du jardin d’enfants à l’université d’État, et sous toutes ses facettes : son sexisme, son mercantilisme, la colonialité du savoir qui y est produit. Dans Barikad Lanmou sorti en 2021, il déclame son amour pour sa famille, ses amis militants, pour son pays, et rend hommage à celles et ceux tombés au combat. Dans son prochain album, Mon Général Soleil, mon Kamoken, dont la sortie est prévue pour avril 2022, il célèbre le génie de Jacques Stephen Alexis, écrivain haïtien dont on fêtera le centenaire de la naissance le 22 avril 2022. Il redonne vie à cet enfant terrible de la littérature haïtienne, lâchement assassiné par les Tontons Macoute alors qu’il était âgé de 39 ans, et met en exergue sa combativité, ses idéaux pour Haïti, pour les Amériques et la Caraïbe.

Votez pour Keb en cliquant ici