L'électro luxuriante de Cassius

Ibifornia, l'album de Cassius. © Toilet Paper

Après des années d'absence, le duo français Cassius, constitué de Zdar et Boom Bass, est de retour avec quelques stars dont Pharrell Williams, Cat Power, -M- au générique de son quatrième album intitulé Ibifornia. Un opus ensoleillé qui tente le mariage de la pop et de l'électronique.

Les parrains de la French touch sont toujours là : Air, Étienne de Crécy, Daft Punk, St Germain… Mais on était un peu sans nouvelles de Cassius, dix après leur dernier album (15 Again) et six ans après le titre à succès I <3 U SO. Bien sûr, les deux amis faisaient les DJs dans des clubs et des festivals entre la France, les États-Unis et Ibiza. Mais pas de nouvel opus à se mettre entre les oreilles, malgré quelques titres parus en 2011 sur le label Ed Banger. Les deux garçons, presque quinquagénaires, ont aussi des vies de famille.

Idoles

Philippe Zdar était tout occupé à peaufiner dans son studio, situé à Pigalle, le son des albums de Cat Power, Phoenix, Beastie Boys ou Jackson. Grâce à son carnet d'adresses, l'ingénieur du son a constitué ce qu'il appelle une "Cassius and the Family Stone" pour ce quatrième album qui convient de nombreux invités : Cat Power, Mike D des Beastie Boys, Matthieu Chedid à la guitare, Laurent Bardainne de Poni Hoax, Ryan Tedder de OneRepublic ou Jaw du duo dOP.

Les deux derniers ouvrent l'album Ibifornia avec le titre ensoleillé The Missing, qui rappelle les vocalises perchées et la pop acidulée de Mark Ronson ou Robin Thicke. Car Ibifornia est résolument pop, composé de chansons entraînantes et insouciantes, clin d'œil à toutes les musiques populaires du moment, comme aux idoles de leur jeunesse : Michael Jackson, Talking Heads, Fela Kuti et surtout Prince. Leur second album, Au Rêve, un peu passé inaperçu, tentait déjà ce virage pop. Une tentation à laquelle avaient aussi cédé les Daft Punk avec Random Access Memory.

Ibiza

Luke Jenner (The Rapture), lui aussi passé par le studio de Philippe Zdar, a joué les consultants pour les quelques chansons écrites par le duo. Cat Power croise Mike D. (Action) et Pharrell Williams (Go Up), avant d'entonner une balade mélancolique (Feel Like Me).

Ibifornia est un disque joyeux, tribal et moite, à l'image du morceau du même nom avec ses échos d'animaux. Mariage d'Ibiza et de Californie, "tout ce qu'on aime, l'endroit où l'on rêve d'habiter un jour, Hubert et moi" explique Philippe Zdar, le titre fera peut-être un peu moins date que le Californication des Red Hot Chili Peppers, mais traduit bien l'optimisme et le côté ensoleillé de ces dix titres enregistrés entre Los Angeles et Paris.

Ibiza ? Pour la liesse de ses clubs où le duo a joué plus d'une fois. Et parce qu'il vient régulièrement y passer des vacances en famille dans une villa en pleine campagne, loin du tumulte. Philippe Zdar confie que le titre de l'album a été décidé avant toute composition, ce qui a permis de donner une direction précise à laquelle se tenir.

Tropicalo-kitsch

Le duo avait commencé au début des années 90 en signant quelques instrumentaux pour MC Solaar, sous le nom de la Funk Mob. Un nom inspiré à Boombass par le collectif Da Lench Mob du rappeur américain Ice Cube. Signés par le fameux label anglais Mo’Wax, Philippe "Zdar" Cerboneschi et Hubert "Boom Bass" Blanc-Francard abandonnent ce que l'on appelait alors l'abstract hip hop ou trip hop pour se tourner vers les pistes de danse, fascinés par les raves.

Ainsi est né Cassius en 1998, nom hommage au boxeur Cassius Clay. Ce que les Britanniques appellent la French touch use et abuse alors de filtres sonores et d'échantillons de disco ou de funk, avec des groupes comme les Daft Punk, ou les désormais oubliés Demon ou Superfunk.

Le premier album de Cassius 1999 aligne quelques-uns de ces succès qui ont placé la France sur la mappemonde des musiques électroniques, comme Feeling for you ou La Mouche. Mais les deux acolytes ne sont pas musicalement nés avec les premières raves ou l'avènement des DJs.

Hubert est le fils de Dominique Blanc-Francard, un des grands ingénieurs du son et réalisateurs artistiques français. Lui et son frère Mathieu (le chanteur Sinclair) baignaient parmi les instruments de musique, il se tournera vite vers le hip hop. Philippe Cerboneschi a été chanteur et batteur dans des groupes de rock. Tous deux se sont rencontrés en 1988 au studio +30, naissait alors une amitié indéfectible. "On est devenus frères en quelques secondes, on rigolait aux mêmes blagues" expliquait Zdar à RFI en 2011.

Ce quatrième album est né de multiples rencontres, mais les chanteurs conviés ne pourront malheureusement pas être réunis sur scène. Les deux musiciens sont seuls aux commandes, tels deux DJs, au sommet d'un décor de volcan qui laisse s'écouler de la lave lumineuse au milieu de palmiers d'appartement. Le public reste dans l'ambiance tropicalo-kitsch des visuels de l'album signés Toilet Paper. Un peu de frustration donc en live, comme avec le duo Disclosure, puisque toutes les voix restent enregistrées…

Cassius Ibifornia (Ed Banger/Because Music) 2016

Site officiel de Cassius
Page Facebook de Cassius